Bien choisir sa crème solaire pour protéger sa santé et celle des coraux

Actualités Dermatologie Santé au quotidien (maux quotidiens)

Rédigé par Alexia F. et publié le 18 mai 2022

A l’approche de l’été, les températures augmentent ainsi que l’indice UV. La question se pose donc du choix de la meilleure crème solaire. Depuis de nombreuses années, des preuves s’accumulent pointant du doigt les composées présents dans ces crèmes et leurs effets sur la santé et l’environnement. Des chercheurs ont récemment montré comment la crème solaire impacterait la santé humaine et celle des coraux. Retrouvez nos conseils pour préparer votre été en toute sérénité.

Femme qui applique de la crème solaire sur sa peau

Crème solaire et santé des coraux et des humains

Alors qu’un dôme de chaleur recouvre actuellement la France, des températures records devraient être atteintes ces mercredi, jeudi et vendredi. En raison des effets du soleil sur la santé (coup de soleil, cancer de la peau…), choisir une bonne crème solaire s’avère primordial. Cependant, ce choix peut devenir cornélien. En effet, l’équilibre entre protection maximale et bonne composition est très difficile à trouver.

Depuis plusieurs années, les produits chimiques contenus dans les crèmes solaires sont pointés du doigt pour leurs effets sur la santé humaine et celle des coraux. La protection du corail est un véritable enjeu pour la biodiversité. En effet, selon l’institut océanographique de Monaco, les coraux abritent 30% de la biodiversité marine. Ils constituent des cachettes contre les prédateurs et des zones propices à la reproduction. Malheureusement, ils sont menacés depuis plusieurs années par le réchauffement climatique, la pollution, la surpêche…et les crèmes solaires ! Dans ce contexte, des chercheurs de l’université de Stanford ont voulu étudier comment les composants des crèmes solaires nuisent aux coraux.

L’oxybenzone, un composé dangereux pour les coraux…

Des études antérieures ont démontré que l’oxybenzone serait particulièrement nocif pour les coraux. Il s’agit d’un composé présent dans les crèmes solaires car protecteur contre les rayons UV du soleil. On dit qu’il s’agit d’un filtre UV. L’oxybenzone est donc présent dans de nombreuses crèmes solaires. Il a été prouvé qu’il augmente la mortalité des coraux. Ainsi, il est déjà interdit dans plusieurs régions côtières.

Pour comprendre comment l’oxybenzone détruit les coraux, les chercheurs ont exposé deux groupes d’anémones et de coraux champignons à ce composé. Un groupe de chaque corail été exposé au soleil et un autre non. Résultats ? Les anémones exposées à l’oxybenzone et au soleil sont toutes mortes en 17 jours. Celles à l’ombre sont restées en vie. Ainsi, ce serait l’association entre l’oxybenzone et le soleil qui serait particulièrement nocive pour les coraux.

…et la santé humaine !

Vous l’aurez compris : l’oxybenzone est un filtre UV qui empêche les rayons néfastes du soleil d’abîmer la peau. Cependant, pour pénétrer dans la peau, il doit être accompagné de molécules susceptibles d’être des perturbateurs endocriniens.

Depuis de nombreuses années, les perturbateurs endocriniens sont suspectés d’augmenter le risque de survenue de diverses maladies telles que le cancer du sein, les troubles de la fertilité, les allergies ou les dérèglements de la thyroïde. Le dérèglement hormonal qu’ils induisent serait particulièrement dangereux à certaines périodes de la vie. Notamment, ces périodes critiques seraient pendant la grossesse et la formation des organes du fœtus, pendant l’enfance et à l’adolescence. Mais, des études supplémentaires sont nécessaire pour affirmer un lien direct entre l’exposition aux perturbateurs endocriniens et la survenue de ces maladies plurifactorielles.

Comment reconnaître l’oxybenzone dans l’étiquette d’une crème solaire ?

Il est présent sous deux formulations :

  • Benzophénone-3 ;
  • Benzophénone-8.

Quelles astuces permettent de l’éviter ?

  • Lire attentivement les étiquettes des produits ;
  • Opter pour du bio garanti ;
  • Ne pas utiliser trop longtemps le même produit. Cela permet d’éviter une exposition prolongée aux perturbateurs endocriniens ;
  • Opter pour des crèmes solaires opacifiantes, même si elles ne sont pas très esthétiques. Cette protection solaire doit être complétée du port d’un chapeau, de lunettes, d’un t-shirt et d’un évitement des heures les plus chaudes de la journée.

Alexia F., Docteure en Neurosciences

Sources
– Sunscreens threaten coral survival. Science.org. Consulté le 18 mai 2022.
– Quel est le rôle du corail ? Institut océanographique de Monaco. Consulté le 18 mai 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.