Huile de poisson: quels bénéfices pour le cœur ?

Mar 28, 2019 par

Des niveaux élevés de triglycérides dans le sang sont source de risque d’accidents ischémiques comme un AVC ou un infarctus du myocarde. Grâce à une étude menée sur plus de 8000 patients suivis pendant 5 ans, des chercheurs de la faculté de médecine de Harvard ont montré que l’apport journalier d’icosapent éthyl (molécule issue du poisson) diminuait de 30% le risque d’accident cardiovasculaire.

huiles-poisson-sante-cardiaque

8179 patients suivis pendant 5 ans

Pour mener à bien cette étude, les chercheurs ont réuni 8179 patients souffrant d’une maladie cardiovasculaire ou d’un diabète et présentant un facteur de risque cardiovasculaire supplémentaire. 70% d’entre eux avait déjà eu un incident cardiovasculaire.

Tous ces patients recevaient un traitement par statine  afin normaliser leur taux de LDL-cholestérol (mauvais cholestérol).. Cependant, leur taux de triglycérides à jeun restait non contrôlé puisque compris entre 1, 5g/L et 5g/L.

À savoir ! Les triglycérides sont uniquement apportés par l’alimentation et sont stockés dans les cellules adipeuses. Idéalement, il faudrait que le taux de triglycérides dans le sang n’excède pas 1,5 g/l.
Les patients ont été divisé en deux groupes de façon aléatoire : le premier groupe recevant 2 g d’icosapent éthyl deux fois par jour et le deuxième groupe recevant un placebo.

À savoir ! L’icosapent éthyl est un acide gras oméga-3 isolé de poisson. Dans cette étude, financée par le laboratoire pharmaceutique Amarin, les chercheurs ont donné aux patients le médicament Vascepa® approuvé par la Food and Drug Administration en 2012 pour réduire les triglycérides supérieurs à 5 g / L.

Une réduction du risque cardiovasculaire de 25% à 50%

Tout d’abord, le traitement  a été bien toléré et le nombre d’événements indésirables graves était identique dans les deux groupes.

Les résultats de cette étude montrent que :

  • Un accident ischémique a été observé chez 17 % des patients recevant l’icosapent éthyle, contre 22 % des patients du groupe placebo.
  • Un deuxième évènement ischémique a été observé chez 11 % des patients du groupe 1 contre 15% dans le groupe 2.
  • Le taux de décès cardiovasculaires était inférieur dans le groupe icosapent éthyl : 4.3 % contre 2 % dans le groupe placebo.

Ainsi, la prise journalière de 4 grammes d’icosapent éthyl réduirait  les risques d’évènement ischémiques  :

  • de 25% pour le premier événement ischémique
  • de plus de 30% pour le deuxième et troisième évènements ischémiques;
  • de près de 50% pour les événements ultérieurs.

“Avec ce médicament, nous évitons non seulement la première crise cardiaque, mais potentiellement le deuxième et éventuellement le troisième accident mortel” a déclaré le Pr Deepak Bhatt premier auteur de l’étude.

Julie P., Journaliste scientifique

– New study suggests fish oil derivative may benefit heart health. CNN.M.Nedelman. Consulté le 27 mars 2019.
– EuCardiovascular Risk Reduction with Icosapent Ethyl for Hypertriglyceridemia. NEJM. D.L.Bhatt et al. Consulté le 27 mars 2019.
Julie P.
Journaliste scientifique.
Spécialiste de l'information médicale.
Passionnée par l'actualité scientifique et les nouvelles technologies.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.