L’OMS insiste sur l’importance d’une prise en charge de qualité durant la période post-natale

Autres maux (enfants) Grossesse Gynécologie Neuro / Psy (enfant) Santé au quotidien (maux quotidiens)

Rédigé par Alexia F. et publié le 7 avril 2022

Les 6 semaines qui suivent l’accouchement sont cruciales. Si elles sont importantes pour la survie immédiate de la femme et du nouveau-né, elles ont aussi un retentissement à long terme. Forte de ce constat, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a récemment publié 60 lignes directrices consacrées à cette période. L’objectif est de faire de la période post-natale une expérience positive pour le nourrisson, la mère et la famille.

femme qui tient son bébé dans ses bras

La période post-natale est cruciale

Dans le monde, 3 femmes et nouveau-nés sur 10 ne bénéficient actuellement pas de soins post-nataux au cours des premiers jours suivants la naissance. Pourtant, la période post-natale qui s’étale sur les 6 premières semaines après la naissance est cruciale. Elle l’est pour la survie de la femme et du nourrisson. Mais pas seulement. Elle retentit sur le développement du nouveau-né, le rétablissement mental, physique de la mère et son bien-être global.

Si elles ne sont pas prises en charge à temps et de façon adéquate, les conséquences physiques (lésions, douleurs et autres traumatismes récurrents) et affectives de l’accouchement peuvent avoir des impacts à long terme. Pourtant, elles sont souvent traitables facilement.

Ainsi, les premières semaines qui suivent l’accouchement sont essentielles pour résoudre les problèmes de santé immédiats de la femme et de l’enfant. Au cours de ces semaines, les relations se nouent entre les parents et le nouveau-né et les parents adoptent des comportements qui auront des incidences sur le développement et la santé du nourrisson à long terme. Dans ce contexte, l’OMS a récemment publié ses toutes premières lignes directrices sur le suivi post-natal de la femme et du nourrisson.

Les recommandations de l’OMS pour une expérience post-natale positive

Au total, l’OMS a publié 60 recommandations pour aider les femmes, les nouveau-nés et les familles à vivre la période post-natale de façon positive. Ces lignes directrices incluent des recommandations sur l’allaitement. Elles visent à faciliter l’attachement et le positionnement au fur et à mesure de l’installation de l’allaitement. Par ailleurs, les lignes directrices aident les parents à prodiguer des soins adaptés aux nouveau-nés. Parmi les 60 recommandations, en voici quelques-unes :

  • L’ensemble des femmes et des nouveau-nés doivent bénéficier de soins de qualité dans des structures de santé pendant au moins 24 heures après la naissance. Ils doivent être complétés par 3 consultations au cours des 6 semaines post-natales. L’OMS souligne qu’il est important de faciliter les visites à domicile afin que le professionnel de santé accompagne l’arrivée du nourrisson ;
  • Traiter, soutenir et conseiller pour faciliter la récupération et la prise en charge des problèmes courants de la femme. Il peut s’agir de problèmes de « suites de couches » tels que la constipation, des douleurs périnéales ou l’engorgement des seins ;
  • Le dépistage systématique d’anomalies oculaires ou auditives chez le nouveau-né et la vaccination dès la naissance ;
  • L’apport de conseils à l’ensemble de la famille. Le but est d’aider les parents à interagir avec leur enfant, répondre à ses signaux, rester en contact étroit avec lui et lui donner chaleur et réconfort ;
  • L’apport de conseils relatifs à l’allaitement et à l’activité physique, l’accès à la contraception ;
  • La participation active du partenaire ;
  • Le dépistage de la dépression ou anxiété post-partum avec la proposition d’un suivi et d’une prise en charge, si besoin.

L’application « 1 000 premiers jours » lancée par le gouvernement

Par ailleurs, l’OMS précise que la durée du séjour à l’hôpital après une naissance dépend de plusieurs facteurs. Il doit être personnalisé pour chaque femme et chaque enfant. Il peut dépendre du contexte social, du déroulement de l’accouchement et de la présence de problèmes de santé. Par ailleurs, les consultations supplémentaires sont recommandées pour les femmes et les nouveau-nés en bonne santé :

  • Entre 48 et 72h après la naissance ;
  • Entre 7 à 14 jours après l’accouchement ;
  • Pendant la 6ème semaine post-natale.

Difficile de se retrouver dans toutes ces recommandations quand on est jeunes parents ! Depuis juillet 2021, le gouvernement a mis en ligne l’application « 1 000 premiers jours », destinée aux jeunes parents. Il s’agit d’un outil de prévention et d’accompagnement construit autour du parcours des 1 000 jours qui suivent la naissance. L’application donne accès à des informations fiables, des services intégrés et des messages de santé publique basés sur les dernières connaissances.  Un outil utile pour faciliter la vie des nouveaux parents !

 

Alexia F., Docteure en Neurosciences

Sources
– L’OMS préconise de prodiguer des soins de qualité aux femmes et aux nouveau-nés au cours des premières semaines décisives suivant l’accouchement. who.int. Consulté le 6 avril 2022.
– L’appli 1000 premiers jours, compagnon de route des parents. solidarites-sante.gouv.fr. Consulté le 6 avril 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.