Variole du singe et grossesse : un risque majeur pour le fœtus

Actualités Grossesse Maladies virales

Rédigé par Estelle B. et publié le 14 juin 2022

En date du 9 juin 2022, 91 cas de variole du singe avaient été recensés en France, tous des hommes. Mais que se passe-t-il si l’infection survient chez une femme enceinte ? Quel est l’impact de la variole du singe sur la grossesse ? Santé Sur le Net vous apporte quelques éléments de réponse.

variole du singe et grossesse

Variole du singe et grossesse

La variole du singe, ou variole simienne, n’a aucun lien avec la variole déjà bien connue chez l’Homme. Eradiquée en 1979, une vaccination efficace était effectuée contre cette maladie jusqu’en 1980. L’agent pathogène responsable est un virus, le Monkeypox virus, qui se transmet principalement à l’Homme par des rongeurs. Une transmission interhumaine est décrite, soit par gouttelettes, soit par des contacts rapprochés.

La variole du singe est une maladie relativement rare, qui survient généralement en Afrique dans les pays proches du fleuve Congo (République Démocratique du Congo, Cameroun et Nigéria). Les symptômes ressemblent à ceux de la variole classique, mais sont le plus souvent moins sévères (mortalité inférieure à 10 %). En revanche, les personnes immunodéprimées peuvent développer des formes graves de la maladie. Décrite en 1958, la variole du singe est restée relativement confidentielle jusque dans les années 2010. En effet, après une épidémie majeure en 2017 au Nigéria, l’incidence n’a cessé d’augmenter d’année en année.

Des complications graves pour le fœtus en cas d’infection

Les cas occidentaux de variole du singe ne datent pas de cette année, avec une épidémie observée en 2003 au Texas et la survenue régulière de cas importés aux retours de voyages. Cette année, les cas recensés en Amérique du Nord et en Europe sont sans lien avec un voyage ou une personne de retour d’un pays touché par le virus. En France, la totalité des cas observés à ce jour sont des hommes, âgés de 20 à 63 ans. La catégorie de population la plus touchée sont les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes, et en particulier ceux ayant des partenaires multiples.

Que se passe-t-il si une femme enceinte contracte la variole du singe ? D’après les données épidémiologiques collectées par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le risque de formes sévères et de complications augmente au cours de la grossesse. Les femmes enceintes pourraient développer des formes plus sévères et deux complications de la grossesse ont jusque-là été observées :

  • La mort fœtale ;
  • La variole du singe congénitale, avec une contamination du nouveau-né au moment de l’accouchement.

Vers des mesures de prévention spécifiques ?

Or la mortalité de la variole du singe, relativement faible, est généralement supérieure chez les enfants et les jeunes adultes. Le risque est donc majeur chez un nouveau-né infecté par le virus juste avant la naissance. Compte-tenu de ces données, il apparait que la variole du singe s’avère particulièrement dangereuse au cours de la grossesse.

Ainsi, les autorités sanitaires recommandent vivement aux femmes enceintes d’éviter tout contact avec une personne infectée par le virus. Même si le nombre total de cas dans le monde reste faible, il continue à augmenter. Se pose alors la question de la vaccination. Un vaccin est disponible en Amérique du Nord et en Europe pour la prévention à la fois de la variole du singe et de la variole classique. Des médicaments antiviraux spécifiques sont également à l’étude. Si des cas de variole du singe chez les femmes enceintes apparaissaient dans les prochaines semaines et se multipliaient, des mesures de prévention spécifiques pourraient être mises en place.

Estelle B., Docteur en Pharmacie

Sources
– Monkeypox and pregnancy: what do obstetricians need to know? obgyn.onlinelibrary.wiley.com. Consulté le 10 juin 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.