Des étudiants en souffrance face à la crise sanitaire

Jan 8, 2021 par

En France, plus d’1,6 millions d’étudiants sont contraints d’étudier chez eux, loin des amphithéâtres et des salles de cours. Une situation liée à la crise sanitaire qui dure depuis déjà de longs mois et qui finit par peser lourd sur la santé mentale des jeunes. Explications.

Les étudiants face à la crise sanitaire

Depuis le mois d’octobre 2020 et pour la seconde fois depuis le début de l’épidémie liée à la Covid-19, les étudiants sont privés de cours en présentiels et doivent étudier à leur domicile. Cet isolement forcé des jeunes commence à se répercuter sur leur santé mentale, des conséquences négatives qui pourraient s’aggraver au fil des semaines et des mois qui viennent.

De nombreux spécialistes alarment les autorités de santé publique sur la détresse psychologique des étudiants, liée à plusieurs aspects de la crise sanitaire :

  • Un isolement social et familial ;
  • Des difficultés à suivre les cours à distance ;
  • Un sentiment d’échec et d’impuissance face à la situation ;
  • Des difficultés économiques pour les étudiants les plus défavorisés.

De l’anxiété à la tentative de suicide

L’impact de la crise sanitaire sur la santé mentale des étudiants se ressent à plusieurs niveaux :

  • Des troubles du sommeil et des difficultés d’apprentissage ;
  • Des troubles anxieux et dépressifs ;
  • Des conduites à risque ;
  • Des tentatives de suicide.

Les enseignants et personnels des universités et centres de formation, mais aussi les syndicats et associations étudiantes s’inquiètent de la situation des jeunes notant une augmentation significative des suicides sur les campus universitaires. Certains craignent même que les étudiants souffrent davantage des mesures d’isolement et de restriction que de l’épidémie en elle-même. Une situation qui ne devrait pas s’arranger avant de longues semaines, compte tenu de l’évolution récente de la situation sanitaire.

Des mesures adaptées pour limiter les conséquences à moyen et long terme

Actuellement, le plus difficile reste de recueillir des données précises sur l’évolution de la santé mentale des étudiants depuis le début de la crise sanitaire en 2020. Les chiffres sur les suicides et les hospitalisations pour tentatives de suicide ne donnent qu’une vision parcellaire de la situation. Seules des statistiques de l’Observatoire de la vie étudiante apportent quelques précisions, avec notamment une multiplication plus que doublée des états dépressifs et un doublement des idées suicidaires.

Face à cette situation, les spécialistes et les présidents d’université souhaitent que les étudiants puissent dès que possible reprendre le chemin des salles de cours. La situation des étudiants nécessite d’être prise en compte sérieusement pour mettre en place rapidement des mesures adaptées pour :

  • Rompre leur isolement et réduire leurs difficultés économiques ;
  • Favoriser leur parcours universitaire ;
  • Détecter et prendre en charge les troubles psychologiques.

Les jeunes constituent déjà en temps normal une catégorie de population fragile face aux troubles psychologiques, la crise sanitaire pourrait bien décupler cette vulnérabilité !

Estelle B., Docteur en Pharmacie

Sources
– La santé mentale des étudiants peut-elle tuer «plus, à terme, que le virus»? Le Figaro Etudiant. Consulté le 05 janvier 2021.
– La crise sanitaire pèse sur la santé mentale des étudiants. Le Monde. Consulté le 05 janvier 2021.
Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.
Tout commentaire contenant une adresse web (http://, https://) sera supprimé.