Des huîtres pour les fêtes : une bonne idée santé

Dec 24, 2017 par

Les huîtres s’affichent très souvent au menu des fêtes. Si certains plats festifs ne s’avèrent pas très respectueux d’une alimentation saine et équilibrée, les huîtres quant à elles présentent plus d’un atout nutritionnel, y compris chez les sportifs. Néanmoins, certaines personnes doivent les consommer en quantités modérées.

Huîtres - bienfaits - santé

L’huître : un aliment santé au menu des fêtes !

Les huîtres ont souvent une place d’honneur dans les menus de fêtes. Mais quelle est leur valeur nutritionnelle dans un menu qui est souvent copieux ? Grâce à leur composition, ces coquillages révèlent des atouts nutritionnels importants :

  • Une richesse en protéines ;
  • Une richesse en acides gras oméga-3, reconnus comme protecteurs du système cardiovasculaire ;
  • Une source importante de vitamines, en particulier du groupe B et notamment les vitamines B12 et B3 (ou PP), mais aussi de la vitamine A et de la vitamine E ;
  • Une forte concentration en minéraux et oligo-éléments essentiels (potassium, calcium, phosphore, magnésium, sélénium, zinc, cuivre, fer, manganèse, fluor, iode, …) ;
  • Un faible apport calorique.

À savoir ! Il existe plus de 200 espèces d’huîtres dans le monde. En France, on distingue deux grandes catégories d’huîtres : les plates et les creuses. Les huîtres sont classées par calibre. Plus le chiffre est petit, plus l’huître est grosse. Elles se conservent dans un endroit frais, en évitant le réfrigérateur.

Par ailleurs, l’huître est idéale en début de repas, car elle stimule la sécrétion des sucs gastriques indispensables pour la digestion. Elle est d’ailleurs très digeste, avec un temps de digestion relativement court par rapport à d’autres aliments.

Intérêt de l’huître chez le sportif

Grâce à sa composition, l’huître semble intéressante dans le cadre d’une alimentation saine et équilibrée pour toutes les personnes, y compris les sportifs. Chez les sportifs, l’huître représente une excellente source de protéines d’origine animale, de vitamines et de minéraux, sans apports associés de lipides (graisses).

À savoir ! Le caractère plus ou moins « laiteux » de l’huître ne correspond pas à sa richesse en lipides, mais à un stockage de glucides complexes (glycogène) dans les glandes digestives de l’huître. La teneur en glycogène varie au cours des saisons, ce qui explique les variations dans l’aspect du coquillage au moment de sa dégustation.

La richesse en fer et en vitamine B12 est bénéfique chez le sportif, car ces deux composés interviennent dans le métabolisme de l’hémoglobine (pigment des globules rouges assurant le transport de l’oxygène aux cellules). Les fortes teneurs en sélénium et en vitamine C, de puissants antioxydants naturels, confèrent à l’huître un intérêt dans la récupération sportive et la tolérance à l’effort. Enfin, les importantes concentrations en calcium et en magnésium de l’huître favorisent le fonctionnement musculaire et osseux et permettent de lutter contre la fatigue et le stress.

Quelques précautions tout de même…

Malgré des atouts nutritionnels indéniables, la consommation d’huîtres nécessite quelques précautions. En effet, l’huître crue peut contenir des bactéries susceptibles de provoquer des toxi-infections alimentaires (type gastro-entérites). Il est fortement recommandé d’acheter les huîtres dans des exploitations ostréicoles, qui sont soumises à une réglementation et à des contrôles sanitaires. Pour ne prendre aucun risque, il est aussi possible de cuire les huîtres, la cuisson détruisant les bactéries présentes.

Compte-tenu du risque de contamination des huîtres, il est fortement déconseillé de consommer des huîtres crues aux personnes fragiles (jeunes enfants, femmes enceintes, personnes ayant un système immunitaire affaibli).

Par ailleurs, chez certaines catégories de personnes, la consommation d’huîtres est possible, mais en petites quantités :

  • Les personnes atteintes de goutte, en raison de la forte teneur des huîtres en purines (substances à l’origine de l’acide urique dans l’organisme) ;
  • Les personnes souffrant d’hypertension artérielle, car les huîtres sont riches en sodium. Il est possible de diminuer l’apport en sodium en vidant l’eau de l’huître lors de sa préparation ;
  • Les personnes avec des troubles thyroïdiens, puisque, comme tout aliment d’origine marine, l’huître contient une quantité importante d’iode.

Qu’elles soient plates ou creuses, les huîtres apparaissent comme des aliments santé très intéressants. Un bon argument pour les inscrire au menu des fêtes et se régaler sans complexe !

Estelle B. / Docteur en Pharmacie

– Les huîtres un plaisir infini. www.huitre.com. Consulté le 12 décembre 2017.
– Les bienfaits des coquillages. Comité National de la Conchyliculture. Mis à jour le 20 juillet 2011.
– L’huître. Institut de Recherche du Bien-être, de la Médecine et du Sport santé. 16 décembre 2013.
Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.