Bouche sèche : que faire ?

Actualités Bucco-dentaire Santé au quotidien (maux quotidiens)

Rédigé par Estelle B. et publié le 21 juillet 2021

La xérostomie, plus connue comme la sensation de bouche sèche, touche différentes catégories de personnes, selon qu’elle reste isolée ou associée à d’autres types de sécheresse. Le manque de salive ou la modification de la production salivaire provoque différents symptômes, plus ou moins gênants selon les personnes. Au quotidien, quelques astuces peuvent permettre d’améliorer le confort buccal et de réduire les conséquences de la sécheresse buccale.

Bouche sèche

Bouche sèche et production de salive

Avoir la sensation de bouche sèche, un phénomène que les spécialistes appellent la xérostomie, résulte principalement de deux mécanismes :

  • Une réduction de la production de salive (hyposialie) ;
  • Une modification de la composition et des propriétés de la salive.

Cette sensation peut être isolée ou au contraire associée à d’autres formes de sécheresse, par exemple vaginale, oculaire, cutanée dans le cadre du syndrome sec. Au-delà de la gêne occasionnée, cette sensation de bouche sèche peut entraîner différents signes cliniques et problèmes de santé, en lien avec les rôles physiologiques joués par la salive :

  • Une augmentation de la soif ;
  • Une langue sèche et des lèvres abîmées ;
  • La survenue de problèmes bucco-dentaires (caries, maladie gingivale, infection buccale, mauvaise haleine, …) ;
  • Des troubles de la parole ;
  • Une modification de la perception des goûts ;
  • Des troubles de la déglutition.

Lire aussiFatigue oculaire : les différentes astuces pour la limiter !

Des causes multiples qui assèchent la bouche

La sensation de bouche sèche peut avoir différentes origines selon qu’elle soit passagère ou permanente, par exemple :

  • Le vieillissement ;
  • Une déshydratation ;
  • Un stress intense ;
  • Une maladie auto-immune, comme le syndrome de Gougerot-Sjögren ou le lupus érythémateux disséminé  ;
  • D’autres pathologies, comme l’infection par le VIH, le diabète, une pathologie rénale ou la maladie d’Alzheimer ;
  • La prise de certains médicaments (certains antihypertenseurs, antispasmodiques, certains antalgiques ou les antihistaminiques) ;
  • Après certains traitements, comme une radiothérapie au niveau de la tête et/ou du cou ou l’ablation chirurgicale d’une glande salivaire.

En fonction de la cause de la sécheresse, certaines astuces peuvent être utiles pour améliorer le confort buccal au quotidien. Dans tous les cas, une sécheresse buccale persistante doit amener à consulter un médecin pour en rechercher la cause.

Lire aussi Candidose buccale : définition, durée et traitement

Quelques astuces quotidiennes pour améliorer le confort buccal

Ces astuces sont plus efficaces si la sensation de sécheresse buccale est passagère et non associée à une pathologie chronique, mais dans tous les cas, elles contribuent à améliorer le confort buccal :

  • Arrêter de fumer ;
  • Assurer un taux d’humidité suffisant dans la chambre à coucher ;
  • Signaler au médecin votre sécheresse buccale pour qu’il évite si possible de vous prescrire certains médicaments ;
  • Boire en petites quantités tout au long de la journée ;
  • Limiter les aliments et les boissons acides (sodas, jus de fruits) ;
  • Sucer des morceaux de glace, des bonbons sans sucres, du sorbet ou mâcher un chewing-gum ;
  • Bien mâcher pendant les repas ;
  • Limiter la consommation d’alcool, mais aussi de plats salés ou épicés, de thé et de café.

Lorsque la sensation de bouche sèche est permanente, il est recommandé de surveiller sa santé bucco-dentaire de près, notamment en consultant régulièrement son dentiste et en ayant une hygiène bucco-dentaire irréprochable.

Lire aussiQuand les bains de bouche se mettent au vert !

Estelle B., Docteur en Pharmacie

Sources
– Sècheresse de la bouche : définition, symptômes et causes. ameli.fr. Consulté le 14 juin 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.