Retard de règles : quelles sont les causes de l’aménorrhée ?

Actualités Gynécologie

Rédigé par Camille V. et publié le 6 mars 2024

L’aménorrhée ou l’absence de menstruations peut survenir pour divers motifs. Certains sont naturels, comme pendant la grossesse ou la pré-ménopause. Cependant, elle peut également signaler des enjeux de santé plus sérieux. Explorons les causes de l’aménorrhée et pourquoi il est essentiel de consulter un professionnel de santé dans ces situations.

Retard de règles header

Définition de l’aménorrhée et les 2 types

L’aménorrhée est le terme médical pour décrire un retard de règle. Elle peut être totalement naturelle, provoquée par une fécondation ou une pré-ménopause. On parle d’une aménorrhée primaire pour une jeune femme qui n’a pas encore eu ses premières règles.

  • L’aménorrhée primaire peut se prolonger et déclencher certaines interrogations. Un retard de puberté génétique ou provoqué par une maladie comme l’anorexie ou l’obésité pourraient être la cause d’une aménorrhée primaire. Il peut également y avoir des anomalies congénitales comme le syndrome de Swyer et le syndrome de Turner qui peuvent aussi provoquer une absence de règles. Puis, dans des cas bénins, l’hymen peut obstruer l’écoulement. L’hyménotomie est une petite opération chirurgicale permettant de créer ou d’agrandir l’ouverture de l’hymen.
  • L’aménorrhée secondaire concerne les femmes ayant eu jusque-là un cycle menstruel normal. Cela peut avoir plusieurs causes : l’arrêt de la contraception, les conséquences d’un avortement, d’une grossesse, du stress, les effets de l’accouchement ou de l’allaitement prolongé, mais aussi une préménopause. Ces causes sont tout à fait normales dans la vie d’une femme. Mais si le retard de règles revient trop souvent ou dépasse un mois et s’associe parfois à une dysménorrhée importante (mal de ventre), la raison peut être plus grave.

À savoir ! Parfois, la puberté est retardée chez des jeunes filles qui ne présentent aucun trouble, et les règles normales apparaissent tout simplement à un âge plus avancé. Un tel retard dans la puberté est parfois fréquent dans une famille.

Retard de règles de plus d’un mois : les différentes causes

Il existe des causes d’aménorrhée connues comme :

  • Les effets secondaires de certains traitements antidépresseurs et les troubles dépressifs.
  • Des troubles de la thyroïde ou hormonaux comme un taux d’œstrogène faible ou un taux de testostérone trop élevé.
  • Un choc post-traumatique (décès, divorce, perte brutale d’emploi, etc.)
  • Des contraceptifs estroprogestatifs qui peuvent interrompre les règles.

Mais l’aménorrhée peut aussi cacher d’autres problématiques plus graves qui nécessitent une consultation médicale et un suivi. Par exemple, le retard de règles important peut être causé par :

  • Des pathologies gynécologiques comme le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) ou l’endométriose qui seront bien souvent accompagnées de douleurs pelviennes (dysménorrhée).
  • Une grossesse extra-utérine avec des douleurs intenses dans le bas ventre.
  • La présence d’un adénome à prolactine. Une tumeur bénigne qui se développe dans l’hypophyse et produit une quantité excessive de prolactine. Cette surproduction peut entraîner des irrégularités menstruelles.
  • Les causes anatomiques généralement post opératoires, comme les synéchies utérines ou une sténose cicatricielle du col de l’utérus, souvent dû à la formation de tissu cicatriciel (des suites d’une opération).

Quand consulter en cas d’aménorrhée

Il est courant que les cycles menstruels soient perturbés en cas de grossesse ou de périménopause, également au tout début de la puberté. Dans les cas suivants, il serait préférable de consulter pour établir la situation. Au cours de sa vie, une femme peut connaitre des dérèglements menstruels sans gravité. Mais parfois, l’aménorrhée peut être le signe d’une problématique de santé plus grave. Il sera alors préférable de consulter un professionnel de santé si vous observez les manifestations suivantes :

  • L’absence de menstruation se produit plus de trois fois dans l’année ;
  • Les saignements apparaissent plus régulièrement (plusieurs fois par mois) au lieu de tous les 21 jours ;
  • Vous constatez une absence de menstruation sur une durée supérieure à 35 jours ;
  • Les périodes de règles s’étendent au-delà de sept jours ;
  • Vous notez une augmentation significative du volume de vos saignements ;
  • Vous subissez des douleurs aiguës au cours de vos menstruations ;
  • Vous éprouvez des épisodes de fièvre ;
  • Vous avez des saignements après la ménopause.

Rédigé par Camille V.

Sources
– Qu’est-ce qu’une aménorrhée et quand faut-il s’inquiéter de l’absence de règles ? www.ameli.fr. Consulté le 20 février 2024.
– Qu’est-ce que l’aménorrhée ? www.vidal.fr. Consulté le 20 février 2024.
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *