Gastro-entérite : une épidémie qui s’intensifie à l’approche de Noël

Dec 24, 2019 par

Le réseau Sentinelles, réseau de recherche et de veille sanitaire en soins de premiers recours en France métropolitaine vient de publier son rapport de l’actualité épidémiologique pour la semaine du 9 au 15 décembre. 621 médecins volontaires participent à cette activité de surveillance continue, rendant ainsi possible la réalisation de ces bulletins hebdomadaires. Ce sont les diarrhées aiguës  qui ont représenté la plus forte activité en médecine générale, en comparaison avec les symptômes grippaux  et la varicelle, qui ont représenté une activité faible. Le point sur cette épidémie qui s’intensifie et dont les prévisions sont à la hausse.

Gastro-enterite

Zoom sur une pathologie courante

La gastro-entérite est une inflammation de la paroi du tube digestif et sévit couramment d’octobre à mars.

Le conseil supérieur d’hygiène publique de France estime “qu’en France, le rotavirus serait responsable chaque année d’environ 300 000 épisodes de diarrhée aiguë chez les enfants de moins de 5 ans, dont 160 000 diarrhées sévères, avec en moyenne 13 à 14 décès annuels.”

En incubation pendant 24 à 48 heures et une fois déclarée, la gastro-entérite provoque des symptômes révélateurs comme des diarrhées aiguës très fréquentes, des nausées et/ou vomissements, des maux de ventre et une légère fièvre.

Avec une difficulté pour s’alimenter et un risque de déshydratation, la gastro-entérite peut s’avérer dangereuse chez des personnes à risques comme les bébés et les jeunes enfants, les personnes âgées ou encore celles ayant un système immunitaire affaibli.

Un activité modérée à forte en médecine générale pour la fin d’année 2019

En France, lors de la semaine du 9 au 15 décembre 2019, le taux d’incidence de diarrhées aiguë a été de 169 cas pour 100 000 habitants. Un chiffre en augmentation par rapport à la semaine précédente, qui annonçait 151 cas pour 100.000 habitants.

Ce sont les régions des Pays de la Loire, de la Bourgogne Franche-Comté et du Grand Est qui ont été les plus touchées avec respectivement 282, 244 et 224 cas comptés. Ce taux d’incidence, comparable aux saisons passées à la même période, pourrait en revanche être en légère augmentation dans les prochaines semaines. Selon cette étude, l’épidémie touche :

  • Les hommes à 53 %
  • Les personnes avec un âge médian de 25 ans

Fait rassurant : les tableaux cliniques n’ont pas montré de signes de gravité particulièrement importants et le taux d’hospitalisation a été estimé à 0,4%.

Une activité en augmentation selon les dernières données statistiques, qui toucherait plus facilement les enfants en bas âge entre 0 et 4 ans, les enfants entre 5 et 14 ans et les jeunes adultes entre 15 et 29 ans. Une épidémie qui demeure néanmoins moins importante que celles enregistrées au cours des dix dernières années.

Les bons réflexes à adopter

Les modes de transmission par une personne malade de la gastro-entérite sont nombreux :

  • Par contact direct
  • Via des aliments contaminés
  • Par des objets souillés comme les robinets, les poignées, les chasses d’eau.

Ainsi, afin de se prémunir de la gastro entérite, des gestes simples sont recommandés comme :

  • Se laver régulièrement les mains
  • D’utiliser une solution hydro alcoolique et se frotter les mains avec en cas d’impossibilité de lavage des mains
  • Bien cuire et bien laver les aliments

Dans la majorité des cas, la gastro-entérite disparaît spontanément au bout de quelques jours. Ceci étant dit, en cas de diarrhée accompagnée de sang, de vomissements ou de fièvre persistants, il est recommandé de consulter un médecin. Ceci est aussi valable pour les personnes atteintes de maladies chroniques comme le diabète, les pathologies cardiaques ou encore les cancers, pour lesquelles les risques de complication sont plus importants.

Juliette S., Rédactrice scientifique

– Sentinelles, actualité épidémiologique. Sentiweb.fr. Consulté le 23 décembre 2019.
– Gastro-entérite à rotavirus : comment la soigner ? Medisite.fr. Consulté le 23 décembre 2019.
Juliette S.
Sage femme
Rédactrice spécialisée dans la santé de la femme en âge de procréer
Passionnée par les domaines du bien-être et de l'écologie
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.