Carence en vitamine D

carence_vitamine_d-pancreas

La vitamine D est un élément indispensable pour la croissance et la bonne santé du squelette. Un déficit en vitamine D peut être à l’origine d’une fragilité osseuse (ostéoporose), et d’après plusieurs études qui demandent à être confirmées, de certains cancers. Pourtant, selon des données récentes, près d’un individu sur deux serait concerné par une carence en vitamine D. On estime que près d’un milliard de personne serait concerné au niveau mondial. En cas de carence, une supplémentation en vitamine D par voie orale doit être mise en place.

Définition

Qu’est-ce que la vitamine D ?

Une vitamine est un nutriment nécessaire à l’organisme, généralement apporté par l’alimentation ou l’environnement. La vitamine D est, à l’inverse des autres vitamines, produite en partie par l’organisme après une exposition solaire. Cette production a lieu au niveau de la peau sous l’action des rayons du soleil, plus particulièrement des rayons ultraviolets B. On estime qu’il faut en moyenne 15 à 30 minutes d’exposition directe par jour pour que la production de vitamine D soit assurée.

Elle est également présente dans l’alimentation, par exemple dans les poissons gras et le jaune d’œuf.


Selon son origine, on distingue deux types de vitamine D :

  • Le cholécalciférol ou vitamine D3 qui provient de l’alimentation (certains poissons) et de l’exposition au soleil ;
  • L’ergocalciférol ou vitamine D2 qui provient de l’alimentation exclusivement (origine végétale).

structure_chimique
La vitamine D provenant de l’alimentation est absorbée avec les graisses au niveau de l’intestin grêle avant de rejoindre la circulation générale. La vitamine D d’origine solaire passe quant à elle directement dans la circulation sanguine. La vitamine est ensuite stockée dans l’organisme (muscle, tissu adipeux, sang, foie, rein) et éliminée par voie fécale.

La vitamine D stocké dans le tissu adipeux ne peut plus être utilisée. D’où une vigilance particulière chez les patients obèses.

La vitamine D est indispensable à la santé osseuse. Elle joue un rôle important dans le métabolisme phosphocalcique. En effet, au niveau des intestins, la vitamine D agit comme une hormone en favorisant l’absorption de phosphore et de calcium, indispensables à la minéralisation osseuse. En fixant le calcium, elle permet la croissance et le renouvellement osseux. Son rôle ne se limite pas qu’aux os, elle est également impliquée dans l’immunité, la musculature, et la réduction de certaines pathologies comme le cancer et les démences.

Qu’est-ce qu’une carence en vitamine D ?

L’organisation mondiale de la santé (OMS) recommande un apport quotidien minimum de 15 microgrammes par jour pour les adultes, et de 10 microgrammes par jour pour les nourrissons. On parle donc de carence en vitamine D lorsque son taux est inférieur à 10ng/mL. A noter que les besoins en vitamine D dépendent de la couleur de la peau et de l’ensoleillement dans un pays ou une région.

Les individus les plus à risque de développer une carence sont :

  • Ceux qui ne s’exposent pas ou peu au soleil (faible ensoleillement dans certaines régions ou à certaines saisons, port de vêtements couvrants, etc.) ;
  • Ceux qui suivent un régime végétalien (pas de consommation de viande, d’œuf, de poisson ou de produits laitiers) ;
  • Ceux présentant des troubles d’absorption intestinale (par exemple, la mucoviscidose, la maladie coeliaque).