Parkinson : des techniques pour réduire les troubles de la marche

octobre 2021 par

La maladie de Parkinson se caractérise par une perte de contrôle des mouvements qui se traduit notamment par des difficultés à marcher. Une équipe de chercheurs néerlandais propose plusieurs stratégies de compensation ayant pour but d’aider les patients atteints par cette maladie à réduire les troubles de la marche.

Parkinson : des techniques pour réduire les troubles de la marche

Parkinson : des symptômes invalidants

En France, la maladie de Parkinson touche plus de 200 000 personnes. Il s’agit d’une maladie neuro-dégénérative qui se déclare généralement autour de 60 ans : certains neurones sont détruits, en particulier les neurones à dopamine qui sont impliqués dans le contrôle des mouvements du corps. Cette maladie se caractérise ainsi par des symptômes moteurs : une lenteur anormale des mouvements, une raideur musculaire et des tremblements au moment du repos. Ces symptômes apparaissent lorsque 50 à 70% des neurones à dopamine sont détruits. Du fait qu’ils touchent le système moteur, les symptômes de la maladie de Parkinson sont particulièrement invalidants.

Les manifestations de cette maladie sont cependant variables d’un patient à l’autre, de même que leur évolution. Les troubles de la marche sont cependant très fréquents. Les difficultés à marcher entrainent notamment une perte d’autonomie ainsi qu’une grande dépendance et sont à l’origine de nombreuses chutes qui peuvent engendrer des complications.

Des traitements médicamenteux efficaces mais insuffisants

Il existe des traitements médicamenteux qui permettent de pallier le manque de dopamine et permettant de retrouver un certain contrôle des mouvements. Leur efficacité est cependant très variable d’une personne à l’autre. De plus, la prise de ces traitements antiparkinsonien génère souvent des effets secondaires, comme des mouvements anormaux involontaires et des troubles du comportement.

En complément des traitements médicamenteux, les patients peuvent bénéficier d’une rééducation physique et orthopédique, qui permettent d’améliorer leur qualité de vie, notamment en réduisant l’importance des symptômes moteurs.

Des techniques pour réduire les troubles de la marche

Il existe cependant des techniques simples et efficaces permettant réduire les troubles de la marche, que les patients adoptent parfois spontanément. 7 stratégies particulièrement efficaces chez certains patients ont été mise en lumière par différentes études. Ainsi, lorsque des difficultés à marcher se présentent, qu’elles soient permanentes ou ponctuelles (blocage soudains, déséquilibres…), les chercheurs recommandent notamment aux patients :

  • D’utiliser des repères visuels et auditifs qui permettent de rythmer la marche (écoute d’une musique par exemple) ;
  • De compter leurs pas, ce qui permet de focaliser l’attention sur la mécanique du mouvement ;
  • De s’aider d’un canne ou d’un déambulateur ou de varier régulièrement les points d’équilibre en faisant de grands virages par exemple. Il existe d’ailleurs des équipements spécifiques adaptés à la maladie de Parkinson, comme des déambulateurs ou des chaussures qui projettent un laser sur le sol, guidant ainsi la marche. La modification de la position d’équilibre semble d’ailleurs particulièrement efficace pour initier le mouvement de la marche;
  • De pratiquer une activité de méditation qui permet de renforcer la vigilance et de diminuer l’état d’anxiété, qui représente un facteur déclenchant les difficulté de locomotion ;
  • D’imiter la démarche d’une autre personne;
  • De varier les façons de marcher, notamment en marchant à reculons, en se mettant à sautiller ou en levant haut les genoux ;
  • D’utiliser un autre moyen de locomotion qui implique tout de même un mouvement des jambes, comme le vélo ou la trottinette.

Ces techniques de compensation sont déjà fréquemment utilisées par les patients, même si leurs résultats sont très variables. Les études révèlent que les patients alternent les techniques en fonction de la situation, mais également en fonction de l’évolution de la maladie : une technique efficace à un moment donné, dans une situation donnée, peut s’avérer sans effet dans un contexte différent et notamment à un stade postérieur de la maladie.

Malgré les bons retours des patients concernant ces stratégies pour réduire les troubles de la marche, il apparait qu’elles ne sont pas suffisamment mises en avant par les thérapeutes. Seul un quart des spécialistes accompagnant les malades informent leurs patients de l’existence de ces méthodes et les aident à les mettre en œuvre dans leur vie quotidienne. Ces techniques font pourtant partie du processus thérapeutique et visent à augmenter la qualité de vie des personnes atteintes de la maladie de Parkinson, même si leur utilisation doit être personnalisée.

Morgane Gillard, rédactrice scientifique

Sources
– Compensation Strategies for Gait Impairments in Parkinson Disease: A review. pubmed.ncbi.nlm.nih.gov. Consulté le 5 octobre 2021.
– Maladie de Parkinson : 7 stratégies pour lutter contre les difficultés à marcher. francais.medscape.com. Consulté le 5 octobre 2021.
Morgane G.
Rédactrice scientifique
Passionnée par les sciences en général, s'engage à proposer un contenu accessible et de qualité, basé sur des sources fiables.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.
Tout commentaire contenant une adresse web (http://, https://) sera supprimé
Veuillez limiter la longueur de votre commentaire à 2000 caractères maximum.