Les atouts du menu Viking (régime scandinave)

Jun 13, 2018 par

Créé en 2004 par un groupe de spécialistes en nutrition, de scientifiques et de chefs cuisiniers reconnus, le régime scandinave (appelée également régime Viking ou « New Nordic Diet ») se base sur une alimentation riche en produits typiques des pays nordiques comme la Norvège, la Suède, la Finlande, le Danemark ou encore l’Islande. Son objectif ? Diminuer la prévalence de l’obésité rencontrée dans ces pays tout en privilégiant les ressources alimentaires locales. Focus sur ces recommandations nutritionnelles.

Sandwich avec filets de hareng, oignon, mariné au concombre et à l'aneth

Les aliments clefs du régime scandinave

Les aliments clefs du régime nordique fournissent des nutriments connus pour jouer un rôle dans la prévention de certaines pathologies comme les maladies cardio-vasculaires, le diabète et l’obésité.

Ces 4 nutriments essentiels sont les :

  • Acides gras oméga 3 protégeant le système cardiovasculaire ;
  • Les fibres alimentaires ;
  • Les antioxydants ;
  • La vitamine D qui participe à la minéralisation des os et à l’absorption intestinale du calcium.

À savoir ! Les fibres alimentaires contribuent à réduire le taux de cholestérol et le taux de sucre dans le sang. Elles participent également à la régulation du transit et à l’équilibre de la flore intestinale. Autre atout nutritionnel : elles sont très rassasiantes et permettent donc d’atteindre une sensation de satiété plus rapidement.

Globalement, les aliments les plus retrouvés dans le régime scandinave sont des aliments simples, non transformés, comme :

  • Les poissons gras (hareng, maquereau, saumon) sources d’oméga 3 et de vitamine D, mais aussi les poissons maigres, comme la morue, le cabillaud ou la truite riches en protéines ;
  • Les céréales complètes comme l’avoine, l’orge et le seigle ;
  • Le pain avec des graines entières sources de fibres ;
  • Les fruits (pommes et les petites baies : airelles, cassis, groseilles, mûres, myrtilles) riches en antioxydants ;
  • Les légumes (choux, carottes, pommes de terre) ;
  • Des laitages comme le yaourt, le lait et quelques fromages.

Du côté des quantités, il est conseillé de consommer, sur une semaine :

  • Trois portions de viande ou de poisson ;
  • Deux portions de fruits de mer ou poisson ;
  • Deux repas végétariens.

Les fruits, les légumes et les céréales sont à consommer à volonté !

Quels sont les bénéfices santé du régime scandinave ?

Les nutritionnistes et scientifiques qui ont mis au point ce régime considèrent que, comparativement à un régime alimentaire occidental, il contient moins de sucre, moins de gras, et deux fois plus de fibres, poissons et fruits de mer.

En 2014, une étude supervisée par Thomas Meinert Larsen de l’université de Copenhague a montré que le régime scandinave pouvait entrainer une perte de poids d’approximativement 5 kilos sur 6 mois.

L’essai mené auprès de 181 adultes en surpoids pendant 6 mois a permis de comparer les effets sur la santé d’une alimentation strictement basée sur le régime scandinave avec une alimentation danoise typique et équilibrée (groupe contrôle).

Les résultats ? Le groupe ayant suivi le régime scandinave a bénéficié d’une perte de poids supérieure de 3,2 kg comparativement au groupe contrôle.

Ainsi, le groupe au régime scandinave avait perdu 4,7 kg contre 1,5 kg pour le groupe contrôle.

En parallèle de cette perte de poids, les chercheurs ont observé une diminution des tours de taille et de hanche et d’une baisse de la pression artérielle.

Le suivi de ce régime semble également protecteur vis-à-vis des facteurs de risque des maladies cardiovasculaires et du diabète de type 2, en particulier chez les sujets les plus à risque.

Afin de renforcer les connaissances sur les effets bénéfiques de ce régime scandinave et de le faire adopter par l’ensemble de la population danoise, les membres du groupe OPUS (Optimal well-being, development and health for Danish children through a healthy New Nordic Diet) de l’université de Copenhague continuent leurs études sur l’ensemble de la population danoise (enfants, personnes en surpoids ou âgés).

En parallèle, les membres du groupe OPUS (scientifiques, sociologues, communicants, nutritionnistes, gastronomes, chercheurs) travaillent également sur les problématiques liées au coût du régime (il est 25 % plus onéreux qu’une l’alimentation danoise classique) et sur le renforcement de la traçabilité et du contrôle sanitaire des produits de la pêche.

Alors, prêt(e) pour un menu Viking ? !

Julie P., Journaliste scientifique

– Le régime antivieillissement scandinave RTBF.be. Consulté le 12 juin 2018.
– Alimentations traditionnelles et mutations alimentaires : une vision internationale CERIN. Consulté le 12 juin 2018.
Julie P.
Journaliste scientifique.
Spécialiste de l'information médicale.
Passionnée par l'actualité scientifique et les nouvelles technologies.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.