Conisation : un acte de prévention du cancer du col de l’utérus

Actualités Gynécologie

Rédigé par Yasmine B. et publié le 24 septembre 2021

Chaque année en France, 3000 femmes développent un cancer du col de l’utérus et près de 1000 femmes en meurent. La conisation est une intervention chirurgicale qui permet de déterminer le caractère bénin ou malin d’une anomalie du col de l’utérus.
Cap sur la conisation, une pratique de prévention du cancer du col de l’utérus.

Prévention du cancer du col de l’utérus

Comment la conisation permet-elle la prévention du cancer du col de l’utérus ?

La conisation est une intervention chirurgicale utilisée pour traiter ou diagnostiquer une dysplasie cervicale, une transformation des cellules du col de l’utérus sous l’effet d’une infection virale à HPV (Human papilloma Virus). La conisation correspond en fait à l’excision d’une portion conique du col de l’utérus afin d’enlever une lésion cervicale préalablement détectée.

Les médecins ont recours à cette pratique lorsqu’il existe une contradiction entre un frottis vaginal et un échantillon de biopsie.  La conisation peut être réalisée avec un scalpel, au  laser ou avec un instrument électrochirurgical appelé LEEP (Loop Electrosurgical Excision Procedure).

Lire aussiVaccin anti-HPV : efficace dans la prévention du cancer du col de l’utérus

Prévention du cancer du col de l’utérus : dans quels cas la conisation est-elle indiquée ?

La conisation est indiquée à des fins de diagnostic et de traitement d’anomalies du col de l’utérus ou dysplasie cervicale.

La dysplasie cervicale correspond à une transformation des cellules du col de l’utérus sous l’influence du Human Papilloma Virus (HPV) qui est susceptible de se développer vers un cancer du col de l’utérus au bout de plusieurs années.

C’est souvent à l’issue d’un frottis cervical ou d’un examen clinique qu’une dysplasie cervicale est détectée. Cette affection est décelée par une coelioscopie et la confirmation du diagnostic est réalisée par une biopsie du col de l’utérus. 

Les deux principaux objectifs de la conisation sont d’une part le diagnostic puisqu’elle confirme le type de lésion et son étendue, et d’autre part l’aspect thérapeutique. Car c’est grâce à cette intervention que la lésion du col est traitée, ce qui empêche l’évolution vers un cancer du col de l’utérus.

Lire aussiInterview du Dr Gondry sur le cancer du col de l’utérus

La préparation à la conisation

La conisation est réalisée sous anesthésie locale en ambulatoire ou sous anesthésie générale.

La quasi-totalité du col de l’utérus est préservée, en dehors des parties touchées par les lésions. Ces dernières sont éradiquées au laser ou au bistouri. Quant aux parties restantes du col de l’utérus, elles se présentent sous forme de cônes, d’où l’appellation de “conisation”.

Lire aussiCancer du col de l’utérus, le test HPV après 30 ans

La conisation est-elle douloureuse ?

La conisation n’est pas une intervention douloureuse. Néanmoins, dans les heures qui suivent l’opération, il est possible que les patientes ressentent des douleurs plus ou moins fortes qui s’apparentent à des douleurs de règles.

Lire aussiDépistage du cancer du col de l’utérus : autotest ou frottis ?

Yasmine B., rédactrice scientifique

Sources
– Cone biopsy-Cancer Research. cancerresearchuk.org. Consulté le 23 septembre 2021.
– Conization Of Cervix. ncbi.nlm.nih.gov. Consulté le 23 septembre 2021.
– Conisation du col de l’uterus. chirurgie-gynecologie.fr. Consulté le 23 septembre 2021.
  • Bonjour je m’appelle Ludivine j’ai 46 ans je présentais un HPV 16 haut grade CNI 2
    j’ai été opérée l’an dernier en octobre en ambulatoire sous AG avec un réveil difficile, je suis ressortie le soir et 8 jours après j’ai fait une thrombose veineuse profonde a 2h du matin qui a commencer dans le mollet gauche et remonter jusqu’à l’aine cote bas ventre , j’ai échappée de peu a une embolie pulmonaire .
    j’ai été suivi par un angiologue et un traitement a été mis en place je suis rester 7 mois sous anticoagulant 5 mg matin et soir .
    depuis je vais mieux mes règles sont devenue très abondante et très douloureuse chaque mois avec du retards jusqu’à 10 jours selon les mois et mon état de santé, chose que je n’avais pas avant j’ai du adapter mes protection plus épaisses jour comme nuit au moins les 2-3 premiers jour avec un flux parfois sur 8 a 10 jour
    au dernier contrôler gynéco je n’est plus rien je suis contrôler tt les ans avec frottis
    alors n’hésitez pas a en parler avec votre gynéco si vous avez le moindre doute la moindre douleur au bas ventre hors des règles ,moi je n’y ai pas prêter attention

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Bonjour,
      Merci de faire confiance à Santé sur le Net pour trouver des informations sur votre santé. Merci de partager votre expérience. Un forum est à votre disposition si vous souhaitez échanger entre patients.
      Nous vous souhaitons une bonne journée.
      L’équipe Santé sur le net.

      Reply
  • Bonjour je m’appelle Ludivine j’ai 46 ans je présentais un HPV 16 haut grade CNI 2
    j’ai été opérée l’an dernier en octobre en ambulatoire sous AG avec un réveil difficile, je suis ressortie le soir et 8 jours après j’ai fait une thrombose veineuse profonde a 2h du matin qui a commencer dans le mollet gauche et remonter jusqu’à l’aine cote bas ventre , j’ai échappée de peu a une embolie pulmonaire .
    j’ai été suivi par un angiologue et un traitement a été mis en place je suis rester 7 mois sous anticoagulant 5 mg matin et soir .
    depuis je vais mieux mes règles sont devenue très abondante et très douloureuse chaque mois avec du retards jusqu’à 10 jours selon les mois et mon état de santé, chose que je n’avais pas avant j’ai du adapter mes protection plus épaisses jour comme nuit au moins les 2-3 premiers jour avec un flux parfois sur 8 a 10 jour
    au dernier contrôler gynéco je n’est plus rien je suis contrôler tt les ans avec frottis
    alors n’hésitez pas a en parler avec votre gynéco si vous avez le moindre doute la moindre douleur au bas ventre hors des règles ,moi je n’y ai pas prêter attention

    Reply
  • Engelbeens says:

    Bonjour,
    Je ne sais pas trop si c’est ici que je peut poser mes questions mais je tente. J’ai subis il y a 1 mois et demi un conisation où on m’a retiré le 1/3 de l’utérus qui était atteint. J’ai eu comme tout le monde des pertes de sang les 2 premières semaine puis des pertes légèrement normal. J’ai fais un examen 3 semaine après tout allait bien d’après ma gyneco. Et la je devais avoir les rouges depuis 2 semaines mais à la place j’ai que des pertes blanche et depuis j’ai tout symptômes de règles seins gonflé, douloureux, douleur très bas du ventre, même quand je tousse ça me fait des crampes douloureuses de quelques secondes. Hai des rapports mais protégé car c’est ce qu’on ma conseillé pendant 1 à 3 mois. Je m’inquiète quand meme , j’ai donc contacté ma gyneco qui pour le moment ne me répond pas. Je ne sais pas si on me répondra ici mais j’ai un peu d’espoir.

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Bonjour,

      Merci de faire confiance à Santé sur le Net pour trouver des informations sur votre santé. Nous ne sommes pas en mesure de répondre à votre question. Seul un médecin ayant pris connaissance de l’intégralité de votre dossier médical pourra vous répondre. Ainsi, nous vous invitons à resolliciter votre gynécologue ou un nouveau, s’il n’est pas disponible.

      Nous vous souhaitons une très bonne journée !
      L’équipe Santé sur le net.

      Reply
Ou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.