Femme qui serre sa peau pour montrer la cellulite

La cellulite est une modification ou une altération visible des tissus cutanés ou sous-cutanés, quelques fois de nature infectieuse. Ce terme fait référence à deux types d’affections très différentes : la cellulite esthétique et les cellulites médicales. L’emploi du mot « cellulite » dans la population fait plus fréquemment référence à la cellulite esthétique qui n’a aucune conséquence sur la santé. L’unique préjudice est esthétique.

Définition et symptômes

Cellulite esthétique

Illustration montrant une femme de dos avec de la cellulite et une autre à côté sans celluliteLa cellulite esthétique, couramment appelée cellulite ou « peau d’orange » est une modification de la peau en lien avec un dépôt de graisse sous-cutané.

La cellulite est un processus physiologique normal qui concerne 95% des femmes.  Elle survient quasi exclusivement chez elles. En effet, le corps de la femme contient deux fois plus de cellules adipeuses que celui d’un homme pour pouvoir subvenir aux besoins de l’organisme en cas de grossesse ou d’allaitement. Par ailleurs, les cellules graisseuses des hommes n’ont pas la même structure que celles des femmes. Elles sont plus petites et plus serrées, et se dilatent donc moins facilement. La peau des femmes est également plus fine, et donc plus révélatrice des imperfections, que celle des hommes.

Cette affection est plus fréquente chez les femmes où plusieurs causes peuvent être évoquées, l’hérédité, un apport calorique trop important, la rétention d’eau. Cette dernière est elle-même provoquée par :

  • Un excès d’estrogènes, qui se manifeste principalement avant les menstruations et pendant la grossesse ;
  • Une insuffisance circulatoire ;
  • Le port de vêtements trop serrés.

On distingue trois types de cellulites différentes, qui peuvent être associées ou non :

  • La cellulite aqueuse ou d’infiltration qui n’est que très légèrement visible. Elle est souple et diffuse, et essentiellement causée par des troubles circulatoires. La cellulite n’est pas douloureuse mais peut être associée à une sensation inconfortable de jambes lourdes et de gonflement ;
  • La cellulite adipeuse est molle, indolore et localisée. Elle est généralement associée à une mauvaise alimentation et à un manque d’activité physique ;
  • La cellulite fibreuse ou indurée qui est dure et douloureuse au toucher. C’est ce que l’on appelle couramment la « peau d’orange ». Il s’agit d’une cellulite ancienne et profondément installée dans les tissus.

Ce type d’affection survient suite à une l’association de plusieurs facteurs dont une hypertrophie et une accumulation de cellules graisseuses, un mauvais drainage de la zone (les vaisseaux sont comprimés par les cellules graisseuses trop nombreuses et gonflées), et de la rétention d’eau.

La cellulite se manifeste généralement vers la puberté. La peau est granuleuse sur les cuisses et les fesses. Après 25 ans, elle se ramollie puis devient flasque. Des boules sous-cutanées apparaissent et s’accentuent au fur et à mesure des années. La peau prend progressivement un aspect capitonnée, ou « en peau d’orange ».

La cellulite n’a aucune conséquence sur la santé. Cependant, elle peut être à l’origine d’une gêne, de douleurs locales et être source de complexes.

Cellulites médicales

Parmi les cellulites médicales, on distingue la cellulite infectieuse et la cellulite à éosinophiles.

  • Cellulite infectieuse

La cellulite infectieuse est une infection aiguë ou chronique du tissu sous-cutané. Elle est d’origine bactérienne, généralement due à un streptocoque, parfois un staphylocoque doré, consécutive à une plaie.

Elle se traduit par l’apparition d’une grande zone rouge, chaude et douloureuse, essentiellement au niveau des membres inférieurs. Elle est associée à de la fièvre avec des frissons et un affaiblissement de l’état général. A noter que l’infection peut s’étendre aux vaisseaux lymphatiques, au sang et aux organes.

Certaines formes de la cellulite infectieuse concernent le visage, l’œil ou le cuir chevelu.

Ce type de cellulite est une urgence médicale qui nécessite une hospitalisation.

Fréquemment récidivantes, les infections à streptocoques nécessitent parfois l’administration d’un traitement antibiotique à visée préventive pendant plusieurs mois.

  • Cellulite à éosinophiles

La cellulite à éosinophiles, aussi appelée syndrome de Welles, est une pathologie très rare dont l’origine est inconnue.

Elle se traduit par l’apparition brutale de grandes plaques rouges et gonflées au niveau des membres inférieurs et du tronc. Après plusieurs jours, les plaques progressent et prennent une forme annulaire.