Le takotsubo, un accident cardiovasculaire bien mystérieux

Feb 16, 2019 par

Les syndromes coronariens aigus sont des accidents cardiovasculaires très divers, parmi lesquels se trouve le takotsubo, souvent méconnu du grand public. Souvent associé à une émotion forte, le takotsubo a longtemps été considéré comme bénin et transitoire. Mais au fil des années, la description d’un nombre croissant de cas et le suivi des patients révèlent que cet accident cardiovasculaire pourrait être plus dommageable que les spécialistes ne le pensaient.

Takotsubo et syndromes coronariens aigus

Le takotsubo appartient aux syndromes coronariens aigus (SCA), comme le syndrome de Prinzmetal, qui résulte d’un spasme d’une artère coronaire. Plus simplement, il s’agit d’une forme peu fréquente d’accident cardio-vasculaire. Décrit pour la première fois au cours des années 1990, le takotsubo était considéré jusque-là comme transitoire et bénin. Il touche le plus souvent des femmes.

D’autres noms sont parfois utilisés pour le takotsubo, tels que :

  • Le ballonnement apical du ventricule gauche ;
  • La cardiomyopathie de stress ;
  • Le syndrome du cœur brisé.

Le takotsubo survient classiquement dans un contexte émotionnel fort, mais il peut aussi survenir en cas de stress physique important, par exemple lors d’une septicémie ou d’un polytraumatisme. La variabilité des patients touchés et des pathologies associées à cet accident cardiovasculaire amène les spécialistes à douter de son caractère bénin et de l’absence de séquelles.

Un lien avec les émotions fortes

Dans les années 1990, le takotsubo est présenté comme un accident cardiovasculaire bénin et transitoire associé à un choc émotionnel. Pourtant, nombreux sont les patients pour lesquelles aucune cause émotionnelle n’est retrouvée. Rapidement, le doute s’installe sur la bénignité de cette cardiomyopathie. En 2018, les experts de l’European Society of Cardiology expose les faits suivants :

  • Entre 1 et 2 % des patients ayant une suspicion d’infarctus du myocarde sont en réalité atteints d’un takotsubo ;
  • Près de la moitié des patients présentent des complications cardiovasculaires ;
  • Parmi les patients hospitalisés, 4 à 5 % décèdent suite à un choc cardiogénique, des troubles du rythme cardiaque ou une rupture cardiaque ;
  • Entre 10 et 15 % des patients seraient concernés par des séquelles à long terme : des anomalies de la fonction cardiaque ou des troubles du rythme cardiaque.

Pour mieux évaluer le pronostic à long terme des patients atteints d’un takotsubo, des chercheurs ont compilé les données de 54 études cliniques, menées entre 2006 et 2017, sur cet accident cardiovasculaire. Au total, les données disponibles concernaient 4 700 patients, dont 83 % de femmes, d’âge moyen compris entre 53 et 75 ans, et suivis sur une période minimale de 6 mois après l’accident cardiovasculaire.

Attention aux séquelles à long terme

Un stress émotionnel n’était en cause que dans 36 % des cas de takotsubo. Plusieurs facteurs de risque semblaient se dessiner, comme le tabagisme, l’hypertension artérielle, des troubles psychologiques ou les cancers.

Sur l’ensemble des patients pris en compte, 112 sont décédés au cours de leur séjour à l’hôpital. Puis au cours du suivi, 464 patients sont décédés, majoritairement de causes non cardiaques. Le taux annuel de décès après un takotsubo était en moyenne de 3,5 %. Le taux annuel de récidives était en moyenne de 1 %. Certaines caractéristiques exposeraient les patients à un risque plus élevé de complications ou de mortalité, notamment :

  • Un stress physique avant le takotsubo ;
  • Un âge avancé ;
  • Des symptômes atypiques.

Si au moment des premières descriptions dans les années 1990, le takotsubo était présenté comme un accident cardiovasculaire transitoire et bénin, associé à un stress émotionnel, cette revue de littérature témoigne de la réelle complexité de cet accident cardiovasculaire, à la fois sur le plan des causes, des symptômes, mais aussi des conséquences sur le long terme. Selon certains auteurs, au lieu d’être un évènement ponctuel, le takotsubo ressemblerait plus à une maladie chronique intermittente. Il ne serait donc pas à prendre à la légère !

Estelle B. / Docteur en Pharmacie

– Is takotsubo syndrome a microvascular acute coronary syndrome ? Towards of a new definition. Lüscher, T.F. and al. 2016. Eur Hear J. (2016) 37, 2816-2820.
– Long-Term Prognosis and Outcome Predictors in Takotsubo Syndrome A Systematic Review and Meta-Regression Study. Pelliccia, F. and al. 2019. JACC: Heart Failure January 03, 2019, 977; DOI: 10.1016/j.jchf.2018.10.009.
– The Risk of Takotsubo Syndrome. Napp, L.C. 2019. JACC: Heart Failure Jan 2019, 1002; DOI: 10.1016/j.jchf.2018.11.01.
Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.