Fibromyalgie : le tai-chi plus efficace que le fitness

Actualités Douleur Neurologie Rhumatologie Thérapies Troubles du sommeil

Rédigé par Estelle B. et publié le 21 avril 2018

En France, près de 2 % de la population seraient touchés par la fibromyalgie, une pathologie avec un fort impact sur la qualité de vie. Les traitements conventionnels montrent souvent leurs limites pour soulager efficacement les patients. Différentes approches non médicamenteuses présentent un intérêt dans la prise en charge des patients, certaines s’avérant plus efficaces que d’autres…

Personne pratiquant le tai-chi

Enfin des données françaises sur le vécu et la prise en charge

La fibromyalgie entraîne des conséquences importantes, à la fois sur le plan personnel et professionnel. En France, peu de données étaient disponibles sur le vécu et la prise en charge de cette maladie. Une vaste étude, menée en collaboration avec plusieurs associations de patients, s’est penchée sur l’impact de la fibromyalgie au quotidien sur l’ensemble du territoire français.

L’étude était basée sur un auto-questionnaire en ligne avec 103 questions et un questionnaire de qualité de vie. Au final, 4 516 personnes (dont 93 % de femmes), d’âge moyen 48 ans, ont participé à l’étude. Plus de 70 % des patients considéraient avoir eu des facteurs déclencheurs de la maladie, à savoir :

  • Des facteurs psychologiques (76 %) ;
  • Des facteurs physiques (50 %) ;
  • Une vaccination (15 %).

Sur le plan de la santé mentale, 62 % des participants souffraient de troubles cognitifs, 52 % de troubles de l’anxiété, 48 % de dépression et 5 % de troubles bipolaires. Certaines maladies étaient fréquemment associées à la fibromyalgie, notamment l’arthrose (49 % des cas), les troubles thyroïdiens (22 %) et les pathologies rhumatologiques (13 %).

La prise en charge de la fibromyalgie associe la médecine conventionnelle et des médecines alternatives. Les thérapies les plus représentées sont :

  • Les traitements médicamenteux (77 %), avec des médicaments contre la douleur ou les troubles dépressifs ;
  • L’ostéopathie (41 % des cas) ;
  • La sophrologie et les techniques de relaxation (22 %) ;
  • L’acupuncture (21 %) ;
  • L’homéopathie (19 %).

Cette étude fournit des données importantes pour évaluer l’impact de la fibromyalgie en France. Elle pourrait être très utile pour optimiser la prise en charge thérapeutique et préventive des patients, et ainsi contribuer à améliorer leur qualité de vie.

Lire aussiFibromyalgie : les aliments qui soulagent la douleur

Quels sont les médicaments efficaces contre la douleur ?

Récemment, une revue de littérature s’est intéressée aux traitements médicamenteux efficaces contre la fibromyalgie. Cette maladie provoque des douleurs invalidantes à l’origine de troubles du sommeil et d’une fatigue importante. Pour soulager les douleurs des patients, différents médicaments antalgiques peuvent être prescrits, seuls ou en association :

Le plus souvent, ces médicaments prescrits seuls s’avèrent peu efficaces pour soulager les patients. Pour réduire les douleurs, les médecins tentent alors d’associer plusieurs médicaments antalgiques.

En comparant les études sur des associations de divers médicaments antalgiques et sur des monothérapies (un seul médicament antalgique), les chercheurs ont mis en évidence que les données étaient très contradictoires les unes par rapport aux autres. D’une manière générale, les preuves scientifiques manquent pour déterminer si une association médicamenteuse est plus efficace qu’un seul médicament. Des études complémentaires sont nécessaires pour conclure sur cette question.

Lire aussiFibromyalgie : l’importance d’une prise en charge personnalisée

Le tai-chi plus efficace que le fitness

Les médecines alternatives constituent l’un des piliers de la prise en charge de la fibromyalgie, en parallèle de la médecine conventionnelle. Parmi les approches non médicamenteuses utilisées, le fitness est très souvent utilisé. Pratiqué modérément, il est capable de soulager certains symptômes de la maladie. Une autre approche possible est le tai-chi, une discipline issue de la médecine traditionnelle chinoise. Deux études ont d’ores et déjà montré de potentiels bénéfices du tai-chi chez les patients souffrant de fibromyalgie.

Récemment, des chercheurs américains ont comparé l’efficacité de ces deux approches sur 226 patients atteints de fibromyalgie, répartis en deux groupes :

  • 151 patients ont suivi des séances de tai-chi (forme Yang classique), à raison de 1 à 2 séances d’une heure par semaine pendant 12 ou 24 semaines ;
  • 75 patients ont suivi des séances de fitness, à raison de 2 séances hebdomadaires d’une heure pendant 24 semaines.

A l’issue de l’étude, les résultats indiquent une amélioration de tous les patients, quelle que soit l’activité pratiquée. Cependant, le tai-chi se montrait significativement plus efficace que le fitness, à plusieurs niveaux :

  • L’évaluation globale du patient ;
  • L’anxiété ;
  • Le sentiment d’auto-efficacité ;
  • Les stratégies d’adaptation.

L’intensité de la pratique du tai-chi ne semblait pas influencer les résultats, tandis que la durée de pratique se montrait importante. De plus, le taux de participation aux séances de tai-chi était supérieur à celui des séances de fitness. Le manque de participation est d’ailleurs souvent le principal problème rencontré, lorsque le fitness est intégré à la prise en charge de la maladie.

La pratique du tai-chi serait donc plus efficace que le fitness pour soulager les patients. Des approches non conventionnelles qui dans tous les cas constituent un allié important pour alléger le fardeau quotidien de la fibromyalgie.

Lire aussiFibromyalgie : des progrès à faire

Estelle B. / Docteur en Pharmacie

– La fibromyalgie en France : vécu quotidien, fardeau professionnel et prise en charge. Enquête nationale auprès de 4516 patients. Laroche, F. and al. 2018. Revue du rhumatisme.
– Combination pharmacotherapy for the treatment of fibromyalgia in adults. Thorpe, J. and al. 2018. Cochrane Database Syst Rev. 2:CD010585.
– Effect of tai-chi versus aerobic exercise for fibromyalgia: comparative effectiveness randomized controlled trial. Wang, C. and al. 2018. BMJ 360:k851.
  • Fabienne says:

    Bonjour,
    Merci pour vos articles concernant la fibromyalgie !
    J’ai cependant le regret de vous dire que : ,
    Le paracétamol ;
    Les anti-inflammatoires non stéroïdiens comme l’ibuprofène ;
    Le tramadol ;
    Les antidépresseurs ;
    Les antiépileptiques n’ont aucun effet contre les douleurs permanentes de la fibromyalgie !
    La chaleur peut un peu soulager !
    L’humidité et le froid augmentent la douleur !
    Il faut vivre avec et s’occuper l’esprit au maximum ! Se changer les idées !
    Rester au chaud pour essayer de décontracter les muscles !
    Faire attention à son alimentation ! Et essayer de garder bon moral !!!

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Bonjour,
      Merci pour votre contribution.
      Bonne journée.
      L’équipe Santé sur le Net

      Reply
  • Fabienne says:

    Bonjour,
    Merci pour vos articles concernant la fibromyalgie !
    J’ai cependant le regret de vous dire que : ,
    Le paracétamol ;
    Les anti-inflammatoires non stéroïdiens comme l’ibuprofène ;
    Le tramadol ;
    Les antidépresseurs ;
    Les antiépileptiques n’ont aucun effet contre les douleurs permanentes de la fibromyalgie !
    La chaleur peut un peu soulager !
    L’humidité et le froid augmentent la douleur !
    Il faut vivre avec et s’occuper l’esprit au maximum ! Se changer les idées !
    Rester au chaud pour essayer de décontracter les muscles !
    Faire attention à son alimentation ! Et essayer de garder bon moral !!!

    Reply
Ou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.