4 février 2019 : Journée mondiale de lutte contre le cancer

Feb 3, 2019 par

Première cause de mortalité en France, les cancers se développent à partir de cellules anormales qui se multiplient de manière incontrôlée au détriment de l’organisme. À l’occasion de la Journée Mondiale de lutte contre le cancer qui aura lieu le 4 février 2019, Santé sur le Net fait le point sur cette maladie.

jeune fille - Journée mondiale de lutte contre le cancer

Qu’est-ce que le cancer ?

Le cancer est un terme générique appliqué à un grand groupe de maladies pouvant toucher une partie quelconque de l’organisme. Parmi les cancers les plus fréquents on retrouve :

L’une des caractéristiques définissant le cancer est prolifération rapide de cellules anormales dont la croissance s’étend au-delà de leurs limites habituelles et qui peuvent alors envahir des zones voisines de l’organisme et se propager à d’autres organes.

Quels sont les facteurs de risques du cancer ?

La transformation d’une cellule normale en une cellule cancéreuse peut être induite par de nombreux facteurs liés aux modes de vie, à l’environnement ou encore à notre patrimoine génétique. Parmi ces facteurs de risques on retrouve :

  • Les risques liés aux comportements :
    • Le tabac,
    • Certaines habitudes alimentaires (excès de viande, sel, alcool…),
    • L’exposition excessive aux ultra-violets (UV) (soleil, cabines de bronzage…),
    • La sédentarité,
    • Le surpoids et l’obésité…
  • Les risques liés à l’environnement :
    • Des polluants d’origine physique ou chimique (radiations ionisantes, radon, dioxines, pesticides, benzène, poussière de bois…),
    • Les agents infectieux (virus de l’hépatite B et C, papillomavirus …).
  • Les risques liés à l’individu et son histoire :
    • L’avancée en âge,
    • Les hormones,
    • Une origine héréditaire,
    • Les maladies inflammatoires ou auto-immunes,
    • Les traitements (radiothérapie, chimiothérapie…).

Les traitements du cancer

Chaque patient atteint d’un cancer est un cas particulier et demande une prise en charge appropriée.

Le choix d’un traitement ou d’une combinaison de traitements dépend de plusieurs facteurs : type de cancer, âge et état de santé du patient, évolution du cancer…

Il existe différents traitements du cancer utilisés seuls ou associés entre eux :

Les effets secondaires de ces traitements restent toutefois lourds. Pour beaucoup de cancers, plus le diagnostic est fait tôt, moins les traitements sont lourds et meilleures sont les chances de guérison.

Le dépistage, un acte important pour lutter contre le cancer

Le dépistage a une grande importance dans la prévention de certains cancers. Il permet de diagnostiquer un cancer avant l’apparition de symptômes et de pouvoir mieux le soigner, mais aussi de limiter les séquelles liées aux traitements utilisés. Dans certains cas, le dépistage peut même permettre d’éviter l’apparition d’un cancer grâce au repérage et au traitement d’une anomalie qui aurait pu être source d’un cancer.

Il existe deux types de dépistage :

  • Le dépistage organisé : il est conçu pour améliorer la santé de la population dans son ensemble. Ce dépistage est mis en place par les pouvoirs publics. Il consiste à inviter gratuitement à une action de dépistage les personnes appartenant à la tranche d’âge dans laquelle la maladie est la plus fréquente. Le dépistage organisé s’applique généralement aux cancers du sein et au cancer colorectal.
  • Le dépistage individuel : il repose sur la réalisation d’examens réguliers, mais il n’est pas organisé par les pouvoirs publics. Le dépistage individuel s’applique aux cancers du col de l’utérus, de la prostate et au mélanome.

Des signes à ne pas négliger

Chaque maladie cancéreuse présente des symptômes spécifiques, mais aussi un certain nombre de symptômes banals :

  • Fatigue ou douleur persistante,
  • Amaigrissement prolongé sans raison,
  • Sang dans les selles (ou selles noires), constipation ou alternance constipation-diarrhée,
  • Saignements vaginaux après les rapports sexuels ou entre les règles,
  • Sang dans l’urine ou dans le sperme, difficultés à uriner,
  • Modification de la voix, lésions dans la bouche, toux persistante,
  • Apparition d’une grosseur, rougeur, modification de la forme d’un sein, écoulement coloré (sang) par le mamelon,
  • Apparition d’un ganglion dans la région cervicale, sous le bras, dans l’aine,
  • Grain de beauté qui évolue, plaie ou tâche sur la peau qui ne guérit pas,
  • Grosseur dans un testicule.

Alexana A., Journaliste scientifique

– Le cancer. ARC. Consulté le 25 janvier 2019.
– Traitements du cancer. Fondation contre le cancer. Consulté le 25 janvier 2019.
Alexana A.
Journaliste scientifique spécialisée en biotechnologie.
Passionnée par le domaine de la santé et les nouvelles technologies du digital.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.