Psoriasis : innovations dans le traitement topique

Oct 8, 2017 par

Innovation Maladie inflammatoire de la peau évoluant par « poussées », le psoriasis est une pathologie chronique due à un renouvellement accéléré de l’épiderme. Même s’il est non contagieux, le psoriasis est caractérisé par une altération significative de la qualité de vie des personnes affectées. Lors d’un symposium (Innovation that drives your dermatological future) au 26e congrès de l’EADV de Genève, les Laboratoires LEO ont présenté une nouvelle formulation de topique pour soulager rapidement ce qui gêne le plus les patients dans leur vie quotidienne.

Biologiste cherchant un traitement contre le psoriasis

Qu’est-ce que le psoriasis ?

Environ 2% de la population française est concernée par le psoriasis. Il se caractérise par des plaques rouges dues à l’inflammation présentant des squames (dépôts de kératinocytes morts). On retrouve habituellement ces plaques au niveau des zones de frottement (coudes, avant-bras, genoux et bas du dos) mais également sur le cuir chevelu et les ongles. Cependant, ces plaques peuvent apparaître partout, même si elles sont rares au niveau du visage, et peuvent s’étendre sur de grandes surfaces du corps.

L’évolution de cette pathologie est malheureusement imprévisible. Elle progresse par poussées d’intensité variable, entrecoupées de rémissions plus ou moins longues : il peut s’écouler plusieurs années entre deux poussées ! Environ 20% des cas sont considérés comme modérés à sévères. L’impact est majeur sur la qualité du sommeil et sur la qualité de vie avec notamment des répercussions d’ordre social et professionnel qui génèrent un état dépressif dans 30 à 40% des cas sévères.

Lors du 26e congrès de l’EADV de Genève, Anthony Bewley a également rappelé les nombreuses comorbidités associées au psoriasis : syndrome métabolique, hypertension artérielle (HTA), Accident Vasculaire Cérébral (AVC), maladies cardiovasculaires, lymphomes etc., ce qui alourdit encore l’impact sur ces personnes.

Formulation innovante : une mousse sursaturée

Lors du 26e congrès de l’EADV de Genève, les Laboratoires LEO ont présenté une nouvelle formulation de topique pour soulager rapidement les patients. Cette innovation s’inscrit dans le besoin de disposer de nouvelles stratégies dans le traitement du psoriasis. En effet, malgré l’ensemble des thérapeutiques disponibles à ce jour, nous ne sommes toujours pas en mesure de guérir cette maladie.

Comme l’a rappelé Christian Surber (Suisse), toutes les formulations ne se valent pas. En effet, il existe plusieurs « formats » variés : monophasiques (pommades, gels), diphasiques (crème, lotion) ou multiphasiques (pâte, crème). Ainsi, chaque formulation a des effets différents et des actions différentes. C’est pourquoi, avec la multitude de molécules fixant les ingrédients volatiles, il existe des modifications majeures lors de l’application cutanée concernant la perméabilité de la peau ou les principes actifs.

De ce fait, une formulation sursaturée stable sous forme de mousse permet d’augmenter l’absorption des principes actifs tout en empêchant leur cristallisation : phénomène qui se produit lorsque les principes actifs sont mis en grande quantité dans le véhicule.

Outre l’objectif d’obtenir une « meilleure » peau rapidement, sans démangeaisons et si possible sans lésions, le second challenge est de maintenir ce résultat à long terme. A ce jour, cette prise en charge à long terme n’est pas ou mal précisée dans les lignes directrices.

Vers une prise en charge « pro-active » du psoriasis

Dans d’autres dermatoses chroniques telle que la dermatite atopique, la poursuite d’un traitement « pro-actif » a montré une diminution du risque de récidive. Nous pouvons envisager qu’il en est de même dans le psoriasis. Ainsi, la combinaison fixe calcipotriol-bétaméthasone convient tout à fait à une telle démarche car elle présente l’avantage d’une seule application quotidienne.

L’étude PSO-LONG, actuellement en cours, évalue l’intérêt d’un traitement d’entretien avec la formulation calcipotriol-bétamétasone mousse sur la prévention des poussées de psoriasis. L’étude s’effectue sur 700 patients randomisés pour recevoir soit la mousse, soit le véhicule à long terme (90100 long terme) avec une application 2 fois par semaine pendant 52 semaines.

L’innovation est au cœur de toutes les attentions et transforme la dermatologie. Il faut rester à l’écoute des patients, de leurs besoins et élaborer de nouvelles thérapeutiques et stratégies pour y répondre. Aussi, à l’aide des « nouvelles » technologies, les patients sont plus que jamais informés sur leur santé ce qui amène un nouveau défi pour la dermatologie de demain.

Nadège LB, Biologiste

– Innovations dans le traitement topique du psoriasis : c’est déjà demain ! Dr Marie-Line Barbet – www.jim.fr – 15 Septembre 2017
– Psoriasis – inserm.fr – Décembre 2014
Nadege LB.

Biologiste spécialisée en Marketing.

Spécialiste de l’information médicale et scientifique.

Intéressée par les domaines du digital et de la santé : innovations, bien-être et nutrition.

Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.


Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.