Un vaccin protégeant les femmes enceintes du paludisme à l’essai

Feb 27, 2020 par

Le paludisme pendant la grossesse représente un problème de santé publique majeur, avec des risques et des complications pour la mère et pour l’enfant à naître. Chaque année en Afrique, 30 millions de femmes enceintes vivent dans des régions dites endémiques, dans lesquelles la maladie sévit de manière permanente. Tous les ans, 200 000 nourrissons meurent des suites de complications du paludisme pendant la grossesse. Dans l’objectif de protéger ces populations exposées, une équipe de chercheurs de l’Inserm travaille depuis 20 ans pour développer un vaccin contre le paludisme pendant la grossesse. Ils viennent de publier les résultats de leur essai clinique.

paludisme-femme-enceinte-vaccin

Le paludisme, ce fléau sanitaire

Dans les zones endémiques, à forte transmission, une immunité est acquise tout au long de l’enfance, protégeant les individus à l’âge adulte des complications les plus graves du paludisme. Le paludisme peut donc être asymptomatique, même pendant la grossesse. Toutefois, pendant la grossesse, l’immunité de la femme est affaiblie, ce qui la rend plus sensible à cette infection. Les conséquences peuvent ainsi être graves, avec pour la mère un risque d’anémie, d’avortement spontané et pour l’enfant à naître un risque de naissance prématurée, de petit poids de naissance, de retard de croissance intra-utérin. En Afrique Subsaharienne, le paludisme a touché 11 millions de femmes en 2018 et 900 000 nourrissons sont nés en insuffisance pondérale, constituant une des principales causes de mortalité chez l’enfant .

Aujourd’hui, l’OMS recommande un ensemble de mesures de prévention, comme l’utilisation de moustiquaires imprégnées d’insecticide, et un traitement préventif, réduisant les risques de complications liées à un épisode de paludisme pendant la grossesse. Des supplémentations en fer ainsi qu’en acide folique sont également prescrites. Avec pour objectif de prévenir jusqu’à 10 000 décès maternels et 200 000 décès infantiles par an, une équipe de chercheurs parisiens travaille depuis 20 ans à mettre au point un vaccin luttant contre le paludisme gestationnel. Les premiers résultats des essais viennent de paraître.

Des premiers résultats satisfaisants

Afin de faire valider leur essai clinique, les chercheurs ont évalué leur vaccin, nommé PRIMVAC, chez 68 femmes non enceintes âgées de 18 à 35 ans à Paris au centre d’investigation clinique Cochin Pasteur puis au Burkina Faso au Centre national de recherche et de formation sur le paludisme à Ouagadougou. Ici, l’objectif pour les chercheurs a été de tester la réponse immunitaire induite par la vaccination, jusqu’à 15 mois après l’injection et d’identifier d’éventuels effets indésirables. Ils ont ainsi pu constater que :

  • Le vaccin était bien toléré
  • La production d’anticorps, la réponse immunitaire recherchée, a été activée chez 100 % des participantes
  • Les anticorps jouaient leurs rôles de protection, en inhibant l’activité du parasite et son accumulation au niveau du placenta, principale complication du paludisme gestationnelle.

Le directeur de l’étude, Benoît Gamin explique ainsi que “le vaccin est bien toléré, à toutes les doses testées”, que “les effets indésirables relevés concernent principalement des douleurs au site d’injection” et que le vaccin a “une capacité à déclencher une réponse immunitaire durable et potentiellement protectrice”.

 Il précise également :  “Développer un vaccin efficace à destination des jeunes femmes avant leur première grossesse est une priorité afin de réduire la mortalité liée au paludisme”. Les travaux de son équipe consisteront à présent à tester cette réponse immunitaire dans le temps afin de s’assurer qu’elle soit toujours induite lors d’une première grossesse. C’est donc une étude porteuse d’espoir qui pourrait permettre de solutionner un problème de santé publique majeur dans les prochaines années.

Juliette S., rédactrice scientifique

– Premiers résultats cliniques prometteurs d’un vaccin visant à protéger les femmes enceintes du paludisme. INSERM. Consulté le 13 février 2020.
– Le paludisme chez les femmes enceintes. WHO.INT. Consulté le 13 février 2020.
– Des vies en danger: le paludisme pendant la grossesse. WHO.INT. Consulté le 13 février 2020.
Juliette S.
Sage femme
Rédactrice spécialisée dans la santé de la femme en âge de procréer
Passionnée par les domaines du bien-être et de l'écologie
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.