Syndrome du biberon

28 octobre 2021 par

Syndrome du biberon

Le syndrome du biberon est aussi appelé carie du biberon, carie de la petite enfance ou encore carie précoce de l’enfance. C’est une maladie mal connue du grand public et des parents, et pourtant elle peut avoir d’importantes conséquences sur la santé dentaire et sur le bien-être général des enfants. La mise en place de bonnes habitudes d’hygiène alimentaire et bucco-dentaire permet de limiter le risque de développement des caries.

Définition et symptômes du syndrome du biberon

Quelques rappels sur l’anatomie et la physiologie des dents

Les dents sont composées de plusieurs éléments qui se superposent :

  • L’émail constitue le revêtement de la dent, c’est le tissu le plus dur de l’organisme ;
  • La dentine : c’est le principal tissu présent dans la dent, depuis la couronne (partie visible de la dent) jusqu’à la racine (partie cachée de la dent et qui lui permet de se fixer dans l’os de la mâchoire) ;
  • La pulpe : c’est la partie la plus interne et la plus vivante de la dent, riche en nerfs et en vaisseaux.

En fonction de leur position dans la bouche et de leur fonction, on distingue essentiellement, de l’avant vers l’arrière : les incisives, les canines, les prémolaires et les molaires.

Chez le nourrisson, les poussées dentaires sont une étape bien connue des parents. Ainsi, les 1ères dents apparaissent vers l’âge de 6 mois. Ce sont des dents de lait, ou dents temporaires, qui tombent les unes après les autres au cours de l’enfance, généralement jusqu’à 12 ans, et sont remplacées par les dents définitives.

À savoir ! La plupart du temps, les enfants ont 20 dents de lait, tandis que les adultes ont 32 dents définitives.

Qu’est-ce que le syndrome du biberon ?

Le syndrome du biberon est un trouble dentaire qui touche le nourrisson et l’enfant d’âge préscolaire. Il consiste en l’apparition d’une ou plusieurs caries après la consommation de boissons sucrées. Typiquement, ces caries se développement chez des enfants qui ont l’habitude de s’endormir, pour la nuit ou pour la sieste, avec un biberon contenant un liquide sucré : lait, sirop, jus de fruits…

Quels sont les symptômes du syndrome du biberon ?

Généralement, les premières dents touchées par le syndrome du biberon sont les dents de devant, autrement dit les incisives. Une coloration blanche, jaune ou noire se développe et doit impérativement alerter les parents. Si rien n’est fait, l’infection peut rapidement se propager aux autres dents et les détruire progressivement.

jeune fille avec les dents cariées

Le syndrome du biberon peut également entraîner d’autres symptômes comme des douleurs (du fait de l’atteinte de la dentine et de la pulpe), des saignements, des abcès dentaires, voire de la fièvre.

À savoir ! Le syndrome du biberon peut perturber la mise en place des dents définitives. D’autres conséquences sont également à prévoir, comme la gêne esthétique, des troubles de la déglutition ou des problèmes d’élocution.

Causes du syndrome du biberon

Comment se forme une carie ?

L’émail des dents est recouvert d’une substance visqueuse appelée plaque dentaire, riche en bactéries qui sont capables de transformer les sucres en acides. Ces derniers conduisent à une destruction progressive de l’émail puis de la dent dans son ensemble : c’est la carie.

Une carie peut toucher tous les types de dents. Cependant, l’émail des dents de lait est immature, plus fin et plus fragile que celui des dents définitives. L’émail des dents de lait est donc plus sensible aux attaques acides et au risque de carie.

dent avec carrie

À savoir ! Les parents pensent souvent que les caries des dents de lait ne sont pas graves puisque ces dents sont destinées à être remplacées par d’autres. C’est faux ! Les dents de lait sont des structures dont il faut prendre soin car elles permettent à l’enfant de s’alimenter, de parler et de communiquer.

Quelles sont les causes du syndrome du biberon ?

Le syndrome du biberon est favorisé par la prise de boissons sucrées, telles que le lait, les sirops, les jus de fruits… Laisser un biberon sucré à l’enfant en dehors des repas et en particulier pendant son sommeil provoque un excès de sucres à la surface des dents. Comme l’enfant produit moins de salive la nuit, celle-ci ne peut pas jouer correctement son rôle de nettoyant naturel, d’où l’apparition des caries.

D’autres mauvaises habitudes augmentent le risque de syndrome du biberon : les tétines trempées dans le miel ou dans du sirop, le grignotage, les aliments sucrés comme les bonbons ou les gâteaux. Les parents peuvent transmettre un certain nombre de bactéries à leurs enfants, par exemple en utilisant une seule et même cuillère pour goûter le plat et donner à manger.

Les parents doivent également être vigilants quand ils donnent des médicaments ou des compléments alimentaires à leur progéniture. En effet, ces produits sont souvent riches en sucre pour être plus facilement acceptés par les tout-petits.

À savoir ! Les caries concernent aussi les enfants allaités, car le lait maternel reste un aliment sucré. Donner un biberon de lait maternel à l’enfant au moment du coucher ou le laisser s’endormir sur le sein et téter à la demande toute la nuit n’est pas recommandé.

Diagnostic, traitement et prévention

Comment poser le diagnostic de syndrome du biberon ?

En cas de coloration des dents du bébé, consulter un dentiste le plus rapidement possible. Idéalement, tous les enfants devraient bénéficier d’une première consultation entre 1 et 2 ans, non seulement pour dépister le syndrome du biberon et éviter ainsi les complications mais aussi pour délivrer des conseils d’hygiène bucco-dentaire aux parents.

Comment traiter le syndrome du biberon ?

Le traitement d’une carie dépend de son degré d’évolution. Le plus souvent, il s’agit d’éliminer les tissus infectés puis de “reboucher” la dent à l’aide d’un matériau adapté.

Dans le cas où la dent est trop abîmée, le dentiste peut choisir de l’extraire.

Chez l’enfant, une anesthésie locale ou générale est mise en place avant d’effectuer les soins.

Comment prévenir le syndrome du biberon ?

Proposer à l’enfant une alimentation saine et équilibrée, adaptée à leur âge, avec des repas à heures régulières et en limitant au maximum le grignotage. Réduire la consommation d’aliments et de boissons sucrés.

Dès la naissance, penser à nettoyer les gencives avec une compresse imbibée d’eau ou de sérum physiologique.

Dès l’apparition de la 1ère dent, utiliser une brosse à dent pour bébés puis une brosse à dents adaptée à l’âge de l’enfant. En changer tous les 3 mois.

éviter le Le syndrome du biberon en lavant les dents des jeunes enfants

A partir de 2 ans, le brossage des dents s’effectue deux fois par jour à l’aide d’un dentifrice adapté à l’âge de l’enfant. En effet, le fluor permet d’éviter l’apparition des caries mais utilisé à hautes doses il peut entraîner une coloration des dents appelée fluorose.

Entre 3 et 6 ans, l’enfant se brosse les dents sous la surveillance de ses parents. Le brossage doit durer 2 minutes pour être efficace. Toujours brosser les dents en partant des gencives.

Lorsque le brossage n’est pas possible, boire un verre d’eau après le repas permet d’éliminer une grande partie des sucres présents à la surface des dents.

À savoir ! La brosse à dents électrique est une alternative à la brosse à dents manuelle y compris chez les jeunes enfants. Une brosse à dents qui clignote et qui fait du bruit a plus de chances de succès auprès des tout-petits ! Une autre option consiste à se brosser les dents en même temps que ses enfants, pour les encourager à faire comme les grands.

Sources
– Dents de lait : importance et risque lié aux caries. ameli.fr. Mis à jour le 31 mai 2021 et consulté le 13 octobre 2021.
– Carie du biberon : un caillou dans la chaussure de la santé. revmed.ch. Publié le 4 avril 2012 et consulté le 13 octobre 2021.
– Les dents de mon bébé. ufsbd.fr. Mis à jour en septembre 2021 et consulté le 13 octobre 2021.
Florence D-L.
Florence D.- L., pharmacienne, passionnée par la pharmacologie, la dermatologie, la nutrition et la santé en général, aime par-dessus tout lire, écrire et cuisiner Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.