5 bonnes raisons d’aimer l’automne

Oct 23, 2018 par

Températures plus fraiches, pluies, vents, feuilles qui tombent… l’automne est une saison de transition marquée par la fin de l’été et l’approche de l’hiver. Zoom sur 5 activités santé pour aborder avec enthousiasme cette nouvelle période de l’année.

Une forêt en automne

Promenons-nous dans les bois…

Avec les feuilles qui tombent et les arbres qui se parent de couleurs magnifiques, il est tentant de profiter de cette ambiance en extérieur. Pour les sportifs, la course à pied, la marche nordique, les parcours de santé ou le vélo sont appréciés en cette période où les températures restent encore clémentes. Pour les personnes moins adeptes des efforts physiques intenses, l’automne est le moment propice pour s’accorder de longues balades en forêts. Pour rendre plus ludiques ces activités extérieures en famille ou entre amis, la saison offre de multiples possibilités. Pourquoi ne pas se laisser tenter par la cueillette aux champignons ? Un pique-nique ? C’est aussi le moment de ramasser des feuilles ou des éléments de décoration (pommes de pins, mousses, feuilles, branches, etc.). Laissez place à votre imagination !

Des fruits de saison pour faire le plein d’énergie

Les noix, qui arrivent dès l’automne sur les étals, possèdent des omégas 3 (acides gras polyinstaurés) excellents pour la santé cardiovasculaire. Cet encas idéal pour les petites faims dans la journée ou après le sport est aussi une source d’antioxydants permettant de lutter contre le vieillissement cellulaire. Pour profiter au mieux de ces nutriments, la noix doit être consommé fraîche ou sèche et non décortiquée.

Côté fruit frais, l’automne est le moment propice pour consommer pommes et raisins. La pomme, avec son apport calorique faible, est idéale pour l’organisme, car elle apporte de la vitamine C, des antioxydants et de la pectine, une fibre glucidique qui tend à faciliter la digestion.

À savoir ! En 2012, les autorités de santé européennes (ou EFSA pour European Food Safety Authority et la Commission européenne) se sont prononcées sur certaines allégations santé des compléments alimentaires contenant des pectines. Après examen des données scientifiques, elles ont estimé que ces produits peuvent prétendre à réduire le pic de glycémie (taux de sucre dans le sang) après un repas si leur apport est de 10 grammes et à contribuer au maintien de taux sanguins de cholestérol normaux, si l’apport est de 6 grammes de pectines par jour, à prendre pendant les repas.

Le raisin, quant à lui, apporte manganèse, cuivre, vitamines B1 et B2 et des antioxydants.

Enfin, et même s’il est peu cultivé dans nos contrées, le kiwi fait également son retour en automne. Importé majoritairement de Nouvelle-Zélande à la mi-octobre ou originaire de la Nouvelle Aquitaine, le kiwi est riche en vitamine C, en minéraux (cuivre, magnésium, potassium) et en vitamines B9 et K. C’est un véritable allié pour faire face à l’arrivée des températures hivernales.

Le retour des légumes et… des soupes

L’automne c’est aussi la saison pour se réjouir de l’arrivée des cucurbitacées dès le mois de septembre. Le potiron, la courge, le potimarron, la butternut ou la courge spaghetti sont riches en vitamine A et potassium.

À savoir ! Dans le langage courant, le terme de citrouille est plus ou moins synonyme de potiron alors que ce sont deux espèces différentes de cucurbitacées, autrement dit, des courges. La citrouille est de forme ronde et de couleur orange. Son pédoncule est dur et fibreux et sa chair est filandreuse. C’est elle que l’on utilise à Halloween. Le potiron est plus ou moins aplati, sa couleur va d’un orange rougeâtre au vert foncé. Sa chair est sucrée et moins filandreuse que celle de la citrouille

C’est aussi le moment de profiter des lentilles. Ces légumineuses sont riches en protéines, mais aussi en phosphore, en cuivre, en manganèse et en vitamine B9 et en fibres.

Moins connue, mais tout aussi délicieuse, l’automne est le moment de la récolte française de la patate douce. D’une saveur sucrée, peu calorique et riche en vitamine A (mais peu en vitamines C à contrario de la pomme de terre), ce légume est parfait pour les purées et potages.

Plus classiques, on retrouvera également à l’automne : le brocoli, le topinambour, la carotte, les choux, les épinards, le céleri, le fenouil, les poireaux ou encore les salsifis.

Adopter le slow life

L’automne est aussi la saison dans laquelle on passe plus de temps à la maison et où il est important de se sentir bien chez soi. C’est donc l’opportunité de faire du tri dans sa garde-robe, de modifier sa décoration avec des touches cocooning (plaids, coussins, bougies) et de faire quelques plantations pour le printemps prochain. C’est le moment idéal pour se préparer des boissons chaudes, regarder des films et séries, jouer à des jeux de sociétés en famille ou s’accorder des pauses lecture. L’automne est un moment propice pour adopter une démarche “slow life” : faire la grasse matinée le week-end, profiter de petites siestes l’après-midi et vivre la journée de manière plus détendue. Le slow life est un concept de vie focalisé sur le moment présent et refusant une forme de “dictature du temps” qui consiste à aller toujours plus vite ou à être toujours occupé pour atteindre une performance.

Préparer son organisme pour affronter l’hiver

La saison est souvent synonyme d’une petite baisse de forme et les causes sont multiples : reprise du rythme du travail, durée d’ensoleillement plus courte et le froid qui arrive. Sans compter que certaines personnes sont angoissées à l’idée de retomber dans la période hivernale. Pour préserver sa forme et son moral, il est indispensable d’adopter une bonne hygiène de vie comme manger sainement et faire du sport de manière régulière. N’oublions pas que l’activité physique induit une sécrétion d’hormones telle que l’endorphine qui favorise la sensation de bien-être ! Enfin, l’automne ramène aussi son lot de virus : rhume, grippe, gastroentérite et rhinites. Pour éviter de tomber malade, il est nécessaire de booster ses défenses immunitaires en mangeant des plats équilibrés ou en réalisant une cure de vitamines et minéraux.

Julie P., Journaliste scientifique

– Pectines. eurekasante.vidal.fr. Consulté le 18 octobre 2018.
Julie P.
Journaliste scientifique.
Spécialiste de l'information médicale.
Passionnée par l'actualité scientifique et les nouvelles technologies.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.