Varicelle et variole du singe, comment faire la différence ?

Actualités Dermatologie Santé au quotidien (maux quotidiens)

Rédigé par Estelle B. et publié le 16 août 2022

Chaque année, la France recense près de 700 000 cas de varicelle, dont plus de 90 % chez des enfants de moins de 10 ans. Depuis quelques mois, les cas de variole du singe se multiplient dans certains pays européens dont la France. A la date du 9 août 2022, Santé Publique France répertoriait 2 601 cas confirmés de variole du singe sur le territoire. Est-il possible de confondre ces deux maladies virales ? Santé Sur le Net fait le point sur cette question.

Une femme applique de la crème sur les boutons qu'elle a sur le visage.

Savoir différencier la varicelle et variole du singe

La varicelle est une maladie virale, provoquée par le VZV (Virus Varicelle-Zona, varicella-zoster virus en anglais). Très contagieuse et le plus souvent bénigne, elle affecte très majoritairement les enfants. Les formes sévères concernent les enfants fragiles, mais surtout les adultes, n’ayant pas été exposés à la varicelle au cours de l’enfance. Actuellement, et comme chaque année, la France connaît une épidémie de varicelle, qui sévit entre le printemps et l’été.

Parallèlement, la variole du singe, maladie provoquée par le virus MonkeyPox, se manifeste depuis plusieurs mois dans les pays européens dont la France. Rare chez l’enfant, elle se développe principalement chez l’adulte, et en particulier chez les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes. Elle est peu contagieuse, nécessitant des contacts étroits et rapprochés dans le cas de la transmission interhumaine.

Eruptions cutanées différentes et symptômes similaires

Si les modes de transmission et la contagiosité de la varicelle et la variole du singe sont nettement différents, ces deux maladies virales présentent un point commun : elles se manifestent par des lésions cutanées. La varicelle provoque une éruption de vésicules sur la peau et les muqueuses, épargnant systématiquement les paumes des mains et les plantes des pieds. La variole du singe provoque des lésions cutanées d’évolution progressive. D’abord des macules (boutons plats) et des papules (lésions douloureuses fermes et surélevées), puis des pustules (boutons remplis de pus).

Les lésions s’étendent sur tout le corps (du visage à l’ensemble du corps) en une seule poussée, alors que dans la varicelle deux à trois poussées successives peuvent se produire.

Symptômes généraux similaires aux deux pathologies

Parallèlement aux lésions cutanées, les deux maladies provoquent des signes généraux :

  • Une fièvre modérée dans le cas de la varicelle, plus élevée pour la variole du singe ;
  • Des démangeaisons (prurit) pour la varicelle ;
  • Un gonflement des ganglions ;
  • Des douleurs musculaires et une fatigue pour la variole du singe.

Critères déterminants pour différencier varicelle et variole du singe

Dans la majorité des cas, la varicelle guérit en une dizaine de jours, sans complications. Les vésicules sèchent, forment une croûte, qui tombe après six jours pour laisser la place à une tâche rosée qui disparaitra. Compte-tenu des poussées successives, l’enfant présente des lésions cutanées de différents stades au même moment, ce qui n’est pas le cas dans la variole du singe. La variole du singe dure plus longtemps, entre deux et quatre semaines. Les lésions évoluent vers des croûtes qui finissent par tomber.

Variole du singe et varicelle sont donc deux maladies virales avec une composante cutanée. Mais plusieurs facteurs déterminants permettent de bien les différencier :

  • Les personnes touchées: la varicelle est rare chez l’adulte, et fréquente chez l’enfant, ce qui est le cas inverse pour la variole du singe ;
  • La contagiosité: la varicelle est très contagieuse alors que la variole du singe nécessite des contacts étroits et rapprochés ;
  • L’éruption cutanée: les lésions sont différentes et surviennent en une unique poussée dans la variole du singe, contre deux ou trois successives dans le cas de la varicelle ;
  • La durée de la maladie: limitée à une dizaine de jours pour la varicelle, elle s’étend jusqu’à quatre semaines pour la variole du singe.
  • Enfin, le nombre de cas: la variole du singe reste une pathologie rare en France, en comparaison des nombreux cas de varicelle !

Estelle B., Docteur en Pharmacie

Sources
– Symptômes et diagnostic de la variole du singe. ameli.fr. Consulté le 16 août 2022.
– Monkeypox / variole du singe : QUESTIONS-RÉPONSES. solidarites-sante.gouv.fr. Consulté le 16 août 2022.
– Reconnaître la varicelle. ameli.fr. Consulté le 16 août 2022.
  • Comment pouvons-nous vous contacter svp ? Car moi même, j’ai une maladie dont je ne sait pas l’origine.
    Si cela est possible je pourrais vous montrer une image

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Bonjour,

      Merci de faire confiance à Santé sur le Net pour trouver des informations sur votre santé. Nous vous conseillons de prendre contact rapidement avec votre médecin en présentiel afin de savoir de quoi il s’agit, et prendre les mesures nécessaires.

      Bien à vous,
      L’équipe Santé sur le net.

      Reply
Ou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.