17 mai 2019 : Journée mondiale de l’hypertension artérielle !

May 15, 2019 par

Ce vendredi 17 mai 2019, c’est la journée mondiale de l’hypertension artérielle, pathologie qui concerne un adulte sur 3. L’hypertension artérielle est la maladie chronique la plus fréquente en France. Lorsqu’elle n’est pas (ou mal) traitée, l’hypertension artérielle est l’une des principales causes d’AVC et environ 30% des personnes sous traitements y répondent mal ou insuffisamment. Des études sur un nouveau médicament, le firibastat sont actuellement en cours.

Mesure de la tension - hypertension artérielle

65% des plus de 65 ans concernés par l’HTA

En France, un adulte sur 3 est concerné par l’hypertension artérielle. Cependant, seule la moitié d’entre-deux savent qu’ils en souffrent car c’est une maladie généralement asymptomatique. L’hypertension artérielle se caractérise par une pression artérielle trop élevée.

Deux valeurs caractérisent la pression artérielle :

  • Systole : la valeur haute mesurée lors de la contraction du cœur
  • Diastole : la valeur basse mesurée lors de la relaxation du cœur

Lorsqu’une (ou deux) de ces deux valeurs, mesurée au repos, est supérieure aux valeurs normales, le patient est considéré comme hypertendu.

  • Pression systolique > 140 mmHg (millimètres de mercure)
  • Et/ou pression diastolique > 90 mmHg (millimètres de mercure)

(140 et 90 étant les valeurs considérées comme normales)

Après 65 ans, 65% de la population serait concernée par cette pathologie contre seulement 10% des 18-34 ans. Le nombre de personnes touchées augmente avec l’âge.
Les hypertendus répondent mal à leurs traitements dans 10 à 30% des cas. Des études sont en cours et un nouveau médicament prénommé firibastat pourrait bientôt être disponible pour les patients.

Firibastat, un nouvel antihypertenseur !

Le firibastat est le chef de file d’une nouvelle classe d’antihypertenseurs qui cible l’angiotensine III.

Cette molécule est en effet impliquée dans l’élévation de la pression artérielle.

Un essai clinique de phase IIa a montré l’efficacité de ce nouveau médicament. Cette étude a été menée par deux chercheurs de l’Inserm et du Collège de France. 34 patients y ont participé. Ces patients avaient une pression artérielle comprise entre 135/85 mmHg et 170/105 mmHg et une moyenne d’âge d’environ 57 ans.

La moitié de ces patients a dans un premier temps reçu pendant 4 semaines le firibastat puis les 4 semaines suivantes le placebo et l’autre moitié a reçu dans un premier temps le placebo pendant 4 semaines puis le firibastat pendant les 4 semaines suivantes. Les résultats de cette étude sont positifs, les chercheurs ont constaté un meilleur contrôle de la pression artérielle systolique avec le firibastat.

Le firibastat est un antihypertenseur et non un hypotenseur. Il va donc agir sur une tension trop élevée mais il n’aura aucun effet sur une tension normale. De plus, plus l’hypertension sera sévère, plus ce médicament semble efficace. L’étude de phase IIb comprenant 254 patients hypertendus, en surpoids, avec un risque cardiovasculaire élevé, a eu lieu aux Etats-Unis et les résultats sont très encourageants !

Affaire à suivre…

Léa G., Journaliste Scientifique

– Hypertension artérielle : un nouveau médicament bientôt disponible ? Inserm. Consulté le 13 mai 2019.
– Hypertension artérielle (HTA). Inserm. Consulté le 13 mai 2019.
Léa G.
Rédactrice scientifique
Passionnée par la virologie, l’immunologie et les enfants.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.