Femme qui serre sa peau pour montrer la cellulite

Diagnostic et traitement

Quel diagnostic ?

  • Traitement de la celluliteCellulite esthétique

Le diagnostic de la cellulite esthétique est simple. Il suffit de pincer la peau pour dévoiler l’aspect irrégulier de la peau.

  • Cellulites médicales

Le diagnostic de la cellulite infectieuse est clinique, c’est-à-dire basé sur la présence des symptômes ou lésions caractéristiques. Parfois, des analyses biologiques sur des échantillons de peau, de sang ou de pus sont nécessaires pour identifier la bactérie en cause.

Le diagnostic de la cellulite à éosinophiles est basé sur la numération de la formule sanguine qui révèle une forte augmentation du nombre de leucocytes éosinophiles (type de globules blancs) et sur une biopsie cutanée.

Quel traitement ?

  • Cellulite esthétique

Le traitement de la cellulite esthétique vise d’abord à corriger les facteurs favorisants présents. Ainsi, lorsqu’ils existent, il est possible de corriger un déséquilibre hormonal, ou une mauvaise circulation sanguine ou lymphatique.

Diverses techniques qui n’ont cependant pas encore apporté la preuve scientifique de leur efficacité peuvent également être proposées :

    • Les régimes anti-cellulite. Une meilleure alimentation peut apporter des résultats, sans toutefois faire totalement disparaître les capitons, sur le long terme. Les régimes anti-cellulite consistent généralement à réduire la consommation de graisses saturées, de sucres simples et d’alcool, et de s’assurer d’avoir un apport suffisant en protéines ;

    • Certains sports. Les sports d’endurance comme la marche, le vélo et la course à pied et les sports pratiqués dans l’eau qui permettent de réaliser un massage drainant, par exemple l’aquagym ou l’aquabiking. En revanche, d’autres sports sont contre-indiqués, ceux qui entraînent des piétinements ou des sauts sur place (tennis, handball, baskets, etc.) et ceux qui impliquent le port de chaussures ou de vêtements qui compriment les jambes et gênant la circulation (équitation, ski) ;

    • Les soins cosmétiques anticellulite dont l’efficacité dépend de plusieurs paramètres comme la régularité d’application, le massage réalisé pour l’application et l’hygiène de vie associée. Les crèmes contiennent deux types d’actifs : ceux qui favorisent la circulation et le drainage des tissus (extraits de pépins de raisins, vigne rouge, marron d’Inde), ceux qui agissent sur les cellules graisseuses (caféine) ;

    • Les massages manuels (le palper rouler par exemple) ou réalisés à l’aide d’un appareil aspirant (endermologie) permettant de stimuler la circulation veineuse et lymphatique, casser les amas graisseux de l’hypoderme, activer l’élimination naturelle des graisses et relancer la production de collagène et d’élastine pour tonifier la peau ;

    • Les soins de médecine esthétique, par exemple le laser (utilisation de rayons infrarouges pour faire fondre la graisse) ou la cellulolipolyse (introduction de fines aiguilles reliées à un appareil électrique dans la masse graisseuse) ;

  • La chirurgie esthétique (liposuccion).

  • Cellulites médicales

La cellulite infectieuse est une urgence médicale. Son traitement repose sur l’administration d’antibiotiques.

Le traitement de la cellulite à éosinophiles repose sur l’administration de corticoïdes. Les récidives sont possibles.

Charline D., Docteur en pharmacie

– Cellulite. LAROUSSE. Consulté le 5 juillet 2020.