Une pilule contraceptive mensuelle à l’essai

Dec 18, 2019 par

Aujourd’hui, en France, la pilule reste le moyen de contraception  le plus utilisé.

Simple d’utilisation, pratique, la pilule séduit par son côté réversible immédiat et une reprise rapide de la fécondité après l’arrêt du traitement.

Associée au préservatif afin de se protéger des Maladies Sexuellement Transmissibles, elle est un moyen de contraception efficace. Mais si elle n’est pas prise correctement et quotidiennement, un risque de grossesse existe. Pour résoudre ce problème, une équipe américaine de chercheurs a mis au point une pilule à ne prendre qu’une fois par mois.

pilule contraceptive

Un zoom sur les moyens de contraception

Les chercheurs sont partis du constat que, malgré la multitude de moyens de contraception existants, aucun ne permet une contraception orale à prendre mensuellement.

En effet :

  • Les implants sous-cutanés insérés sous la peau du bras au moyen d’une aiguille spéciale, par une sage-femme, un médecin ou un gynécologue ont une durée de trois ans.
  • Les dispositifs intra-utérins (couramment appelés stérilets) insérés dans l’utérus par un professionnel de santé (sage-femme, médecin, gynécologue), ont une durée allant de 3 à 6 ans.
  • Les anneaux vaginaux insérés au fond du vagin restent pendant 3 semaines puis sont retirés pendant 1 semaine avant d’être à nouveau placés.
  • Les timbres transdermiques se collent sur la peau, chaque semaine.
  • Les solutions injectables injectées sous la peau, ont une durée d’environ 3 mois.
  • Les pilules orales doivent être prises quotidiennement.

La pilule doit être prise quotidiennement pour être efficace

Si elle est utilisée parfaitement, l’efficacité de la pilule est supérieure à 99,7 %. Mais pour atteindre cette efficacité, le niveau d’hormone délivré par la pilule doit être maintenu constant pendant de longues périodes. Autrement dit, la pilule doit être prise quotidiennement et au bon moment.

Dans cette étude, les chercheurs rappellent des données d’une enquête multinationale qui révèle, qu’au cours d’un intervalle de trois mois :

  • Entre 40 à 50 % des femmes oublient au moins une fois leur dose.
  • Le même pourcentage de femme la prend au moins une fois à un mauvais moment.

Mal utilisée, le risque de grossesse augmente alors jusqu’à 9 % par an.

Des travaux pour trouver une pilule à prendre mensuellement

Afin de réduire les risques d’oublis et de grossesses non désirées, les chercheurs ont mis au point une pilule, encapsulée dans de la gélatine, qui, une fois ingérée, prend de l’expansion, demeure dans l’estomac et libère les hormones progestatives contraceptives pendant trois semaines. Passé ce délai, l’absence d’hormone provoque des règles mensuelles, qui indique et rappelle la dose mensuelle suivante à prendre.

D’abord expérimentée en laboratoire, cette pilule a ensuite été administré chez des porcs, dont le système digestif est proche de celui de l’homme. Constatant l’efficacité de cette méthode chez les porcs, la suite de cette étude consistera à la tester chez l’espèce humaine.

Des progrès scientifiques répondant aux besoins des femmes

Dans les pays à faible revenu, il peut exister certains obstacles économiques et culturels pour accéder à un moyen de contraception efficace. Afin de les surmonter, les chercheurs pensent qu’un nouveau moyen de contraception orale, facile d’utilisation, répondant à certains critères serait d’une grande utilité. Celui-ci doit répondre à certaines caractéristiques clés comme :

  • La possibilité de le prendre soi-même
  • L’administration par voie orale
  • L’absence de recours à des procédures cliniques (comme l’implant qui se retire chirurgicalement)
  • Le respect de la confidentialité

Pour cette équipe, cette nouvelle forme de pilule contraceptive, qui répond à ces considérations, appuyée par de nouvelles recherches, pourrait prochainement profiter à une vaste population de patientes, dont la méthode contraceptive privilégiée est la voie orale.

Juliette S. , Rédactrice scientifique

– Des travaux préliminaires ouvrent la voie à une pilule contraceptive mensuelle. . Le Quotidien du médecin. Consulté le 10 décembre 2019.
– A once-a-month oral contraceptive. Science Translational Medicine. Consulté le 10 décembre 2019.
– Les Françaises et la contraception : premières données du Baromètre santé 2016. Santé Publique France. Consulté le 10 décembre 2019.
Juliette S.
Sage femme
Rédactrice spécialisée dans la santé de la femme en âge de procréer
Passionnée par les domaines du bien-être et de l'écologie
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.