La semaine santé en bref #20

Apr 18, 2019 par

Chaque semaine, Santé Sur le Net choisit pour vous 5 actualités de santé, à ne pas rater :

brèves santé

1 – 17 avril 2019 : journée mondiale des hémophiles

Depuis 1989, chaque année, le 17 avril, a lieu la journée mondiale des hémophiles. La date n’a pas été choisie par hasard, puisqu’elle correspond à la date de naissance en 1926 de Franck Schnabel, le fondateur de la Fédération Mondiale de l’Hémophilie. L’hémophilie est une maladie génétique grave et rare, qui touche près de 6 000 personnes en France. A l’occasion de cette 29ème édition, l’objectif de cette journée mondiale est de sensibiliser le grand public sur cette maladie et de promouvoir les actions de dépistage des troubles de la coagulation sanguine.

2 – Attention au risque d’infection avec l’ibuprofène !

L’ANSM vient de publier les résultats d’une enquête nationale de pharmacovigilance menée sur les deux anti-inflammatoires non stéroïdiens les plus prescrits, l’ibuprofène et le kétoprofène. Ces deux médicaments semblent jouer un rôle dans l’aggravation des infections et peuvent ainsi entraîner de graves complications infectieuses. Ces résultats amènent l’ANSM à rappeler aux patients et aux professionnels de santé les règles de bon usage de ces médicaments, en particulier les précautions à prendre en cas d’infection ou lors de l’apparition de signes d’infection pendant le traitement.

3 – Un clip de prévention de la maladie de Lyme

Avec le retour du printemps, le risque de piqûre de tique augmente de manière importante. Une telle piqûre peut être à l’origine d’une maladie grave, souvent difficile à diagnostiquer, la maladie de Lyme. Pour sensibiliser le grand public aux dangers des tiques, l’association Lympact, la Fédération française contre les maladies vectorielles à tiques, avec le soutien de Santé Publique France et de la Direction Générale de la Santé, ont élaboré un clip de prévention pour expliquer comment se protéger des tiques. Les concepteurs de ce clip demandent à chacun de diffuser le plus largement ce nouvel outil de prévention de la maladie de Lyme, qui touche chaque année près de 30 000 personnes en France.

Vidéo : Prévention Tiques 2019

4 – La fin de l’additif E 171 au 1er janvier 2020

Le dioxyde de titane (un additif alimentaire noté E 171), agent de blanchiment présent dans de nombreux produits du quotidien (aliments, confiserie, cosmétiques et même médicaments), suscite la polémique depuis de nombreux mois. De nombreuses associations et ONG se mobilisent pour demander son interdiction, suite à des études scientifiques ayant montré que l’E 171 était capable d’induire des lésions précancéreuses chez le rat. Suite à une décision du gouvernement, à partir du 1er janvier 2020, cet additif sera retiré du marché français, en tout cas en ce qui concerne les aliments. Il sera toujours possible de retrouver de l’E 171 dans des cosmétiques ou des médicaments !

5 – 10 recommandations de l’OMS pour l’utilisation de la santé numérique

La santé numérique connaît un tel essor, que l’OMS ne pouvait pas rester silencieuse sur le sujet. Le 17 avril 2019, elle a publié des recommandations sur 10 manières d’utiliser les technologies numériques en santé. S’y retrouvent notamment la possibilité d’envoyer des rappels automatiques aux patients pour qu’ils n’oublient pas leurs consultations, l’intérêt de la télémédecine dans certaines zones géographiques ou encore la formation des professionnels de santé aux technologies numériques. Mais l’OMS met également en garde sur la nécessité d’évaluer la santé numérique à court, moyen et long terme. Les nouveaux outils disponibles ne doivent pas totalement remplacer les approches traditionnelles, qui ont largement fait leurs preuves.

Rendez-vous la semaine prochaine, pour les prochaines actualités du monde de la santé !

Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.