De la lumière contre la grisaille !

Feb 7, 2018 par

Plusieurs semaines déjà que le soleil ne fait que de brèves et rares apparitions. Ce temps gris persistant et le manque de lumière influencent notre humeur et nombreux sont ceux qui se plaignent d’une baisse de moral durant l’hiver. Comment expliquer un tel phénomène ? Santé sur le Net vous éclaire sur les effets de la lumière sur l’organisme et sur les vertus de la luminothérapie.

Transats - Plage - Luminothérapie

Temps gris, moral en berne

La lumière captée par nos yeux n’agit pas seulement sur notre vision. Certaines cellules de la rétine sont à la fois sensibles à la lumière et impliquées dans le fonctionnement de l’horloge interne du corps. Cette horloge est capitale pour respecter le rythme circadien (alternance du jour et de la nuit, alternance du sommeil et de l’éveil). Au-delà de cet effet, la lumière exerce une influence sur :

  • Le sommeil ;
  • L’humeur ;
  • Les performances cognitives ;
  • Le système cardiovasculaire ;
  • La sécrétion de certaines hormones :
    • La mélatonine, qui participe à la sensation de fatigue et à la baisse de la vigilance ;
    • Le cortisol, qui influence l’éveil et l’humeur ;
  • Le système immunitaire, notamment au travers de la synthèse de la vitamine D ;
  • Le métabolisme cellulaire.

Le manque de lumière est non seulement capable d’agir négativement sur notre moral, mais aussi sur le bon fonctionnement de notre organisme. Certaines études ont suggéré que le manque de lumière pourrait accélérer le vieillissement et l’évolution de la maladie d’Alzheimer.

Lumière naturelle vs lumière artificielle

En hiver, les mauvaises conditions météorologiques, le raccourcissement des périodes de jours et les impératifs professionnels entraînent une baisse du temps d’exposition à la lumière naturelle pour une grande partie de la population. Les cas de baisse de moral (appelé le Winter Blues par certains spécialistes) et de dépression saisonnière augmentent.

Nombreux sont ceux qui passent leur journée sous une lumière artificielle. Mais cette lumière ne peut pas remplacer la lumière naturelle. En effet, l’œil humain est plus sensible à certains rayonnements du spectre lumineux. Or la lumière artificielle est généralement trop riche en rayonnements rouges et au contraire trop pauvre en rayonnements bleus, pourtant indispensables pour réguler la sécrétion de mélatonine et donc l’horloge biologique.

La lumière artificielle, quelle que soit sa source (halogène, à incandescence, fluorescente ou au mercure) ne peut pas remplacer la lumière naturelle, à laquelle l’organisme est parfaitement adapté.

La luminothérapie

Comment alors pallier au manque de lumière naturelle en hiver ? La solution réside peut-être dans le concept de la luminothérapie, qui consiste à se soigner grâce à une lumière blanche, très proche de la lumière naturelle.

La luminothérapie semble capable de compenser les effets du manque de lumière en hiver, notamment :

  • Prévenir ou traiter les troubles de l’humeur liés au manque de lumière ;
  • Limiter la fatigue associée au dérèglement de l’horloge interne ;
  • Réduire les troubles du sommeil ;
  • Harmoniser le fonctionnement du corps, notamment la sécrétion de certaines hormones.

À savoir ! La luminothérapie est aussi utile toute l’année, en particulier pour les personnes qui ont un rythme de vie décalé (travail de nuit par exemple) et pour celles qui voyagent beaucoup (gestion des décalages horaires).

La luminothérapie repose sur l’utilisation de lampes spécifiques, dites lampes de luminothérapie, sous forme de séances quotidiennes à répéter pendant plusieurs semaines. Elles dispensent une lumière blanche assez forte, qui se rapproche fortement de la lumière naturelle. Certaines lampes sont également capables de simuler certaines lumières particulières, comme celle de l’aube ou du coucher du soleil.

Très répandue dans les pays nordiques où les jours sont quasiment absents une partie de l’hiver, la luminothérapie trouve de plus en plus sa place sous nos latitudes pour nous remettre en phase avec les rythmes naturels.

Estelle B., Docteur en Pharmacie

– La lumière naturelle, le médicament de demain ? Lettre d’information du GIF. Consultée le 25 janvier 2018.
– Effets physiologiques de la lumière : régulation du sommeil, de l’humeur et de l’énergie par la lumière. Communiqué de Presse. Philips. Octobre 2009.
Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.