Covid-19 : quelle utilité d’une supplémentation en vitamine D ?

Actualités Coronavirus (COVID-19) Santé au quotidien (maux quotidiens)

Rédigé par Estelle B. et publié le 23 janvier 2021

La vitamine D pourrait-elle avoir un effet protecteur contre l’infection par le SARS-CoV-2 responsable de la Covid-19 ? De nombreuses publications se sont penchées sur ce sujet depuis quelques mois. Santé Sur le Net fait le point sur les principales conclusions à retenir.

Covid-19 et vitamine D

Face à l’épidémie de la Covid-19 qui sévit dans le monde depuis déjà de longs mois, les scientifiques s’intéressent notamment au rôle préventif de plusieurs médicaments disponibles sur le marché. Parmi les pistes étudiées, l’une d’elles suscite un vif intérêt, la vitamine D.

Pourquoi s’intéresser à la vitamine D ? La carence et le déficit en vitamine D sont largement répandus au sein de la population générale, cette vitamine jouant entre autres un rôle important dans le bon fonctionnement du système immunitaire. De plus, il existe différentes spécialités pharmaceutiques à base de vitamine D, permettant de supplémenter rapidement et facilement un grand nombre de personnes. Des études antérieures ont montré l’intérêt de la vitamine D dans certaines infections respiratoires aiguës, notamment la grippe saisonnière.

Lire aussiCancer du côlon : la vitamine D allongerait l’espérance de vie

Vitamine D : Un effet protecteur contre l’infection et les formes graves

Les premières études menées sur la vitamine D et la Covid-19 ont révélé que les personnes infectées par le SARS-CoV-2 présentaient des taux sanguins de vitamine D plus faibles en moyenne que les personnes non infectées. Le déficit en vitamine D pourrait être une condition favorable à l’infection par le virus. En Norvège, une étude a mis en évidence que les personnes consommant régulièrement de l’huile de foie de morue (produit riche en vitamine D) présentaient un risque réduit de développer une Covid-19. De telles données suggèrent l’intérêt d’une bonne couverture des besoins en vitamine D pour se prémunir de l’infection.

Par ailleurs, des travaux menés chez le rat suggèrent que la supplémentation en vitamine D pourrait réduire les signes du syndrome de détresse respiratoire aigu, observé dans les formes graves de la Covid-19. La vitamine D, par son action de modulation de l’activité du système immunitaire, pourrait également limiter les conséquences de l’orage cytokinique (emballement du système immunitaire suite à l’infection par le SARS-CoV-2).

Lire aussiEt si la Covid-19 avait une signature olfactive ?

Une supplémentation en vitamine D uniquement en cas de carence diagnostiquée

De plus, les personnes les plus exposées à la carence en cette vitamine sont justement celles qui sont les plus fragiles face à la Covid-19 :

  • Les personnes âgées ;
  • Les personnes atteintes d’obésité ;
  • Les personnes atteintes de maladies chroniques.

Enfin, les personnes présentant des taux sanguins de vitamine D faibles sont plus exposées que les autres aux formes graves et aux complications de la Covid-19. D’après l’ensemble des études, le déficit ou la carence en vitamine D pourraient être considérés comme un facteur de risque indépendant de développer une forme grave de la Covid-19. Pour autant, inutile de se ruer sur des suppléments en vitamine D. Une alimentation saine, équilibrée et diversifiée suffit le plus souvent à couvrir les besoins journaliers en cette vitamine. En effet, celle-ci est retrouvée dans de nombreux poissons (saumon, maquereau, sardine, thon…), dans les jaunes d’œuf ainsi que dans le foie. N’oubliez pas qu’une exposition quotidienne au soleil vous permettra également d’apporter à votre organisme une quantité suffisante en vitamine D ! La supplémentation ne peut donc être bénéfique que chez les personnes pour lesquelles une carence a été médicalement diagnostiquée.

Lire aussiVitamine D et calcium chaque jour contre les récidives de vertige positionnel ?

Estelle B., Docteur en Pharmacie

Source
– Effet bénéfique de la vitamine D dans la Covid : quelles sont les données ? larevuedupraticien.fr. Consulté le 20 janvier 2021.
  • Anne DEUVE says:

    C’est une bonne nouvelle. Cependant, j’ai une question. Une personne en déficit chronique de vitamine D, attrapant le covid, peut-elle recevoir de la vitamine D pour espérer diminuer les symptômes ? Merci d’en parler (si cela vous ait possible) dans un prochain article ? Merci pour toutes les informations que vous portez à notre attention.

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Bonjour,
      Merci de faire confiance à Santé sur le Net pour trouver des informations. C’est un réel plaisir pour nous de mettre des informations de qualité à disposition du plus grand nombre. Une personne présentant un déficit avéré et chronique de vitamine D devrait toujours bénéficier d’une supplémentation en vitamine D pour combler ce déficit. Concernant la nécessité de supplémenter tous les patients positifs au covid-19 en vitamine D, les avis sont partagés. Des études sur le sujet sont en cours et nous permettront sans doute d’avoir des réponses prochainement. A ce moment-là, nous ne manquerons pas de publier un article sur ce sujet ! Nous vous invitons à vous rapprocher de votre médecin si vous souhaitez plus d’informations.

      Nous vous souhaitons une bonne journée.
      L’équipe Santé sur le net.

      Reply
Ou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *