La lutéine des légumes verts : nouvelle alliée de notre cerveau

Aug 20, 2017 par

Nous avons tous en mémoire l’image du marin Popeye qui doit ses avant-bras musclés à sa forte consommation d’épinards. Et si les épinards permettaient également de « muscler » notre cerveau ? Une nouvelle étude américaine s’est penchée sur les vertus des légumes verts à feuilles, des avocats et des œufs, dont la richesse en lutéine aiderait à ralentir le vieillissement cognitif.

Lutéine contenue dans les légumes verts

Lutéine : ce qu’il faut savoir

Qu’est-ce que la lutéine ?

La lutéine est un pigment caroténoïde qui se trouve en très forte concentration dans la rétine de l’œil (avec la zéaxanthine et la méso-zéaxanthine). Non synthétisé par l’Homme, ce nutriment joue un rôle fondamental pour la santé de l’organisme et doit nécessairement être apporté par l’alimentation.

A savoir ! On désigne par « caroténoïdes » les substances naturelles de couleur vive (jaune à rouge) synthétisées par des végétaux (carotte, tomate, rose d’Inde, luzerne…) ou des micro-organismes. Ils sont considérés comme de bons antioxydants et peuvent ainsi exercer une action préventive vis-à-vis des affections cardiovasculaires et dégénératives (intérêt récent et discuté de la lutéine pour la prévention de la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA)). Les caroténoïdes sont utilisés en pharmacie et dans l’industrie agroalimentaire comme colorants naturels non toxiques. À dose suffisante, ils donnent une coloration de la peau rappelant celle obtenue par le bronzage naturel.

Où trouver la lutéine ?

Les légumes de couleur vert foncé (épinards, chou vert frisé, brocoli…) comptent parmi les aliments les plus riches en lutéine. Les œufs, malgré leur très faible teneur en lutéine (0,16 mg pour un œuf de 50 g), constituent malgré tout une source intéressante dans la mesure où la lutéine qu’ils contiennent est mieux absorbée par l’organisme que celle des végétaux.

Classification des aliments selon leur teneur en lutéineAlimentPortionTeneur en lutéine
Chou vert frisé
Epinards cuits
Brocolis
Avocat
Oeuf
130 g
180 g
78 g
150 g
50 g
26 mg
20 mg
0.8 mg
0.4 mg
0.2 mg

Quelles sont les propriétés de la lutéine ?

Jusqu’à présent, la communauté scientifique a toujours associé la lutéine à deux types de propriétés :

  1. Des propriétés antioxydantes ;
  2. Et des propriétés de filtration de la lumière bleue responsable de l’agression des photorécepteurs de l’œil.

D’après certains chercheurs, ces deux actions contribueraient à prévenir la dégénérescence de la rétine.

A savoir ! Les propriétés antioxydantes permettent d’empêcher les réactions en chaîne néfastes provoquées par les radicaux libres sur l’organisme. Les principaux antioxydants naturels sont les bioflavonoïdes, les caroténoïdes, les vitamines C et E, et le sélénium.

Mais la lutéine aurait-elle d’autres vertus cachées, notamment sur nos performances cognitives ? Une équipe de scientifiques américains s’est penchée sur la question…

Une nouvelle étude non invasive

Légumes verts, avocats, œufs… On ne connait que trop bien les bienfaits de ces aliments sur notre état de santé général. Une équipe de scientifiques de l’université de l’Illinois aux Etats-Unis donne aujourd’hui une raison supplémentaire de consommer ces aliments riches en lutéine à travers une nouvelle étude parue dans le journal Frontiers in Aging Neuroscience.

« Nous savons que ces aliments sont liés à d’autres bénéfices santé, mais les données de cette étude indiquent qu’ils pourraient également avoir des bénéfices sur notre cerveau », déclare Naiman Khan, professeur de kinésiologie et de santé publique à l’université de l’Illinois.

La plupart des études menées par le passé avaient impliqué des volontaires plus âgés, ayant déjà connu une période de déclin cognitif. Afin de mener à bien leurs recherches, les auteurs de cette nouvelle étude ont choisi d’impliquer une cohorte de 60 adultes jeunes à moyennement âgés (de 25 à 45 ans) pour vérifier s’il y avait une différence notable entre les individus présentant un taux plus ou moins important de lutéine :

«  A mesure que les individus prennent de l’âge, le vieillissement cognitif est inéluctable. Néanmoins, notre étude a montré que ce processus de déclin peut débuter plus tôt que prévu. On peut en effet déjà constater des différences entre les individus vers la trentaine. Nous souhaitons comprendre comment le régime alimentaire influe sur les performances cognitives tout au long de la vie. Si la lutéine peut protéger contre le déclin cognitif, nous devrions encourager la population à consommer les aliments qui en sont riches à un moment de leur vie où ce nutriment peut leur apporter le maximum de bienfaits. », déclare Anna Walk, post-doctorante et auteur de la publication.

La lutéine se concentre aussi bien dans les tissus cérébraux que dans les yeux. Les chercheurs ont ainsi pu estimer le taux de lutéine présent chez les 60 volontaires grâce à une technique de mesure non invasive.

Il suffisait aux participants de regarder dans un cadre projetant une lumière oscillante, pendant que le système captait la lutéine présente dans les yeux. Les volontaires ont ensuite accompli des tâches nécessitant une attention cérébrale pendant que des électrodes préalablement placées sur leur crâne enregistraient l’activité de leur cerveau afin de mesurer leurs performances cognitives.

Résultats prometteurs et perspectives

Il ressort de cette étude qu’un apport supplémentaire en lutéine à un âge crucial de la vie pourrait aider à retarder le vieillissement cognitif. Les participants moyennement âgés avec des taux élevés de lutéine présentaient en effet des réponses neuronales similaires à celles de personnes plus jeunes.

« La signature neuro-électrique des patients plus âgés avec des taux élevés de lutéine ressemblait davantage à des sujets plus jeunes qu’à celle des participants avec un taux moins important de lutéine », décrit Anna Walk.

La lutéine semble donc jouer un rôle protecteur pour notre cerveau vu que les données suggèrent que les personnes avec un taux plus élevé de lutéine étaient capables d’engager plus de ressources cognitives que les autres pour accomplir les tâches demandées.

La prochaine étape pour cette équipe de scientifiques sera de poursuivre ces essais cliniques en cherchant à comprendre comment une alimentation enrichie en lutéine pourrait accroître le taux de lutéine oculaire et en quoi cette concentration impacterait les performances cognitives. L’étude de l’impact de la lutéine sur les capacités d’apprentissage et de mémoire serait également très intéressante. « Un cerveau musclé dans un corps musclé » pourrait être le nouveau dicton de demain…

Déborah L., Docteur en Pharmacie

– Lutein, found in leafy greens, may counter cognitive aging. ScienceDaily. Le 14 août 2017.

Deborah L.
Pharmacienne.
Spécialisée dans les domaines de la santé, de la nutrition et de la cosmétologie.
Passionnée par l'écriture, elle sait allier la rigueur scientifique à la beauté de notre langue.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.