Allyane : les neurosciences contre les troubles de la motricité

Jan 6, 2018 par

La rééducation des personnes souffrant de troubles moteurs mobilise le monde médical comme le sport de haut niveau. Mais certains patients ne parviennent pas à récupérer à l’issue des programmes classiques de rééducation. Un procédé innovant, mis au point par une équipe française et basé sur les dernières avancées des neurosciences, pourrait révolutionner la prise en charge des troubles de la motricité.

matériel de réeducation pour des troubles de la motricité

Une alternative aux techniques classiques de rééducation

Pour les patients atteints de troubles moteurs, la prise en charge repose principalement sur des programmes adaptés et personnalisés de rééducation. Si ces techniques, basées notamment sur la kinésithérapie, l’ergothérapie et la psychomotricité, s’avèrent efficaces chez un grand nombre de patients, certains troubles moteurs restent réfractaires à l’issue des programmes.

Face à une telle situation, une équipe composée de professionnels de santé, de professionnels du sport de haut niveau et de scientifiques a mis au point une innovation mondiale contre les troubles de la motricité, baptisée Allyane.

Après une analyse poussée du trouble moteur du patient, le patient identifie le contenu du geste en termes de sensations proprioceptives personnelles (sensibilité du système nerveux aux informations provenant des muscles, des articulations et des os). Puis selon un protocole précis, ces sensations sont associées à des stimuli sonores de basse fréquence, générés par un équipement électroacoustique spécifiquement conçu, l’Alphabox.

Grâce à cette combinaison inédite de l’imagerie mentale et de la stimulation pluri-sensorielle, le cerveau mémorise le mouvement et le transforme spontanément en programme moteur. En effet, imaginer un mouvement précis du corps suffit à activer les zones du cerveau que ce mouvement mobilise en temps normal lorsque nous l’effectuons.

Des patients et des sportifs

Le procédé novateur d’Allyane trouve son utilité dans deux domaines d’application :

  • La santé pour les pathologies dont les troubles moteurs sont réfractaires aux techniques traditionnelles de rééducation ;
  • Le sport pour perfectionner les gestes des athlètes de haut niveau.

Basé sur une reprogrammation neuromotrice, Allyane permet de prendre en charge tous les troubles moteurs d’origine non mécanique, tels que :

  • Les troubles de la marche ;
  • Les flessums (incapacité d’extension complète de l’articulation du genou) ;
  • Les faiblesses de recrutement musculaire (sidération de quadriceps) ;
  • La spasticité (étirement rapide d’un muscle), observée par exemple dans la sclérose en plaques ;
  • Les lombalgies et les sciatalgies ;
  • Les douleurs neuropathiques (douleurs d’origine neurologique) ;
  • L’instabilité de la cheville ;
  • Les capsulites (affection de l’articulation de l’épaule) ;
  • Les hémiplégies, les hémiparésies et les tétraparésies (différentes paralysies).

Comparé aux thérapies actuelles, Allyane s’avère particulièrement efficace. Les résultats constatés depuis quelques années par des patients et des professionnels de santé sont rapides et durables. Une seule séance suffit pour obtenir des progrès significatifs dans la plupart des cas, tandis que 4 à 5 séances sont nécessaires dans les cas complexes comme l’hémiplégie après un accident vasculaire cérébral. La qualité de vie des patients est ainsi rapidement et notablement améliorée.

Une prise en charge spécifique des troubles de la motricité

La séance de reprogrammation motrice du procédé Allyane se déroule dans une salle de soins nécessairement équipée de l’Alphabox et dure entre 1 et 2 heures selon les cas. Elle comprend plusieurs étapes :

  1. Le praticien (kinésithérapeute, ostéopathe, médecin rééducateur, …) analyse la situation du patient, pose ou confirme un diagnostic biomécanique par vidéo à vitesse normale et lente.
  2. Le patient identifie ses propres perceptions du geste inhibé et/ou à acquérir, en le comparant avec le membre sain.
  3. Allongé, le patient effectue un travail de visualisation mentale des sensations associées au geste sur la partie du corps atteinte, tout en écoutant les infrasons générés par l’Alphabox.
  4. Après avoir exécuté le geste recherché et analysé les évolutions avec le praticien, une nouvelle diffusion d’infrasons assure la fixation du geste.

En février 2017, le premier centre expert du mouvement Allyane a ouvert ses portes à Lyon et accueille les patients atteints de troubles de la motricité. Il forme également les professionnels de santé qui souhaitent apprendre et développer cette technique pour leurs patients.

Le procédé Allyane, basé sur les dernières avancées des neurosciences, devrait rapidement trouver sa place dans la prise en charge des patients dont les troubles moteurs ne sont pas soulagés par la rééducation. Mais il pourrait aussi s’avérer très intéressant en première intention pour accélérer la récupération des patients.

Estelle B., Docteur en Pharmacie

– Allyane développe à Lyon une innovation mondiale en matière de troubles de la motricité. Dossier de presse. Novembre 2017.
Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.