Herbes aromatiques: quels sont leurs bénéfices sur la santé ?

Aug 29, 2019 par

Persil, thym, menthe poivrée… les herbes aromatiques fraîches sont riches en vitamines, minéraux, fibres et polyphénols bénéfiques pour l’ensemble de l’organisme. Quelles sont les plantes aromatiques qui agissent sur le système nerveux et le système digestif ? Quelles sont celles qui permettent de soulager les démangeaisons des piqûres d’insectes ? Passons en revue la composition et les principales vertus santé des herbes aromatiques de l’été.

Herbes aromatiques

Les herbes aromatiques agissant sur la tension nerveuse

Le basilic regroupe plus de 150 espèces et son action antibactérienne est prouvée scientifiquement. C’est une source de fibres, de proteines, de vitamines A, B, et C.

Autre propriété intéressante : il contient une grande quantité de polyphenols (acide phénolique et flavonoïdes) qui sont des substances à effet antioxydant.

À savoir ! Après la menthe (246 mg pour 100 g), le basilic est la deuxième herbe aromatique qui contient la plus grande quantité de polyphénols avec 230 mg pour 100 g. La troisième herbe aromatique à contenir le plus de polyphénols est le thym avec 164 mg pour 100 g .

Ces polyphénols piègent les radicaux libres qui sont issus des molécules d’oxygène très instables. La capatation de ces atomes ou molécules causant un stress oxydatif est essentiel pour préserver l’intégrité des membranes cellulaires. Et par extension, protéger l’organisme de maladies cardiovasculaires, du vieillissement prématuré et de tout un ensemble de maladies dont les cancers.

Son profil riche en magnésium, calcium, cuivre et fer lui permettent aussi d’avoir une action sur le système nerveux.
On utilise ainsi le basilic pour soigner l’irritabilité, la dépression , l’anxiété et les troubles du sommeil.

Autre plante aromatique soulageant la tension nerveuse : la coriandre. Cette plante originaire de l’Est de la Méditerrannée contient des flavonoïdes (2,5mg pour 100g) et des huiles essentielles (coriandrol, linalol, etc.) permettant de soulager certains troubles du système nerveux.

C’est aussi une plante appréciée pour sa teneur importante en potassium, cuivre et manganèse.

À savoir ! Les flavonoïdes sont des pigments qui contribuent à colorer les fleurs et les fruits en blanc ou en jaune. Ils ont des propriétés antioxydantes, anti-inflammatoires et antivirales et des effets protecteurs , par exemple, sur le foie.Ils appartiennent à la grande famille des polyphénols.

En infusion, la coriandre est aussi un remède pour soulager le système digestif en calmant les douleurs intestinales et les ballonnements.

Problèmes de digestion : quelles herbes aromatiques privilégier ?

A disposition toute l’année, le persil est une herbe aromatique santé prisé pour sa teneur en fibres.

Ses bénéfices sur l’organisme sont nombreux, car ses feuilles fraîches sont riches en vitamines C, A et B9 et en différents minéraux comme le fer, le manganèse, le calcium et le potassium.

Il est connu pour ses vertus diurétiques et sur ses actions bénéfiques sur le système digestif. De plus, sa teneur en fer lui confère des effets antianémiques en favorisant la capacité du sang à transporter l’oxygène.

Autre herbes aromatiques intéressantes pour le système digestif : l’estragon. Il est réputé pour faciliter la digestion et calmer les spasmes. Cette propriété est notamment provoquée par la molécule estragole ou méthyl-chavicol.

À savoir ! Le méthyl-chavicol est un phénol-méthyl-éther que l’on retrouve dans les huiles essentielles de basilic tropical, d’estragon, de fenouil. Ce composant est responsable de l’odeur anisée de ces huiles essentielles. Selon les approches actuelles de l’aromathérapie, cette molécule de méthyl-chavicol serait porteuse d’une propriété antispamodique mais aussi anti-histaminique ou anti-allergique dans l’estragon. L’exposition à l’estragol pour des populations sensibles (jeunes enfants, femmes enceintes ou allaitant) doit être réduite au maximum compte tenu de la suspision de ses propriétés cancérigènes et génotoxiques lorsqu’il est consommé à très haute dose.

En plus de ses propriétés relaxantes, le basilic agit également sur un nombre important de troubles digestifs comme les coliques, les maux d’estomac et les indigestions. On l’utilise aussi pour soulager les nausées et les vomissements.

Récoltée en été, la menthe poivrée présente de nombreux bénéfices sur la santé: décontraction musculaire, action antiseptique, stimulation des sucs digestifs et de la bile. Elle permettrait aussi de soulager la diarrhée ou la constipation grâce à son action antispasmodique.

La sarriette des jardins stimule aussi la digestion. On la recommande également en cas d’infections bactériennes car elle inhibe la croissance d’un nombre important de bactéries grâce à la molécule de type phénol nommée carvacrol.

Piqûres d’insectes : quelles plantes peuvent soulager la douleur et les démangeaisons ?

Connu pour ses actions antiseptiques, le thym est bénéfique pour soulager les aphtes et piqûres d’insectes. Appliquées sur la peau, ses feuilles cueillies à la fin de l’été peuvent soulager ces maux.

La sauge, riche en vitamine K, est également utilisée pour calmer les douleurs et démangeaisons provoquées par les piqûres d’insectes. Ses propriétés antiseptiques et astringentes lui permettent aussi de soigner des maux de gorge lorsqu’elle est bue sous forme d’infusion.

Enfin, pour réduire la douleur et les démangeaisons des piqûres d’insectes, vous pouvez également utiliser du persil, du basilic, du cerfeuil et de la lavande.

Enfin, si vous prenez des traitements médicamenteux, restez vigilant, car certaines associations avec des herbes aromatiques ne sont pas conseillées.

Par exemple, la sauge et l’estragon ne sont pas recommandés pour les personnes prenant des anticoagulants compte tenu de leur forte teneur en vitamine K. Un diététicien-nutritionniste ou votre médecin traitant pourra vous conseiller sur le type et la quantité d’herbes aromatiques que vous pourrez intégrer dans votre régime alimentaire.

Julie P., Journaliste scientifique

– Les plantes médicinales. Larousse. Consulté le 20 août 2019.
Julie P.
Journaliste scientifique.
Spécialiste de l'information médicale.
Passionnée par l'actualité scientifique et les nouvelles technologies.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.