Usutu, un nouveau virus à surveiller

Jun 5, 2019 par

Virus West Nile, virus de la dengue, virus Zika, … autant de noms d’agents pathogènes qui suscitent l’inquiétude. Et voici déjà qu’un nouveau virus de la même famille commence à se développer en Europe. Santé Sur le Net vous informe sur Usutu, un nouveau virus émergent.

usutu-arbovirus

A propos du virus Usutu, un Flavivirus

Le virus Usutu est un nouveau virus émergent de la famille des Flavivirus. Dans cette famille, se retrouvent d’autres virus tristement célèbres, comme :

  • Le virus West Nile ou virus du Nil Occidental, qui peut provoquer une fièvre élevée et brutale parfois accompagnée de complications neurologiques ;
  • Le virus de la dengue ;
  • Le virus Zika, qui peut provoquer une malformation grave des fœtus, la microcéphalie, lorsqu’une femme enceinte est exposée au virus.

À savoir ! Le virus Usutu tire son nom d’une rivière africaine du même nom dans le royaume d’Eswatini, situé en Afrique Australe.

Comme d’autres Flavivirus, le virus Usutu a une préférence pour les tissus nerveux et se multiplie dans les cellules qu’il infecte.

Un virus transmis par le moustique commun

Autre point commun du virus Usutu avec les autres Flavivirus, il est transmis par les moustiques. De nombreuses espèces de moustiques peuvent transmettre le virus Usutu, notamment :

  • Aedes albopictus, le moustique tigre ;
  • Anopheles maculipennis ;
  • Culex pipiens, le moustique commun, très présent dans certaines zones du Sud de la France.

Dans la majorité des cas, le virus s’attaque aux oiseaux et peut provoquer une mortalité aviaire importante, y compris chez les oiseaux migrateurs qui séjournent en Europe une partie de l’année. Mais le virus Usutu peut aussi être transmis à d’autres espèces animales, telles que :

  • Des espèces sauvages, comme le sanglier, le chevreuil ou le mouflon ;
  • Des espèces domestiques, comme le cheval ;
  • L’homme.

Depuis sa découverte en 1959, le virus Usutu a été détecté dans plusieurs pays africains, puis dans des pays européens à partir des années 1990. En France, il a été détecté pour la première fois en 2015, suite à un pic de mortalité des merles noirs.

Un risque de méningite ou de méningo-encéphalite chez l’homme

Le premier cas humain d’infection par le virus Usutu a été décrit en 1980 en République Centrafricaine, avec des symptômes tels qu’une éruption cutanée, une fièvre et une jaunisse (ictère). Les premiers cas européens ont été identifiés en Italie en 2008 et 2009. En France, le premier cas a été détecté en 2016. Au total, 26 cas ont été recensés en Europe jusqu’à aujourd’hui.

L’infection par le virus Usutu pourrait provoquer des symptômes très variés, mais généralement les patients infectés développent une méningite (infection des méninges) ou une méningo-encéphalite (infection des méninges et du cerveau). La majorité des cas observés chez l’homme concernait des personnes immunodéprimées ou atteintes de pathologies chroniques.

Les premières études épidémiologiques sur ce virus émergent révèlent que les cas humains sont le plus souvent contemporains des flambées du virus chez les oiseaux. Parallèlement, certaines personnes infectées ne développeraient aucun symptôme particulier. Pour les spécialistes, le virus Usutu semble proche du virus West Nile et nécessite donc une surveillance identique, en particulier dans les régions du pourtour méditerranéen, où le virus trouve des conditions optimales pour se développer.

Estelle B., Docteur en Pharmacie

– Le virus Usutu : la menace fantôme. medecinesciences.org. Consulté le 04 Juin 2019.
Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.