Diarrhée de l’enfant, le racécadotril n’est pas indispensable

Jan 17, 2020 par

Dans la prise en charge de la diarrhée aiguë de l’enfant, le racécadotril peut être prescrit en complément des solutés de réhydratation orale (SRO) et des mesures diététiques. Quelle est l’efficacité de ce médicament ? Les études scientifiques menées donnent des résultats contradictoires. Pour y voir plus clair, des chercheurs ont mené une revue Cochrane sur ce sujet.

racecadotril-diarrhee

Gastro-entérite et diarrhée aiguë du jeune enfant

La gastro-entérite de l’enfant, marquée par une diarrhée est fréquente chez le jeune enfant, en particulier au moment des épidémies hivernales. Son traitement repose principalement sur deux aspects complémentaires :

  • Des mesures diététiques (suppression des laits avec lactose, consommation de fruits et de légumes cuits et faciles à digérer, consommation de riz ou d’eau de riz, …) ;
  • La prise de solutés de réhydratation orale (SRO) pour prévenir tout risque de déshydratation.

Dans certains contextes, le médecin peut également prescrire des médicaments, tels que le racécadotril, un anti-sécrétoire intestinal.

Le racécadotril agit sur l’hypersécrétion d’eau et d’électrolytes dans la lumière intestinale au cours de la diarrhée aiguë, sans impacter le transit intestinal. En théorie, ce médicament pourrait faciliter la réhydratation orale, réduire la durée de la diarrhée et la fréquence des selles. Mais qu’en est-il en réalité ?

Le racécadotril, une efficacité limitée sur la diarrhée et la réhydratation

Le racécadotril fait l’objet de controverses entre les spécialistes. Pour évaluer plus finement son efficacité, des chercheurs ont récemment mené une revue Cochrane, compilant tous les essais contrôlés randomisés ayant évalué l’efficacité de ce médicament chez l’enfant de moins de 5 ans présentant une diarrhée aiguë non compliquée. Au total, 7 essais ont été inclus dans la revue, représentant 1 140 enfants, âgés de 3 mois à 5 ans, hospitalisés ou non, n’ayant pas reçu d’antibiotiques ou d’autres médicaments antidiarrhéiques.

Deux essais ont conclu à une absence de différence significative entre le racécadotril et le groupe contrôle au niveau du risque d’échec de la réhydratation orale. Alors qu’une étude n’a pas montré de différence significative sur le nombre moyen de selles au cours des deux premiers jours de traitement, une autre étude, comportant des risques de biais plus importants, a indiqué une différence significative. Par ailleurs, deux autres études ont montré une réduction significative de la production de selles pendant les 48 premières heures de traitement. Parallèlement, deux essais ont montré une durée similaire d’hospitalisation, avec ou sans racécadotril.

Un médicament sûr, mais non nécessaire en systématique

Au final, les données des études ne permettent pas de conclure sur l’efficacité du racécadotril sur la durée de la diarrhée et la fréquence des selles, pendant les deux premiers jours de traitement. Sur le plan de la tolérance, l’incidence des effets secondaires était similaire dans l’ensemble des essais entre le groupe racécadotril et le groupe contrôle.

Si le racécadotril se montre d’une utilisation sûre, avec des effets secondaires légers à modérés, son efficacité apparaît limitée sur la diarrhée aiguë du jeune enfant. Aucun argument ne permet de recommander systématiquement ce médicament dans le traitement de la gastro-entérite de l’enfant. La réhydratation orale reste l’objectif principal de la prise en charge, axée sur les mesures diététiques et la prise des solutés de réhydratation orale (SRO).


Estelle B., Docteur en Pharmacie

– Racecadotril for acute diarrhoea in children. NCBI. Consulté le 14 janvier 2020.
Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.