Quels médicaments contre l’épilepsie chez les femmes ?

Apr 24, 2019 par

Les conséquences du valproate de sodium (Depakine®) sur la santé des enfants nés de mères épileptiques, traitées avec ce médicament ont été largement médiatisées, créant un climat de suspicion vis-à-vis des effets secondaires potentiels des médicaments antiépileptiques prescrits chez les femmes en âge de procréer. Quels sont les médicaments à privilégier chez ces femmes ? Une étude américaine vient de se pencher sur cette question délicate et d’actualité.

antiépileptiques encéphalogramme agité

Anticonvulsivants chez les femmes en âge de procréer

En France, 600 000 personnes sont touchées par une forme d’épilepsies, parmi lesquelles une importante proportion de femmes en âge de procréer. Si les épilepsies ne contre-indiquent pas une grossesse, certains médicaments antiépileptiques présentent un risque tératogène, c’est-à-dire qu’ils peuvent affecter la santé du fœtus ou de l’enfant à naître.

La Haute Autorité de Santé (HAS) considère notamment que deux médicaments antiépileptiques largement utilisés, le valproate de sodium et le topiramate sont des agents tératogènes, ce qui a été confirmé par plusieurs études scientifiques. Le valproate est ainsi contre-indiqué au cours de la grossesse, en dehors des cas exceptionnels où il n’existe aucune alternative thérapeutique. Chez les femmes en âge de procréer, la prescription de valproate est possible à condition de justifier d’une contraception efficace.

Quels antiépileptiques chez les femmes américaines ?

Actuellement, deux médicaments anticonvulsivants sont à privilégier chez les femmes en âge de procréer, la lamotrigine et le lévétiracétam. Mais en pratique, quels sont les médicaments les plus prescrits ? Récemment, des chercheurs américains se sont intéressés à la prescription des antiépileptiques chez 46 767 femmes en âge de procréer, entre 2009 et 2013.

Chez les femmes atteintes d’épilepsie généralisée, les deux médicaments anticonvulsivants les plus utilisés étaient le valproate de sodium et la phénytoïne, tandis que celles atteintes d’épilepsie focalisée étaient le plus souvent traitées par l’oxcarbazépine.

Quel que soit le type d’épilepsie, les médicaments antiépileptiques les plus prescrits en monothérapie (un seul médicament) étaient :

  • Le lévétiracétam ;
  • La lamotrigine ;
  • Le topiramate.

Quant au valproate de sodium, il était particulièrement prescrit chez les femmes présentant d’autres troubles associés à l’épilepsie, comme :

  • Des migraines ou des maux de tête ;
  • Des troubles de l’humeur ;
  • Des troubles anxieux.

Entre efficacité thérapeutique et risque tératogène

Cette vaste étude permet de mieux cerner les pratiques de prescription des antiépileptiques chez les femmes en âge de procréer aux USA. Malgré les risques liés à leur effet tératogène reconnu, le topiramate et le valproate de sodium restent encore largement prescrits au sein de cette population.

Si les recommandations actuelles incitent à n’utiliser qu’un seul médicament antiépileptique et à privilégier la lamotrigine et le lévétiracétam, les pratiques cliniques laissent encore une place importante à certains anticonvulsivants pourtant reconnus tératogènes. Si cette étude ne concerne que les USA et ne peut donc pas être extrapolée au cas français, elle révèle néanmoins le difficile choix du prescripteur, entre une efficacité thérapeutique optimale et une minimisation des effets secondaires, en particulier du risque tératogène. L’obligation d’une contraception efficace est l’un des moyens utilisés en France, pour limiter le risque d’exposition des fœtus à des médicaments antiépileptiques tératogènes.

Estelle B. / Docteur en Pharmacie

– Filles, adolescentes, femmes en âge de procréer et femmes enceintes ayant une épilepsie : spécialités à base de valproate et alternatives médicamenteuses. HAS, septembre 2018.
– Antiepileptic Drug Treatment Patterns in Women of Childbearing Age With Epilepsy. Kim, H. and al. 2019.JAMA Neurol. doi: 10.1001/jamaneurol.2019.0447.
Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.