Sclérose en plaques : et si le chocolat noir permettait de réduire la fatigue ?

May 20, 2019 par

Neuf personnes sur dix souffrant d’une sclérose en plaque doivent faire face à une fatigue physique et mentale importante. Pour lutter naturellement contre cette perte d’énergie, une équipe anglaise de l’université Brookes d’Oxford s’est intéressée aux effets d’une consommation quotidienne de cacao.

Tasse de chocolat chaud / cacao

Les bienfaits du cacao sur la fatigue

Les causes provoquant une fatigue mentale et physique chez les patients atteints de sclérose en plaques sont très complexes et encore mal élucidées. Plusieurs mécanismes rentreraient en jeu comme l’inflammation, les mécanismes métaboliques et psychologiques.

Aujourd’hui, pour lutter contre ces symptômes, plusieurs médicaments peuvent être prescrits tout comme des recommandations en matière d’activités physiques.

Compte tenu de leurs succès limités, les chercheurs investissent aussi la piste de la nutrithérapie. Le chocolat noir, riche en cacao à hauteur de 70 % à 85 %, est reconnu pour sa haute teneur en flavonoïdes.

À savoir ! Les flavonoïdes sont des molécules antioxydantes retrouvées dans les végétaux. Ce sont des pigments qui assurent la coloration des fleurs et des fruits de nombreuses plantes, dont le cacao. De nombreuses études ont suggéré les bienfaits de ces composés sur la santé humaine, notamment dans le risque cardiovasculaire et le cancer. On connait leur capacité à augmenter le flux sanguin dans le cerveau pour améliorer l’humeur, la perception de la fatigue et l’exécution de tâches cognitives et de mouvements physiques. Ils peuvent réduire les douleurs neuropathiques en diminuant le stress oxydatif présent dans les cellules nerveuses. Cette diminution de l’activité oxydante du neurone permettrait de réduire les dommages cellulaires (comme la destruction de la gaine de myéline qui entoure les neurones pour faciliter la conduction du message nerveux) causés par l’oxydation.

Dans le syndrome de fatigue chronique, des études cliniques précédentes avaient montré que sa consommation pendant 4 semaines permettait de réduire la sensation de la fatigue et d’améliorer la qualité du sommeil.

Partant de ce constat, l’équipe de Helen Dawes du centre de nutrition et de la santé de Brookes d’Oxford a décidé de suivre, pendant 6 semaines, l’effet d’une consommation quotidienne de boisson chocolatée riche en flavonoïdes sur 40 patients atteints de sclérose en plaques récurrente-rémittente (SEP-RR).

À savoir ! La SEP-RR est la forme la plus fréquente : environ 40% des cas de SEP. Elle comporte des poussées imprévisibles avec des phases de stabilisation, voire de récupération. Les poussées étant décrites comme des épisodes aigus de symptômes neurologiques persistant au moins 24h. Dans les premières années de la maladie, la fréquence moyenne des poussées est de 2 à 2,5 par an puis celle-ci diminue progressivement.

Une amélioration de la résistance à l’effort

Pendant les 6 semaines, les 40 volontaires, âgés en moyenne de 41 ans, devaient consommer, chaque matin, une boisson à base de cacao riche en flavonoïdes. Chaque jour, ils devaient évaluer leur état de fatigue et mesurer le temps passé à faire une activité physique et mentale.

Ils ont aussi réalisé des tests d’efforts (marche, exercices cognitifs) au début de l’expérience puis à la troisième et sixième semaine.

À savoir ! La mesure de leur fatigabilité (l’apparition précoce de la fatigue pendant la réalisation d’un effort) consistait à marcher pendant 6 minutes et mesurer la distance parcourue.

Conclusions ?

Consommer chaque jour une boisson riche en cacao permet de réduire très modérément la fatigue et diminuer modérément la fatigabilité. Dans le test des 6 minutes de marche, le groupe contrôle n’a parcouru que 10 mètres au terme des 6 semaines contre 34 mètres pour le groupe ayant bu la boisson riche en cacao.

Même si ces premiers résultats sont très encourageants, les chercheurs doivent désormais répéter l’expérience sur un plus grand nombre de participants, et notamment le double.

De plus, ils veulent désormais mesurer l’effet de cette consommation de cacao sur le niveau de stress oxydatif des cellules nerveuses et la diminution éventuelle des douleurs.

Julie P., Journaliste scientifique

– A randomised double-blind placebo-controlled feasibility trial of flavonoid-rich cocoa for fatigue in people with relapsing and remitting multiple sclerosis. J Neurol Neurosurg. S.Coe et al. Consulté le 14 mai 2019.
Julie P.
Journaliste scientifique.
Spécialiste de l'information médicale.
Passionnée par l'actualité scientifique et les nouvelles technologies.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.