Un quart des Français souffre d’une perte auditive !

Actualités ORL (Oto-Rhino-Laryngologie)

Rédigé par Estelle B. et publié le 27 juin 2022

Les troubles de l’audition sont une forme fréquente d’handicap invisible. Mais, les troubles de l’audition concernent combien de Français ? La perte auditive se limite-t-elle uniquement aux personnes âgées ? Plusieurs équipes de recherche françaises ont uni leurs efforts pour tenter de donner une réponse à ces questions.

femme appareillée car elle a eu une perte auditive

Quelle prévalence pour la perte auditive en France ?

Troubles de l’audition, perte auditive, déficience auditive, autant de mots qui renvoient à la baisse des capacités auditives. Une forme souvent mal connue et sous-estimée d’handicap invisible. En effet, la perte d’audition est généralement, dans l’acceptation commune, associée à l’âge, avec un recours croissant aux prothèses auditives chez les personnes âgées. Mais, toutes les tranches d’âge peuvent être concernées, parfois sans même le savoir.

Récemment, plusieurs équipes de recherche ont fait le constat qu’aucune étude ne donnait précisément la prévalence de la perte auditive en France. Les études sur les prothèses auditives restent également imprécises quant aux données épidémiologiques. Pour combler ces lacunes, les chercheurs ont analysé les données de 186 460 volontaires de la cohorte Constances, rassemblant au total 220 000 Français adultes. Des tests auditifs ont été effectués sur l’ensemble des participants pour déterminer la prévalence de la déficience auditive en France.

Un Français sur quatre est touché

En analysant l’ensemble des données collectées, les chercheurs ont mis en évidence que 25 % des participants présentaient une forme plus ou moins sévère de déficience auditive. Parmi eux, 4 % étaient atteints d’une forme invalidante de perte auditive. Ainsi, la déficience auditive est un enjeu majeur de santé publique, avec une augmentation forte des cas dans le monde. Véritable handicap, bien qu’invisible, la perte d’audition peut être associée :

  • A un isolement social ;
  • Des difficultés professionnelles ;
  • Des troubles de la santé mentale, allant de la dépression au déclin cognitif, voire à la démence ;
  • Une altération de la qualité de vie.

Autre résultat important de l’étude, le recours aux prothèses auditives reste faible en France. Au stade de la perte auditive invalidante, seulement 37 % des participants portent une prothèse auditive. Un résultat qui témoigne du manque de dépistage et d’accompagnement de la perte d’audition.

Mieux dépister pour mieux équiper

Depuis la mise en place du 100 % santé, avec une prise en charge possible à 100 % de plusieurs modèles de prothèses auditives, un meilleur équipement des personnes atteintes de déficience auditive était attendu. Mais, ces données semblent indiquer le contraire, en particulier chez les personnes âgées, étonnamment les moins appareillées. Les scientifiques ont alors cherché à identifier des facteurs associés à la perte auditive. Ils ont mis en évidence que plusieurs facteurs étaient associés à un risque accru d’être atteint d’une déficience auditive :

  • L’âge ;
  • Le sexe masculin ;
  • Un Indice de Masse Corporelle (IMC) élevé ;
  • Le diabète ;
  • Des facteurs de risque cardiovasculaire ;
  • Des antécédents de dépression ;
  • L’exposition professionnelle à des nuisances sonores.

Cette étude, la première du genre en France, fournit des données précieuses pour mieux connaître l’épidémiologie de la déficience auditive. Des données essentielles pour développer et mettre en place de nouvelles stratégies de dépistage, d’accompagnement et de prise en charge de ce handicap invisible, très fréquent en France.

Estelle B., Docteur en Pharmacie

Sources
– One in Four French Adults Thought to Have Some Form of Hearing Loss. presse.inserm.fr. Consulté le 27 juin 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.