Santé du foie : vous reprendrez bien une tasse de café ou de thé… ?

Actualités Conseils nutrition Métabolisme

Rédigé par Deborah L. et publié le 4 août 2017

Notre café quotidien, compagnon universel et incontournable du petit-déjeuner et des réunions de travail, aurait-il un impact bénéfique sur la santé du foie ? Une équipe de chercheurs hollandais s’est penchée sur la question et a aussi étudié les effets apportés par la consommation d’infusions avec ou sans thé.

Effets du café et du thé sur la santé du foie

Une nouvelle étude de grande envergure

Connue depuis l’Antiquité et popularisée par le célèbre dicton d’Hippocrate « Que ton aliment soit ta seule médecine », la relation entre alimentation et santé n’est aujourd’hui plus à prouver. Ces dernières années, la médecine a d’ailleurs mis en évidence le rôle protecteur du café contre la fibrose hépatique chez des patients atteints de maladies du foie.

A savoir ! La fibrose hépatique correspond à la transformation des tissus hépatiques en un tissu fibreux au niveau du foie. Elle intervient généralement suite à la lésion ou à l’inflammation d’un tissu hépatique qui ne se régénère pas et cicatrise mal. Les tissus initialement sains sont alors remplacés par un tissu fibreux.

Mais qu’en est-il chez des personnes non malades du foie ?

Le café quotidien, compagnon incontournable de nos petits-déjeuners et de nos réunions de travail aurait-il un impact bénéfique sur la protection et la santé de cet organe vital ?

Une équipe de scientifiques hollandais s’est penchée sur la question et a initié l’une des plus vastes études jamais entreprises sur une population saine. Elle porte sur la relation entre consommation de café/thé et fibrose hépatique. Afin de mener à bien leurs recherches, les auteurs de l’étude ont impliqué une cohorte de 2 424 personnes qui ont fait l’objet d’une échographie du foie et d’un fibroscan avant de remplir un questionnaire nutritionnel très précis.

A savoir ! L’échographie utilise des ondes sonores pour visualiser le foie. Elle permet de vérifier si le foie présente des lésions ou si le patient souffre éventuellement d’une cirrhose.

Quant au fibroscan, il s’agit d’un examen ayant pour objectif de quantifier la fibrose du foie, par estimation de l’élasticité du tissu hépatique. Indolore et non invasif, cet examen ne nécessite pas de pénétrer dans l’organisme. Il a en effet recours à la technique d’ultrasons générés par une sonde posée sur l’abdomen au niveau du foie. Plus l’onde se propage rapidement, plus le foie est dur donc fibreux. Le fibroscan est également appelé « élastométrie impulsionnelle ultrasonore ».

Les volontaires de l’étude ont ensuite été classés en différents groupes selon leurs habitudes de consommation :

Consommation de café ou de théNULLEMODEREEFREQUENTE
0 tasse /jour1 à 3 tasses /jourPlus de 3 tasses /jour

 

Pour les consommateurs de thé, la distinction a été faite entre les consommateurs de :

  1. Thé vert ;
  2. Thé noir ;
  3. Infusions sans thé (camomille, ortie, etc).

A noter que parmi les 2 424 personnes impliquées dans l’étude (âge moyen 66,5 ans) :

  1. 43 % étaient des hommes ;
  2. 5,2 % présentaient une fibrose significative (élasticité hépatique supérieure à 8 kPa) ;
  3. 34,6 % avaient une stéatose hépatique.

En analysant les résultats des examens réalisés (échographie du foie et fibroscan), les chercheurs ont ainsi pu établir un lien entre la consommation de café et des effets « protecteurs » contre la fibrose hépatique.

Lire aussiUn virus pour soigner la cirrhose

Santé du foie : Des résultats à approfondir

Sans être d’une flagrance extrême, les résultats de cette étude ne sont pas à négliger pour autant. Les chercheurs ont en effet observé qu’une consommation importante de café (plus de 3 tasses/jour) était associée à une protection significative contre la fibrose. Ce qu’ils n’ont pas observé dans le groupe des non-buveurs de café.

Le taux de personnes présentant une élasticité hépatique (cas de fibrose) diminue en effet de façon progressive suivant le niveau de consommation de café des utilisateurs :

% de personnes présentant une fibrose significativeCONSOMMATION DE CAFE NULLECONSOMMATION DE CAFE MODEREECONSOMMATION DE CAFE FREQUENTE
7,8%6,9%4,1%

 

S’agissant des buveurs de thé/infusions, les chercheurs ont observé que seuls ceux buvant des infusions sans thé présentaient une élasticité hépatique plus basse que les non buveurs de thé.

Il en ressort qu’une consommation fréquente de café et d’infusion sans thé pourrait avoir un impact bénéfique sur la protection contre la fibrose hépatique. En revanche, cette étude n’a pas pu mettre en évidence de lien entre la consommation de café/infusion et la prévention de la stéatose hépatique.

A savoir ! La stéatose hépatique ou « foie gras », désigne l’accumulation pathologique et progressive de graisses dans les cellules du foie, ce qui empêche le corps d’accomplir normalement ses fonctions. Favorisée par le diabète de type 2, l’obésité ou l’hypertension, cette maladie se développe sans aucun symptôme visible et sa découverte est souvent fortuite.

Cette étude présente des limites (population plutôt âgée, consommatrice importante de café, nombres de buveurs et de non buveurs de café non identiques) et ne permet pas d’établir un lien de cause à effet direct entre la consommation de café et la protection hépatique. Elle a cependant le mérite d’ouvrir la voie à de futures études de confirmation et d’analyse des mécanismes d’action de la caféine et des polyphénols antioxydants sur la formation de la fibrose hépatique.

D’ici là, vous reprendrez bien une tasse de café… ?

Lire aussiQuand le café rime avec santé

Déborah L., Docteur en Pharmacie

Sources
– Coffee and herbal tea consumption is associated with lower liver stiffness in the general population: The Rotterdam study. pubmed.ncbi.nlm.nih.gov. Consulté le 3 août 2017.
  • Daniel Archer says:

    Merci pour cet article remarquable car je suis atteint de cette pathologie
    J’ai aussi maigri volontairement sans me priver de sucres que j’aime beaucoup et que je consomme régulièrement surtout le matin
    Je pense que l’accumulation des graisses est liée à l’alimentation
    Je suis également un consommateur de café + de 4 par jour

    Reply
  • BERREZOUG REZKI says:

    Bonsoir à tous corps médical au monde, bonsoir aux sauveurs de l’humanité.
    J’ai 56 ans, je présente un angiome hépatique volumineux douloureux, de stade 5 ,6 ,et 8 qui mesure 105 mm × 81 mm. Suite au compte-rendu I.R.M , faite le mois de février 2020, j’ai patienté 10 mois avec ce malaise, j’ai refait mon I.R.M , pour voir la situation, c’est les mêmes diagnostiques, les mêmes mesures, avec les mêmes douleurs hépatiques.
    Existe-il un traitement, ou quelque chose en médecine moderne ou traditionnelle (plantes médicinales), pour atténuer ce malaise hépatique qui dure h24/24.
    Merci à tous
    REZKI

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Bonjour,
      Nous ne sommes malheureusement pas habilités à vous délivrer un avis médical, c’est pourquoi nous vous conseillons de vous rapprocher de plusieurs médecins spécialistes (gastro-entérologue avec une spécialité en hépatologie) pour obtenir les meilleurs conseils.
      Nous vous souhaitons bon courage,
      L’équipe Santé sur le Net

      Reply
Ou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.