Journée mondiale de la fibromyalgie : quel est l’état actuel des connaissances ?

Actualités Douleur

Rédigé par Estelle B. et publié le 6 mai 2022

Combien de Français souffrent de fibromyalgie, une pathologie chronique insidieuse ? Difficile de répondre précisément à cette question, tant le diagnostic reste complexe à poser. A l’occasion de la prochaine journée mondiale de la fibromyalgie le 12 mai 2022, l’Inserm fait le point sur les connaissances actuelles sur la fibromyalgie. Malgré un large éventail d’études sur le sujet, cette maladie demeure très mal comprise.

Femme ayant mal au dos pour représenter la journée mondiale de la fibromyalgie

Journée mondiale de la fibromyalgie : plus de 1 600 études sur les 10 dernières années

La fibromyalgie est l’une de ces maladies difficiles à cerner, complexes à diagnostiquer et très variables en matière de symptômes et de répercussions. Selon les estimations, cette maladie chronique invalidante toucherait entre 1,4 et 2,2 % des Français. Précisons qu’il existerait une sous-estimation de ces chiffres en raison de la difficulté du diagnostic.

Parmi les principaux symptômes de la fibromyalgie, figurent :

  • Des douleurs chroniques diffuses ;
  • Une fatigue persistante ;
  • Des troubles du sommeil ;
  • Des troubles de l’humeur, comme des symptômes anxiodépressifs ;
  • Parfois, des troubles cognitifs.

Ces symptômes ne sont pas spécifiques de la fibromyalgie et comme aucun marqueur biologique n’a à ce jour été identifié. Ainsi, le diagnostic n’est posé qu’après élimination d’autres causes susceptibles d’expliquer les symptômes.

Une maladie récente, et qui reste mal connue

Le 12 mai de chaque année est consacré à la journée mondiale de la fibromyalgie. Cette maladie reconnue relativement récemment, suscite un vif intérêt des scientifiques. Au cours des dix dernières années, l’Inserm a recensé pas moins de 1 600 études ayant porté sur la fibromyalgie. Cet ensemble d’études a été passé au crible du regard avisé des experts de l’Inserm en 2020.

Le premier constat est l’extrême variabilité clinique de la fibromyalgie. En effet, les symptômes peuvent varier considérablement, en nature comme en intensité, d’un patient à l’autre, avec évidemment un impact différent sur la vie quotidienne. Longtemps, des milliers de malades sont restés sans réponse sur la nature de leur pathologie, sur sa potentielle évolution et les possibilités de traitement. Les critères diagnostiques ne cessent d’évoluer à chaque nouvelle progression dans les connaissances.

Une prise en charge au cas par cas et évolutive

Malgré le nombre d’inconnues qui subsistent aujourd’hui sur la fibromyalgie, les experts de l’Inserm ont formulé plusieurs recommandations suite à leur expertise collective :

  • L’intérêt d’un accompagnement personnalisé et évolutif de chaque patient, pour s’adapter à ses symptômes et réduire leur impact sur les activités de la vie quotidienne ;
  • Une réadaptation précoce à l’activité physique avec un programme adapté par un professionnel. En effet, de nombreux patients ont cessé toute activité physique suite à leurs douleurs ;
  • Limiter autant que possible la prescription de médicaments antalgiques opioïdes, en particulier chez les plus jeunes patients ;
  • La promotion de la recherche sur la fibromyalgie et sur les syndromes de douleurs chroniques généralisées.

La fibromyalgie, aussi appelée le syndrome fibromyalgique, reste encore aujourd’hui une énigme à résoudre pour les scientifiques. Mais, les patients doivent d’ores et déjà être pris en charge et accompagnés pour minimiser autant que possible l’impact sur leur qualité de vie.

Estelle B., Docteur en Pharmacie

Sources
– 12 mai, journée mondiale de la fibromyalgie. Communiqué de Presse. presse.inserm.fr. Consulté le 5 mai 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.