Enfants et grincement des dents : comment réduire le bruxisme ?

Bucco-dentaire Santé de l'enfant

Rédigé par Camille V. et publié le 26 mars 2024

D’après les spécialistes, les enfants souffriraient plus de bruxisme que les adultes. Alors comment aider son enfant à limiter le grincement des dents et le soulager. Voici toutes les indications pour réduire le bruxisme chez l’enfant.

bruxisme chez l'enfant

Comprendre le bruxisme chez les enfants

Le bruxisme chez les enfants est un phénomène complexe qui suscite une attention particulière. Le bruxisme correspond au grincement ou au serrage involontaire des dents. Il implique l’action des muscles masticateurs, appelés aussi mastères. Le bruxisme est bien souvent nocturne et inconscient, cependant, certaines personnes peuvent faire du bruxisme éveillé. 14 % des enfants seraient concernés par le bruxisme, presque le double des personnes adultes. Chez 11 % d’entre eux, il se déclarait à l’âge de 3 à 7 ans, au moment des premières dents de lait. Les facteurs associés au bruxisme chez les enfants sont multiples, allant de la maladie psychiatrique ou neurologique (autisme, épilepsie ou syndrome de Down) à des aspects psychosociaux. Dans ce cas, le bruxisme s’apparente à un toc alimenté par un état émotionnel comme le stress ou un choc émotionnel. Cela peut être lié à un divorce des parents, une séparation, un changement d’école, un décès, un déménagement. D’autres facteurs peuvent déclencher des crises comme :

  • la malocclusion dentaire (mauvaise alignement dentaire),
  • un traumatisme crânien sévère,
  • la présence de parasites intestinaux (parasitose intestinale Oxyres),
  • les effets secondaires de certains médicaments.

Signes, symptômes et impacts du bruxisme chez les enfants

Outre les signes visibles tels que le grincement des dents, le bruxisme chez les enfants peut également se manifester par une variété de symptômes :

  • des douleurs et des tensions ressenties au niveau des dents ou de la mâchoire, en particulier le matin,
  • des céphalées,
  • une usure prématurée des dents,
  • une gêne auditive et douleurs aux oreilles,
  • des difficultés pour mastiquer voir un trouble ATM (troubles de l’articulation temporo-mandibulaire),
  • une hypersensibilité des dents aux aliments chauds, froids ou acides.

Ces symptômes peuvent avoir des répercussions sur la qualité de vie des enfants, perturbant leur sommeil et leur bien-être général. De plus, les conséquences sur la dentition à long terme peuvent être plus lourdes. L’enfant peut présenter une usure précoce de l’émail, des fissures sur les dents, une déformation des dents et un déchaussement important.

Approches de gestion et de traitement du bruxisme chez les enfants

La gestion et le traitement du bruxisme chez les enfants nécessitent une approche holistique, impliquant à la fois des stratégies de prévention, telles que la gestion du stress par la relaxation. Également, un suivi ORL et des soins dentaires, comme l’utilisation de gouttières occlusales spécialement conçues pour les enfants. Une communication ouverte et régulière entre les parents, les enfants et les professionnels de santé sont essentiels pour une prise en charge efficace du bruxisme chez les enfants. Le bruxisme peut aussi être lié à une parasitose intestinale (Oxyres). Il est donc recommandé de faire vermifuger l’enfant s’il grince des dents. La majorité des cas de bruxisme pédiatrique ne nécessite aucun traitement. Si une usure excessive des dents est constatée, une gouttière sera alors recommandée. Le bruxisme est bien souvent émotionnel, soulignant ainsi l’importance de traiter non seulement les symptômes physiques, mais aussi les facteurs psychologiques sous-jacents. L’ostéopathie peut être aussi une solution naturelle pour limiter les cas de bruxisme. Le praticien va solliciter la mobilité des os de la face, réduire les tensions au niveau des mastères et travailler la mobilité des cervicales. Dans les cas émotionnels, la sophrologie peut s’avérer être un bon accompagnement. Cette approche globale vise à améliorer la santé bucco-dentaire et le bien-être général des enfants affectés par le bruxisme.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *