Automne 2023 : hausse des pneumonies bactériennes en France

Actualités Pneumologie

Rédigé par Estelle B. et publié le 13 décembre 2023

Dans le Nord de la Chine, les experts ont observé une augmentation inhabituelle des pneumopathies chez les enfants. En France aussi, certaines pneumopathies semblent en hausse depuis quelques semaines. Cette fois, le germe en cause ne serait pas un virus, mais une bactérie, Mycoplasma pneumoniae. Explications.

hausse pneumopathie

Mycoplasma pneumoniae, responsable chaque année de différentes infections

Quatre ans après le début de la pandémie de Covid-19, l’annonce d’une hausse des cas de pneumonie en Chine alerte aussitôt les autorités de santé publique dans le monde entier. Pourtant, cette fois, le germe en cause est une bactérie atypique, Mycoplasma pneumoniae. En France aussi, le nombre de cas est en hausse et atteint des chiffres inhabituels. Santé Publique France suit donc de près l’évolution de ces maladies en France.

Mycoplasma pneumoniae est loin d’être une bactérie inconnue, puisqu’elle est responsable chaque année d’angine, de pharyngites, des bronchites, mais aussi de pneumonies. Elle est même retrouvée dans 30 à 50 % des pneumonies aiguës communautaires de l’enfant. Dans la majorité des cas, les infections provoquées par cette bactérie sont bénignes et guérissent rapidement avec un traitement antibiotique adapté. Cependant, quelques complications sont décrites :

  • Une aggravation d’un asthme préexistant ;
  • Des éruptions cutanées ;
  • Des douleurs musculaires et articulaires ;
  • Des troubles neurologiques (encéphalite, coma, troubles oculaires, confusion mentale, …) ;
  • Des complications cardiaques, gastro-intestinales, rénales et auriculaires.

Dans ces situations, une hospitalisation peut être nécessaire.

Une hausse inhabituelle liée à la levée des mesures sanitaires

Habituellement, les infections à Mycoplasma pneumoniae se rencontrent tout au long de l’année, même si elles sont plus fréquentes en été et à l’automne. Les épidémiologistes observent des foyers épidémiques cycliques, en moyenne tous les 3 à 7 ans. En Europe, plusieurs foyers ont ainsi été identifiés entre 2015 et 2017. Depuis la mi-novembre 2023, des cas semblent se multiplier en milieu scolaire, mais aussi au sein des services de réanimation dans plusieurs régions de France.

D’après les données recueillies par Santé Publique France, la hausse inhabituelle de cas en France aurait débuté à la fin de l’été 2023, avec une accélération du nombre de cas depuis le mois d’octobre 2023. Les classes d’âge les plus touchées seraient les enfants (6-15 ans) et les jeunes adultes (16-49 ans). Entre les semaines 40 et 46, le nombre de diagnostic a triplé et la tendance se poursuit actuellement. Plusieurs autres pays européens sont confrontés à la même situation, notamment la Suède, la Norvège, l’Irlande ou les Pays-Bas. Pour les experts, cette hausse inhabituelle pourrait être liée à la fin des meures et gestes barrière mises en place face à la Covid-19.

Les gestes barrière permettent de limiter la transmission interhumaine

En cas de pneumopathie à Mycoplasma pneumoniae, le traitement repose sur une antibiothérapie adaptée efficace. Mais il est aussi possible de prévenir la transmission de cette bactérie, en respectant quelques conseils simples d’hygiène :

  • Porter un masque en cas de symptômes ORL ou respiratoires (toux, rhume, fièvre, …) ;
  • Porter un masque dans les lieux fréquentés et/ou en présence de personnes fragiles ;
  • Se laver régulièrement les mains à l’eau et au savon ;
  • Se frictionner les mains avec une solution hydroalcoolique quand le lavage à l’eau et au savon est impossible ;
  • Aérer son logement au moins 10 minutes par jour ;
  • Eternuer ou tousser dans son coude ;
  • Utiliser un mouchoir à usage unique.

Les enfants de 5 à 15 ans sont les plus exposés, de même que les sujets âgés ou immunodéprimés. Respecter ces conseils permet de les protéger contre cette pneumonie bactérienne et ses risques de complications.

Estelle B., Docteur en Pharmacie

Sources
– Augmentation des infections à Mycoplasma pneumoniae en France. www.santepubliquefrance.fr. Consulté le 4 décembre 2023.
– Alerte de la DGS sur une hausse des infections respiratoires à Mycoplasma pneumoniae. www.vidal.fr. Consulté le 4 décembre 2023.
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *