La menace des boutons de chaleur pendant une canicule

Actualités Dermatologie Santé au quotidien (maux quotidiens)

Rédigé par Estelle B., publié le 15 juillet 2021 et mis à jour le 3 août 2022

Avec un mercure qui avoisine voire dépasse les 40 °C en France depuis plusieurs jours, l’organisme subit de manière inhabituelle les effets de la chaleur. Certains, petits comme grands, peuvent développer des boutons de chaleur. Le plus souvent bénins, il existe cependant quelques conseils pour prévenir et soulager cette éruption cutanée.

boutons de chaleur

L’éruption miliaire, apparition de boutons due aux fortes chaleurs

Les températures extérieures ne faiblissent pas ou peu depuis plusieurs jours et un nouvel épisode de canicule pourrait débuter dans les prochains jours. Les effets de la chaleur sur la santé sont multiples. L’éruption de boutons de chaleur, éruption miliaire encore parfois appelée bourbouille, en fait partie. Les nourrissons et les jeunes enfants sont les plus touchés par ce phénomène qui peut survenir à tous les âges de la vie.

Les boutons de chaleur se caractérisent par l’apparition d’ampoules blanches (miliaire blanche) ou rouges (miliaire rouge), remplies de liquide. Leur localisation est très variée : sur le front, le cou, les aisselles, le siège fessier, l’aine, les épaules, le thorax, le creux du coude et l’arrière des genoux. En bref, ils se retrouvent dans les endroits où chaleur et humidité se côtoient.

Les boutons de chaleurs, signe annonciateur du coup de chaud

En effet, l’éruption miliaire résulte directement de la production excessive de sueur et de l’incapacité de l’organisme à l’évacuer correctement en raison de la forte chaleur. Si les boutons de chaleur sont bénins, ils constituent un signe d’alerte, en particulier pour les nourrissons, les jeunes enfants et les personnes fragiles. L’éruption miliaire est en quelque sorte un signal d’alarme de l’organisme alertant qu’il est exposé à une trop forte chaleur.

Il n’est donc pas rare que l’éruption miliaire s’accompagne ou soit suivie d’autres troubles liés à la chaleur. Ils peuvent se manifester par une agitation, des pleurs inhabituels, des troubles du sommeil ou de l’appétit, des démangeaisons ou une augmentation de la soif, voire des signes de déshydratation en cas de coup de chaleur.

Toutefois, les boutons de chaleur doivent être surveillés pour éviter une surinfection bactérienne des ampoules.

 

Comment prévenir la survenue des boutons de chaleur ?

Prévenir l’éruption miliaire par l’application de mesures simples

L’éruption miliaire étant liée à l’exposition à une trop forte chaleur pour l’organisme, les conseils pour se protéger de la chaleur permettent de la limiter.

Ainsi, les recommandations sont de :

  • Réduire autant que possible l’exposition à la chaleur, en limitant la température dans les espaces intérieurs ;
  • Ne pas sortir un enfant à l’extérieur aux heures les plus chaudes ;
  • Rafraîchir et assécher la peau, par exemple grâce à un bain tiède ;
  • Adapter la tenue vestimentaire (vêtements légers et amples) pour limiter la transpiration ;
  • Eviter d’appliquer des crèmes et des pommades qui obstruent les pores de la peau ;
  • Assécher les zones de plis avec des produits adaptés ;
  • Surveiller l’état de santé de l’enfant pour détecter tout signe de coup de chaleur (fièvre, altération de l’état général, douleur …).

En cas de doute sur l’origine des boutons, il faut consulter un médecin ou un pédiatre, pour ne pas passer à côté d’une éruption d’origine infectieuse.

Estelle B., Docteur en Pharmacie

Sources
– Les boutons de chaleur. naitreetgrandir.com. Consulté le 20 juillet 2022.
– Comment traiter les boutons de chaleur chez l’adulte. opham.com. Consulté le 20 juillet 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.