Un nouveau carnet de santé pour bébé !

Actualités Autres maux (enfants) Vaccins

Rédigé par Isabelle V. et publié le 6 mars 2018

Le carnet de santé, délivré à la naissance d’un enfant, est une véritable institution à laquelle les nouveaux parents sont très attachés. Le 1 er avril 2018, il fait peau neuve pour inclure les 11 vaccinations obligatoires et de nombreux conseils. Objectif : la prévention avant tout.

Carnet de santé

Petit rappel historique sur le carnet de santé

Le premier carnet de santé français est né à Montpellier, sous la plume du Dr Jean-Baptiste Fonssagrives aux alentours de 1860. Ce livret, privé et payant, s’adresse alors exclusivement aux mères, garantes de la santé de leurs enfants et de la mémoire (médicale) familiale. L’idée est d’en faire des assistantes du médecin. À cette époque, il est réservé aux couches les plus aisées et les plus éduquées de la population. Ce carnet de santé comprend des renseignements comme l’âge de la marche, les vaccinations, les « fièvres éruptives » (rougeole, scarlatine, varicelle…) ou la taille. En somme, un document pas si éloigné de celui que nous connaissons, mais tout de même marqué par son époque avec 2 livrets distincts selon le sexe : les filles ont droit à des pages sur la puberté, et les garçons sur les exercices physiques et le travail de l’esprit…

À savoir ! D’autres initiatives privées voient le jour en cette fin de XIX ème siècle ; J. Lescasse, un ingénieur, publie « Le carnet de bébé dédié aux mères de famille ». Il contient déjà une courbe de croissance… et des publicités pour des purgatifs ou des sirops de dentition.

Petit à petit, l’idée d’un carnet pour tous les enfants fait son chemin. La ville de Bordeaux est la première à l’instaurer en 1929. En 1942, le premier carnet de santé national obligatoire et délivré gratuitement pour chaque enfant voit le jour. Depuis, plusieurs versions se sont succédées. C’est en 1973 qu’apparaissent au sein du carnet de santé 3 certificats obligatoires à remplir par le médecin.

À savoir ! Le carnet de santé est un outil de suivi individuel, mais il permet également, par la collecte de ces informations, un suivi global de la population infantile.

Lire aussi11 vaccins obligatoires pour 2018 ?

Le carnet de santé version 1er avril 2018

Non, il ne s’agit pas un poisson d’avril, un carnet de santé nouvelle version sera disponible à partir du 1er avril. Et ce n’est pas qu’un changement de look !

Les modifications concernent :

  • Le nouveau calendrier vaccinal, incluant les 11 vaccins obligatoires (diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche, Haemophilus influenzae de type b, hépatite B, pneumocoque, méningocoque C, rougeole, oreillons et rubéole) ;
  • De nouvelles courbes de croissance pour s’adapter aux mensurations des enfants du XXIème siècle ;
  • De nombreux conseils de prévention allant de la composition des biberons, aux polluants intérieurs en passant par le syndrome du bébé secoué.

Tous ces ajouts sont issus des recommandations du Haut Conseil de la Santé Publique afin de tenir compte des avancées scientifiques et des évolutions sociétales…

De la lecture en perspective pour les futurs parents…

Lire aussiPerturbateurs endocriniens : pourquoi font-ils peur ?

Isabelle V., journaliste scientifique

– Nouveau carnet de santé de l’enfant – solidarites-sante.gouv – le 05 mars 2018
– Pour une histoire du carnet de santé de l’enfant : une affaire publique ou privée ? cairn.info – Catherine Rollet. Consulté le 06 mars 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.