L’obésité, décidément bien néfaste pour la fertilité masculine

Oct 30, 2018 par

De plus en plus de données scientifiques font état d’une dégradation de la qualité du sperme au fil des années. Diverses hypothèses sont avancées pour expliquer la baisse de la fertilité masculine, qui reste en partie incomprise à ce jour. Parmi les facteurs influençant la fertilité masculine, le poids, et en particulier le surpoids et l’obésité, retient toute l’attention des scientifiques. Mais les liens entre ces facteurs se montrent complexes.

fertilité masculine

Obésité et fertilité masculine

Actuellement, environ 15 % de la population adulte française est touchée par l’obésité. Or la surcharge pondérale fait partie des facteurs qui impacteraient négativement la fertilité masculine. Plusieurs études scientifiques ont mis en évidence une relation entre l’Indice de Masse Corporelle (IMC) et l’infertilité masculine (notamment l’oligospermie (faible quantité de spermatozoïdes dans le sperme) et l’azoospermie (absence totale de spermatozoïdes dans le sperme)), bien que la nature exacte du lien entre ces deux phénomènes reste à éclaircir.

Différentes études ont observé depuis plusieurs décennies une baisse de la qualité du sperme, à l’origine de problèmes de fertilité. Aujourd’hui, en France, plus de 10 % des couples consultent pour des problèmes de fertilité. Comment le surpoids et l’obésité peuvent-ils influencer la fonction reproductive chez l’homme ? Les chercheurs avancent plusieurs mécanismes pour expliquer le lien entre fertilité et obésité.

L’obésité agit à plusieurs niveaux sur l’infertilité

Parmi ces facteurs expliquant l’impact de l’obésité sur la fertilité masculine, il est possible de citer :

  • Des variations hormonales chez les hommes obèses, qui nuiraient à la fonction de reproduction, aussi bien au niveau central (dysfonctionnement de l’hypophyse) qu’au niveau périphérique (baisse de la production de testostérone) ;
  • L’accumulation dans les tissus graisseux de toxines et de perturbateurs endocriniens, reconnus pour leur effet néfaste sur la fertilité ;
  • L’inactivité physique et l’augmentation de la température au niveau du scrotum, à l’origine d’une altération qualitative du sperme ;
  • Des troubles de l’érection, dont se plaignent près de 80 % des hommes obèses ;
  • L’inflammation et la production de certaines substances pro-inflammatoires chez les hommes obèses, qui perturberaient la formation des spermatozoïdes.

Compte-tenu de l’effet délétère du surpoids sur la fertilité masculine, il est régulièrement recommandé aux hommes consultant pour des problèmes de fertilité de contrôler leur poids corporel, ou de perdre du poids en cas de surpoids ou d’obésité. En cas d’obésité morbide, une chirurgie de l’obésité peut être proposée aux hommes, en cas d’échec des autres modalités de prise en charge (suivi diététique, activité physique, …).

Des résultats décevants après une chirurgie de l’obésité

Lors du dernier congrès Infogyn, qui s’est récemment tenu à Pau, des chercheurs ont présenté leurs résultats sur l’influence de la chirurgie de l’obésité (chirurgie bariatrique) sur la fertilité masculine. L’obésité pouvant être source d’infertilité masculine, des scientifiques avaient émis l’hypothèse qu’une chirurgie de l’obésité pourrait permettre une restauration de la qualité du sperme.

Or, les résultats obtenus tendent à démontrer le phénomène inverse. Peu de temps après la chirurgie, certains paramètres s’améliorent, comme les troubles hormonaux centraux ou les troubles de l’érection, mais seulement sur une durée limitée.

Très rapidement, la qualité du sperme s’aggrave, suite à plusieurs mécanismes :

  • Une libération brutale des toxines et des perturbateurs endocriniens présents dans le tissu graisseux ;
  • Une sous-nutrition, qui provoque de nouvelles perturbations hormonales ;
  • L’apparition de déficits nutritionnels, voire de carences chroniques, en certaines vitamines (A, B12 et E), à l’origine d’une baisse de la production de spermatozoïdes.

La chirurgie de l’obésité ne permet pas, selon ces données, de restaurer la fertilité masculine impactée par la surcharge pondérale. Selon les chercheurs, il serait même conseillé de proposer une conservation préventive du sperme avant une telle intervention chirurgicale !

Estelle B. / Docteur en Pharmacie

– La Chirurgie bariatrique chez l’homme peut-elle améliorer sa spermatogenèse? Pfeffer, J. Congrès Infogyn 2018. Pau, France. 4 octobre 2018.
– Qualité du sperme et fertilité : rôle de l’environnement et de la santé. Lamothe, L. and al. 2018. Annales d’Endocrinologie 79 : S1-S9.
Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.