Otite séreuse de l’enfant : quel est l’intérêt des diabolos ?

Actualités Maladies infantiles

Rédigé par Estelle B. et publié le 5 décembre 2023

Les otites sont des infections fréquentes chez les jeunes enfants. Si la plupart sont aiguës et guérissent en quelques jours avec des soins adaptés, certaines deviennent chroniques et peuvent nécessiter la pose d’un aérateur trans-tympanique, plus connu sous le nom de diabolo ou yoyo. Récemment, des chercheurs ont compilé l’ensemble des données disponibles pour évaluer l’efficacité de ces dispositifs face à l’otite chronique de l’enfant. Résultats.

otite diabolo

Les diabolos dans l’otite séreuse

Fréquentes, les otites regroupent un ensemble d’infections de l’oreille. Parmi les otites, l’otite séromuqueuse, encore appelée otite séreuse ou otite sécrétoire, est une inflammation chronique de l’oreille moyenne, avec un épanchement de liquide sur une période supérieure à 3 mois. Ce type d’otite chronique touche le plus souvent des enfants de moins de 2 ans ou des enfants de 5 ans. Généralement, elle guérit spontanément en quelques mois, mais peut aussi être associée à certaines complications, en particulier une perte d’audition.

Pour pallier à ce risque, le traitement de l’otite séreuse comprend l’insertion dans l’oreille d’aérateurs trans-tympaniques, plus connus sous le nom de diabolos ou yoyos. Il s’agit de tubes creux placés au travers de la membrane tympanique. En maintenant une ouverture dans le tympan, ils facilitent l’aération de l’oreille moyenne et préviennent le risque de perte auditive. Mis en place sous anesthésie générale, ils sont expulsés naturellement de l’organisme de l’enfant après une durée de 4 mois à 2 ans.

Les yoyos sont-ils efficaces pour prévenir la perte auditive ?

Quelle est précisément l’efficacité de ces diabolos dans le traitement de l’otite séromuqueuse ? Ces dispositifs sont-ils capables de prévenir efficacement la perte auditive et ses conséquences sur le développement de l’enfant ? Pour le savoir, des chercheurs ont récemment mené une revue de littérature et une méta-analyse sur l’ensemble des données actuellement disponibles sur les diabolos dans le traitement de l’otite séreuse. Les données ont été compilées jusqu’au 20 janvier 2023. Les chercheurs ont inclus des essais cliniques menés chez des enfants âgés de 6 mois à 12 ans, atteints d’otite séreuse depuis plus de 3 mois.

Dans les études retenues, l’efficacité des yoyos était comparée avec :

  • L’absence de traitement (l’otite séreuse guérit généralement spontanément en quelques mois) ;
  • Le report de la pose de diabolos à plus tard ;
  • La réalisation d’une myringotomie (également appelée une paracentèse), qui consiste à pratiquer une incision dans la membrane tympanique pour évacuer le liquide d’épanchement ;
  • Le port de prothèses auditives ;
  • D’autres traitements non chirurgicaux.

Au total, 19 essais cliniques, menés sur 2 888 enfants, ont été pris en compte pour l’analyse.

Cibler les enfants pour lesquels le diabolo est le plus efficace

Les chercheurs ont évalué différents aspects susceptibles de définir l’efficacité des diabolos dans le traitement de l’otite séreuse : l’audition, la qualité de vie, la persistance d’une perforation de la membrane tympanique, mais aussi la survenue d’effets secondaires, le développement du langage et de la parole, le développement cognitif, les capacités psycho-sociales, le stress des parents, les fonctions auditives ou encore les épisodes d’otite aiguë.

Les données analysées révèlent que la mise en place de diabolos permet une amélioration de l’audition et de l’otite séreuse à court et moyen termes. En revanche, les études ne permettent pas de déterminer le bénéfice à long terme de ce traitement chirurgical de l’otite séreuse. Il reste également difficile de déterminer précisément quels enfants doivent bénéficier d’un yoyo et quels enfants vont guérir spontanément et sans séquelles de leur otite séreuse. Les données cliniques restent actuellement insuffisantes pour cibler spécifiquement les enfants pour lesquels le diabolo est la meilleure solution thérapeutique, sans proposer de manière généralisée un yoyo à tous les enfants atteints d’otite séreuse.

Estelle B., Docteur en Pharmacie

Sources
– Ventilation tubes (grommets) for otitis media with effusion (OME) in children. Samuel MacKeith and al. 2023. www.cochranelibrary.com. Consulté le 21 novembre 2023.
– Pose d’aérateurs transtympaniques dans l’otite moyenne séreuse et séromuqueuse chronique bilatérale chez l’enfant. www.has-sante.fr. Consulté le 21 novembre 2023.
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *