Don de moelle osseuse : « masculiniser, rajeunir et diversifier » le registre des donneurs

Actualités Hématologie

Rédigé par Alexia F. et publié le 6 avril 2022

337 832. C’est le nombre total de personnes inscrites sur le registre français des donneurs de moelle osseuse. Dans un récent communiqué, l’Agence de biomédecine salut l’élan citoyen suscité par le lancement de sa campagne de sensibilisation au don de moelle osseuse en début d’année 2022. Cependant, elle engage des ajustements afin de garantir les meilleures chances de greffes aux patients. En particulier, le recrutement de jeunes hommes s’avère nécessaire.

Don de moelle osseuse

Quelle est l’utilité du don de moelle osseuse ?

Dans un communiqué de presse publié récemment, l’Agence de biomédecine annonce le lancement d’une campagne de sensibilisation au don de moelle osseuse. Elle se clôturera à l’occasion de la journée mondiale pour le don de moelle osseuse, en septembre prochain.

À savoir ! La moelle osseuse est responsable de la formation des cellules souches dites « hématopoïétiques ».  Ce sont elles qui produisent l’ensemble des cellules sanguines de l’organisme (globules rouges, blancs et plaquettes). Cela en fait un élément indispensable à la vie.

Chaque année, le don de moelle osseuse permet de sauver de nombreux malades. La moelle prélevée est ensuite greffée aux milliers de personnes atteintes d’une maladie grave du sang. Il s’agit de maladies telles que la leucémie, l’aplasie médullaire ou encore des maladies métaboliques ou génétiques. La leucémie représente à elle seule 80% des cas de greffes de moelle osseuse.

Ainsi, le don permet de récolter la moelle osseuse qui, greffée aux patients qui en ont besoin, pourra les guérir de maladies graves. Il existe deux méthodes de prélèvement de la moelle osseuse. Ces méthodes permettent d’obtenir un type de greffon différent correspondant aux besoins du patient. Dans 80% des cas, le don de cellules de moelle osseuse se fait par prélèvement sanguin. Dans les autres cas, elles sont prélevées par ponction dans les os postérieurs du bassin.

La nécessité de diversifier la liste de donneurs

Suite à la modification de l’âge maximum d’inscription, désormais fixé à 35 ans révolus, plus de 20 000 nouveaux donneurs se sont inscrits en 2021. Parmi eux, 24% sont des hommes. Fin décembre 2021, le nombre total d’inscrits sur le registre s’élevait à 337 832.

L’Agence de biomédecine souligne l’élan de solidarité inédit provoqué par l’appel aux dons lancé en ce début d’année. Néanmoins, elle souhaite à présent continuer d’enrichir le registre de façon qualitative, afin d’offrir les meilleures chances de greffes aux malades. Pour cela, elle a identifié 3 axes prioritaires :

  • Masculiniser les dons. En effet, les médecins greffeurs ont constaté qu’une greffe réalisée à partir d’un prélèvement effectué chez un homme augmente les chances de réussite de la greffe chez le patient ;
  • Rajeunir les dons. En effet, les greffons de personnes jeunes donnent le plus de chance aux malades. Ainsi, les 18-35 ans sont au cœur de la stratégie de recrutement ;
  • Diversifier le registre. La greffe de moelle osseuse nécessite de trouver un donneur compatible avec le patient. Ainsi, cela induit que le donneur possède un profil immunologique le plus proche possible de celui du patient. Le matériel génétique conditionne, en partie, le profil immunologique. Il est donc primordial que le registre reflète la diversité d’origines des populations telle qu’elle existe en France.

Pour rappel, pour donner sa moelle osseuse, il faut :

  • Avoir entre 18 et 35 ans au moment de l’inscription. En effet, l’inscription dure ensuite jusqu’à 60 ans. A savoir qu’un donneur est contacté en moyenne 8 ans après son inscription. Ainsi, plus il s’inscrit tôt, plus il a de chances de pouvoir aider un malade ;
  • Être en bonne santé. Toutes les informations nécessaires se trouvent dans le formulaire d’inscription ;
  • Répondre à un questionnaire de santé et faire un test salivaire ou une prise de sang. Cette étape permet de tester la compatibilité avec les patients demandeurs.

Alexia F., Docteure en Neurosciences

Sources
– Don de moelle osseuse : une campagne pour informer sur les enjeux du don et diversifier le registre des donneurs volontaires. presse.agence-biomedecine.fr. Consulté le 6 avril 2022.
– Le site du don de moelle osseuse. dondemoelleosseuse.fr. Consulté le 6 avril 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.