Boire du café, quel impact sur le risque cancéreux ?

Feb 28, 2020 par

Le café est la seconde boisson la plus consommée au monde, après le thé. De nombreuses études scientifiques se sont intéressées à ses vertus thérapeutiques, mais aussi à ses risques pour la santé. Plusieurs études récentes se sont notamment penchées sur son éventuelle influence sur le risque de certains cancers. Explications.

cafe-cancer

Café et cancers féminins

Des chercheurs espagnols ont mené une étude de cohorte prospective auprès de 10 812 femmes, sans cancer du sein à leur inclusion dans l’étude. En moyenne, les femmes ont été suivies sur une période de 11,8 ans.

Les résultats ont montré que la consommation de plus d’une tasse de café par jour, par rapport à la consommation de moins d’une tasse par jour, était associée à une réduction du risque de cancer du sein de 56 % chez les femmes ménopausées. En revanche, aucune réduction du risque n’a été observée chez les femmes non ménopausées.

De la même manière, plusieurs études ont suggéré une réduction du cancer de l’endomètre avec la consommation de café, en particulier chez les femmes obèses.

Un sur-risque de cancer de la vessie chez les fumeurs gros buveurs de café

Le lien possible entre la consommation de café et le risque de cancer de la vessie suscite le débat au sein de la communauté scientifique. Récemment, une revue de littérature a inclus 12 études internationales sur le sujet.

L’analyse des données a révélé que le risque de cancer de la vessie était augmenté de 75 % chez les hommes fumeurs actifs et de 44% chez les anciens fumeurs, par rapport aux hommes qui n’avaient jamais fumé. Mais la consommation de café jouait également un rôle. Chez les hommes fumeurs, un sur-risque de cancer de la vessie apparaissait au-delà de 4 tasses de café par jour, et augmentait de 7 % pour chaque tasse supplémentaire.

Une telle association n’est retrouvée que pour les hommes fumeurs, suggérant l’implication d’autres facteurs liés au tabagisme.

Pas de lien entre café et cancer de la prostate

Autre cancer évalué en fonction de la consommation de café, le cancer de la prostate. Dans une étude portant sur 142 196 hommes, le risque de cancer de la prostate était similaire chez les hommes consommant les plus grandes et les plus faibles quantités de café et de thé.

Le risque de cancer de la prostate était similaire chez les petits consommateurs de café et chez les non consommateurs. Ainsi, aucune association n’a été mise en évidence entre la consommation de thé ou de café et le risque de cancer de la prostate.

Si de nombreuses études s’intéressent à l’impact du café sur le risque de cancers, la consommation de café semble n’influencer que peu ou pas le risque de différents cancers. De quoi rassurer les amateurs de café !

Estelle B., Docteur en Pharmacie

– Coffee and tea consumption and risk of prostate cancer in the European Prospective Investigation into Cancer and Nutrition. NCBI. Consulté le 20 février 2020.
– Coffee Drinking and the Risk of Endometrial Cancer: An Updated Meta-Analysis of Observational Studies. NCBI. Consulté le 20 février 2020.
– Coffee consumption and breast cancer risk in the SUN project. NCBI. Consulté le 20 février 2020.
– Coffee consumption and risk of bladder cancer: a pooled analysis of 501,604 participants from 12 cohort studies. NCBI. Consulté le 20 février 2020.
Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.