Vitamine D, quel intérêt face aux douleurs ?

Actualités

Rédigé par Estelle B. et publié le 18 décembre 2023

D’après les estimations des autorités de santé publique, un Français sur trois souffrirait de douleurs chroniques. Parmi les alternatives aux médicaments, la vitamine D pourrait-elle soulager certaines de ces douleurs ? Un thème abordé lors du 23ème Congrès de la Société Française d’Etude et de Traitement de la Douleur (SFETD), qui s’est tenu du 22 au 24 novembre 2023 à Saint Malo.Vitamine D douleurs

Carence en vitamine D et symptômes douloureux

L’une des sessions du dernier congrès de la SFETD s’est attardée sur les liens entre la vitamine D et les douleurs. En effet, dans les multiples symptômes associés à la carence en vitamine D, qui touche en France 7 % des adultes et 4 % des enfants, se retrouvent :

  • Des douleurs musculaires avec parfois des crampes musculaires ;
  • Des douleurs osseuses ;
  • Des troubles locomoteurs chez les jeunes enfants ;
  • Une marche douloureuse chez les enfants et les adolescents ;
  • De la fatigue.

A partir de ce constat, assurer une bonne couverture des besoins en vitamine D suffit-il à prévenir les douleurs de l’appareil locomoteur ? Une supplémentation en vitamine D peut-elle soulager les douleurs chroniques ? En 2020, une revue systématique de littérature avait fait le point sur l’effet de la vitamine D sur les douleurs chroniques de l’adulte.

Pas d’effet de la vitamine D sur les douleurs chroniques

Sur l’ensemble des données publiées sur les liens entre vitamine D et douleurs chroniques, les chercheurs ont retenu 10 études menées sur 811 participants. Ces études variaient selon la nature des douleurs, les doses de vitamine D utilisées et les autres traitements entrepris pour soulager les douleurs. L’analyse menée sur l’ensemble des données n’a pas permis d’observer un effet significatif de la supplémentation en vitamine D sur les douleurs chroniques de l’adulte. Pour les auteurs, il reste néanmoins à déterminer si la supplémentation en vitamine D peut avoir un effet bénéfique sur certains symptômes douloureux spécifiques.

Ces données concluent à l’absence d’effet global de la supplémentation en vitamine D sur les douleurs chroniques. Pour autant, la carence en vitamine D peut provoquer des douleurs. Il faut donc a minima s’assurer que chaque patient a un statut vitaminique correct, pour éviter que ses douleurs soient au moins partiellement liées au déficit ou à la carence en vitamine D. Face au patient douloureux, le dosage de la vitamine D permet de savoir s’il est ou non carencé et ainsi d’envisager une supplémentation pour rétablir un statut vitaminique correct. En effet, si la carence en vitamine D est responsable d’un panel de symptômes, l’excès de vitamine D peut s’avérer dangereux.

Supplémenter en vitamine D seulement en cas de carence avérée

Avoir des apports excessifs en vitamine D expose les patients au risque d’hypervitaminose D. L’hypervitaminose D, l’excès de vitamine D, peut gravement nuire à la santé. En effet, elle peut provoquer une augmentation des taux sanguins de calcium et de phosphates, à l’origine de symptômes graves, parfois mortels :

  • Une soif intense ;
  • Une augmentation du volume des urines ;
  • Une anorexie ;
  • Une constipation ;
  • Une faiblesse musculaire ;
  • De la fatigue ;
  • Des nausées et des vomissements ;
  • Des troubles de la conscience (confusion mentale) ;
  • Des troubles rénaux.

Chez une personne en bonne santé, les apports en vitamine D sont normalement assurés par l’exposition au soleil et la consommation d’aliments riches en vitamine D (poissons gras, œufs, huiles de poisson). Avant de débuter une quelconque supplémentation, un avis médical et le dosage de la vitamine D sont essentiels pour se prémunir des conséquences de l’hypervitaminose D. Et un statut vitaminique correct en vitamine D peut contribuer à limiter les douleurs.

Estelle B., Docteur en Pharmacie

Sources
– Carence en vitamine D (Rachitisme ; Ostéomalacie). www.msdmanuals.com. Consulté le 30 novembre 2023.
– La vitamine D pour le traitement des troubles douloureux chroniques chez les adultes. www.cochrane.org. Consulté le 30 novembre 2023.
– Supplémentation orale en vitamine D : des erreurs à l’origine de surdoses dangereuses www.prescrire.org. Consulté le 30 novembre 2023.
  • Danièle Soler says:

    Nous aurions apprécié que vous mentionniez le problème (chez un nombre croissant d’entre nous) posé par “la barrière intestinale”: dans certains cas, l’intestin (abîmé par une maltraitance en début de vie?) ne peut pas prendre dans le bol alimentaire tous les éléments dont il a besoin. D’où problème dose ingérée / dose assimilée par le corps…

    Reply
Ou
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *