Vaccination contre les papillomavirus : Surveillance après injection.

Actualités Cancer

Rédigé par Deborah L. et publié le 28 novembre 2023

La nouvelle campagne de vaccination des 11-14 ans contre les infections à Papillomavirus humains (HPV) a récemment débuté dans près de 7000 collèges français. Mais, le 19 octobre dernier, la chute mortelle d’un collégien suite à un malaise post-vaccinal a contraint l’Agence du médicament à revoir ses préconisations de sécurité au moment de la vaccination. On fait le point sur le nouveau protocole en vigueur.

Surveillance vaccin HPV

 

Une campagne de vaccination anti-HPV auprès des collégiens

Certains types de Papillomavirus humains sont impliqués dans le développement de cancers parmi lesquels le cancer du col de l’utérus, de l’anus, du pénis, de la bouche etc… Dès lors, vacciner les adolescents avant qu’ils ne démarrent leur vie sexuelle permet de les protéger contre ces cancers.

C’est en ce sens qu’une campagne de vaccination des 11-14 ans contre les infections à Papillomavirus humains (HPV) a récemment débuté dans près de 7000 collèges français. Ciblant les élèves de 5e, elle ambitionne d’augmenter la couverture vaccinale des adolescents français.

À savoir ! Gratuite et non obligatoire, la vaccination anti-HPV est recommandée à tous les garçons et filles, âgés de 11 à 14 ans, selon un schéma vaccinal à deux doses et un intervalle de 6 mois entre les deux doses.

Jusqu’à présent, les consignes pour la vaccination anti-HPV au collège préconisaient une surveillance des élèves dans le quart d’heure suivant l’injection mais sans préciser dans quel cadre. Seuls les élèves victimes d’un malaise devaient être allongés.

Vaccination anti-HPV : l’ANSM revoit ses préconisations de sécurité

Mais, le 19 octobre dernier, un évènement tragique a contraint l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) à revoir ses préconisations de sécurité. Il s’agit de la chute mortelle d’un collégien de Saint-Herblain suite à un malaise post-vaccinal. Assis sur une chaise, il serait tombé en arrière sur la tête après son malaise. Pour l’Agence régionale de santé Pays de la Loire, tout lien entre le produit vaccinal et le malaise semble exclu.

L’ANSM a néanmoins fait le choix de mettre à jour ses recommandations de surveillance post-vaccination destinées aux professionnels de santé. Désormais, il conviendra donc d’allonger les adolescents vaccinés contre le HPV sur des tapis de sol ou des couvertures ou bien de les faire asseoir par terre adossés à un mur pendant une durée d’un quart d’heure après l’injection. L’objectif ? Eviter tout risque de blessure sachant que l’un des principaux effets indésirables du vaccin est le risque de malaise (syncope parfois sans symptômes pré-syncopaux).

Vaccination anti-HPV : des données rassurantes

L’ANSM tient cependant à rappeler des données rassurantes. Selon l’Agence, le profil de sécurité des vaccins anti-HPV est bien établi et fait suite à plus de 15 ans d’utilisation et plus de 300 millions de doses administrées dans le monde dont plus de 12 millions en France.

Par ailleurs, selon l’instance, les malaises ou les brèves pertes de connaissance restent peu fréquents et rapidement résolutifs. Ils peuvent être attribués à une réaction psychogène à l’injection et s’accompagner de tremblements ou de raideurs. Quant à la survenue de réactions anaphylactiques, elle demeure exceptionnelle et le risque est identique à celui de tous les vaccins injectables. Par mesure de précaution, l’ANSM recommande de toujours avoir à disposition un traitement médical approprié et d’appeler le 15 en cas de besoin.

Déborah L., Dr en Pharmacie

Sources
– Vaccination contre les virus HPV : informations sur les effets indésirables. ansm.sante.fr. Consulté le 20 novembre 2023.
– Vaccination anti-HPV pour les adolescents : une surveillance de 15 minutes post-injection, en position allongée ou assis par terre. www.lequotidiendumedecin.fr. Consulté le 20 novembre 2023.
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *