La vaccination obligatoire en France pour tout le monde ?

juillet 2021 par

Malgré une situation épidémique en nette amélioration ces dernières semaines, l’arrivée de variants très contagieux repose la question d’une vaccination obligatoire en France. Une couverture vaccinale plus étendue serait en effet nécessaire pour endiguer l’épidémie et éviter une quatrième vague. La Haute Autorité de Santé (HAS) envisage ainsi de rendre la vaccination contre la Covid-19 obligatoire à toute personne âgée de plus de 12 ans.

vaccination obligatoire en France

Lutter contre la propagation du variant Delta

Arrivé d’Inde, le variant Delta représente aujourd’hui environ 20% des contaminations sur le sol français. Plus contagieux que les autres formes du virus SARS-COV-2, le variant Delta inquiète par sa propagation rapide qui fait craindre une quatrième vague à l’automne. On estime d’ailleurs que le variant Delta pourrait devenir majoritaire au niveau des nouvelles contaminations d’ici fin août. Or, les données issues de l’analyse des contaminations dans les pays à fort taux de vaccination montrent que les différents vaccins disponibles actuellement sont aussi efficace contre ce variant que contre la souche d’origine. Malgré une reprise de l’épidémie au Royaume-Unis et en Israël, qui est due au fait que l’efficacité des vaccins n’est pas de 100%, la vaccination reste à ce jour le seul moyen de se protéger du coronavirus. Elle permet d’éviter de contracter une forme grave de la maladie mais également de propager le virus puisque les personnes vaccinées seraient nettement moins vectrices de la Covid-19. D’où les appels incessants du gouvernement à la vaccination, notamment pour les personnes âgées et les porteurs de comorbidités, afin d’éviter un retour des restrictions sanitaires à la rentrée.

Vaccination obligatoire en France pour tout le monde ?

Pourtant, si plus de la moitié de la population est désormais vaccinée au moins partiellement, un trop grand nombre de personnes reste réticent face à la vaccination anti-covid. La question se pose donc de mettre en place une obligation vaccinale, en particulier pour les professionnels de santé, qui sont au contact de personnes fragiles et vulnérables. En effet, la Fédération hospitalière de France souligne que seulement 57% des professionnels travaillant en Ehpad et 64% de ceux travaillant dans des établissements de santé ont reçu au moins une dose. Des chiffres insatisfaisants qui font craindre un regain de contaminations dans des milieux particulièrement sensibles. Un texte de loi allant dans le sens d’une vaccination obligatoire pourrait donc être soumis dès juillet. L’objectif est double : garantir la protection des soignants, mais aussi éviter la propagation du virus vers les patients ou leurs accompagnants. Pourraient également être visées toutes les catégories professionnelles les plus à risque de contamination, comme celles requérant un environnement de travail en milieux clos ou en promiscuité, des conditions de travail froides et humides ou encore celles où les mesures barrières sont difficiles à respecter. L’hypothèse d’une vaccination obligatoire en France pour tout le monde, ou tout du moins pour les 24-59 ans, serait également à l’étude, en particulier si la situation sanitaire venait à se dégrader à nouveau à l’automne. Cependant, le gouvernement assure que cette décision n’est pas encore à l’ordre du jour.

Qu’en est-il dans les autres pays ?

Certains pays, comme l’Italie par exemple, ont déjà sauté le pas de la vaccination obligatoire pour les professionnels de santé. Entrée en vigueur en avril dernier, la loi italienne oblige désormais toute personne travaillant dans les secteurs sanitaires et sociaux, qu’ils soient publics ou privés, à se faire vacciner. Si cette obligation n’est pas respectée, le soignant non vacciné est affecté dans un autre service ou suspendu sans solde.

Aux États-Unis, la décision d’une vaccination obligatoire se prend à l’échelle locale d’un État, d’une ville ou d’une entreprise, Joe Biden ayant refusé d’imposer la vaccination à un niveau fédéral. Pour le personnel qui refuse, les sanctions peuvent aller jusqu’au licenciement. La situation est plus ou moins similaire en Russie, où la décision est prise localement. La Grande-Bretagne s’apprête à imposer la vaccination à tous les employés des maisons de retraite, ainsi qu’à toute personne intervenant dans ces établissements (coiffeurs, personnels médicaux, ouvriers…).

L’Arabie saoudite applique quant à elle une ligne de conduite très stricte : seuls les employés vaccinés sont autorisés à reprendre le travail.

Morgane Gillard, rédactrice scientifique

Sources
– Covid-19 : Intensifier la vaccination des personnes vulnérables et précaires ainsi que des soignants. has-sante.fr. Consulté le 5 juillet 2021.
Morgane G.
Rédactrice scientifique
Passionnée par les sciences en général, s'engage à proposer un contenu accessible et de qualité, basé sur des sources fiables.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.
Tout commentaire contenant une adresse web (http://, https://) sera supprimé
Veuillez limiter la longueur de votre commentaire à 2000 caractères maximum.