Troubles digestifs

ventre femme troubles digestifs

Les troubles digestifs regroupent un ensemble de manifestations résultant de problèmes de digestion. D’une manière générale, de nombreuses personnes sont concernées par au moins un trouble digestif. Selon la nature du trouble digestif, les causes, les symptômes et les traitements diffèrent. Des troubles digestifs peuvent être bénins et passagers, tandis que d’autres sont graves et nécessitent une prise en charge médicale adaptée.

Les différents troubles digestifs

Les troubles digestifs regroupent tous les problèmes liés à la digestion, c’est-à-dire tous les troubles qui affectent un ou plusieurs organes ou parties de l’appareil digestif. Il existe plusieurs types de troubles digestifs, parmi lesquels :

  • Les acidités gastriques, résultant d’un excès d’acidité dans l’estomac. L’acidité gastrique peut avoir plusieurs origines (infectieuses, métaboliques, physiologiques, …). La forme la plus connue est le reflux gastro-œsophagien ;
  • Les troubles du transit intestinal:
  • Les syndromes intestinaux douloureux, associant crampes, douleurs, ballonnements et/ou flatulences ;
  • Les saignements et les hémorragies digestives.

À savoir ! Certains termes sont communément utilisés pour parler de troubles digestifs, par exemple une indigestion ou encore une crise de foie. Sur le plan médical, ces appellations ne correspondent pas à une affection en particulier. Elles évoquent un contexte (abus alimentaire) et un ensemble de symptômes, caractéristiques des troubles digestifs.

Les troubles digestifs sont très fréquents dans la population et la grande majorité des individus présentent fréquemment au moins un trouble digestif.

Si la plupart des troubles digestifs sont bénins (diarrhée ou constipation passagère), certains peuvent témoigner d’une grave maladie susceptible de mettre en jeu le pronostic vital du patient.

Les causes des troubles digestifs

En fonction de leur nature, les troubles digestifs peuvent avoir plusieurs origines :

  • L’alimentation, par exemple les aliments épicés qui peuvent irriter les muqueuses digestives chez certaines personnes ou encore une alimentation insuffisamment riche en fibres responsable d’une constipation chronique ;
  • Des allergies alimentaires, qui induisent généralement des symptômes digestifs, associés ou non à des symptômes respiratoires ou cutanés ;
  • Une maladie chronique systémique, par exemple la sclérose en plaques, qui s’accompagne souvent d’une constipation chronique ou la maladie cœliaque, qui provoque des douleurs abdominales ;
  • Une maladie digestive, comme une maladie de Crohn ou une rectocolite hémorragique;
  • Une infection, par exemple une gastro-entérite ou un ulcère gastroduodénal ;
  • L’état général de santé, et notamment la fatigue ou le stress, peuvent induire des troubles digestifs. Plusieurs études scientifiques ont démontré le rôle du stress dans le développement de maladies digestives associées à des troubles digestifs ;
  • La prise de médicaments, car de nombreux médicaments sont susceptibles de provoquer des troubles digestifs comme effets secondaires ;
  • Un cancer des voies digestives, comme un cancer de l’estomac ou un cancer colorectal;

Le syndrome de côlon irritable correspond à des troubles digestifs chroniques relativement fréquents dans la population, dont l’origine précise reste indéterminée à ce jour.

Les symptômes des troubles digestifs

Les troubles digestifs, en fonction de leur nature, peuvent entraîner différents signes cliniques, d’intensité variable :

  • La diarrhée ;
  • La constipation ;
  • Les saignements du tube digestif ;
  • Les régurgitations ;
  • Les troubles de la déglutition ;
  • Des douleurs abdominales ;
  • Des ballonnements ou des flatulences, en lien avec la présence d’air dans les intestins ;
  • Une modification de l’appétit ou une perte d’appétit ;
  • Des nausées et/ou des vomissements ;
  • Un hoquet ;
  • Une douleur thoracique ou dorsale.

Si certains symptômes sont considérés comme spécifiques des troubles digestifs, d’autres peuvent être le signe de maladies non digestives. Certains troubles digestifs ne provoquent qu’un seul symptôme, d’autres sont associés à plusieurs signes cliniques.

Le traitement des troubles digestifs

Le traitement des troubles digestifs est étroitement lié à la nature des symptômes et à leur origine. Si certains troubles digestifs peuvent disparaître d’eux-mêmes en quelques jours (diarrhée ou constipation passagère), d’autres troubles nécessitent une prise en charge adaptée, comme les allergies alimentaires. Une consultation médicale n’est pas toujours nécessaire dans le cas des troubles digestifs bénins. En revanche, un avis médical spécialisé, voire des examens complémentaires, sont indispensables dans les circonstances suivantes :

  • Si les symptômes persistent au-delà de quelques jours ;
  • Si les symptômes reviennent régulièrement ;
  • Si les symptômes s’aggravent ;
  • Si d’autres symptômes non digestifs apparaissent ;
  • En cas de saignement digestif.

Pour déterminer précisément la cause des troubles digestifs, plusieurs examens complémentaires peuvent être prescrits par le médecin :

  • Des examens sanguins, par exemple pour détecter une inflammation ;
  • Des examens radiologiques, comme un scanner ou une IRM (Imagerie par Résonance Magnétique) ;
  • Une échographie ;
  • Une coloscopie ;
  • Des analyses de selles.

Les traitements utilisés contre les troubles digestifs sont très variés et peuvent notamment comprendre :

  • Des mesures hygiéno-diététiques, par exemple la prescription d’un régime particulier ;
  • Des médecines douces, comme l’homéopathie, la phytothérapie ou l’acupuncture ;
  • Des médicaments, comme des laxatifs, des antibiotiques, des anti-diarrhéiques, … ;
  • Un traitement chirurgical ;
  • Des traitements anti-cancéreux en cas de tumeurs.

Troubles digestifs chez les sportifs

Les troubles digestifs sont relativement fréquents chez les sportifs, en particulier pour les athlètes de haut niveau. Plusieurs causes peuvent expliquer la fréquence de ces troubles chez le sportif :

  • Les chocs répétés, susceptibles de fragiliser les muqueuses digestives ;
  • Les efforts musculaires intenses ;
  • Une inflammation et un stress oxydatif à l’arrêt de l’effort ;
  • La prise de médicaments, et en particulier d’anti-inflammatoires non stéroïdiens ;
  • Le stress ;
  • Une alimentation parfois déséquilibrée ;
  • Des boissons de l’effort mal adaptées.

Pour réduire le risque de troubles digestifs pendant les entraînements et durant les compétitions, il est recommandé aux sportifs de respecter les règles suivantes :

  • Pour les boissons, éviter les boissons énergisantes et privilégier les boissons isotoniques, qui facilitent l’absorption des nutriments et maintiennent l’hydratation ;
  • Prendre le temps de faire de vrais repas, tout en respectant un certain délai entre la prise des repas et l’effort physique (en général 3 heures) ;
  • Privilégier une alimentation suffisamment riche en fibres, mais pauvre en aliments irritants pour l’appareil digestif ;
  • Limiter le recours aux médicaments.

Troubles digestifs et grossesse

La grossesse est très souvent associée à des troubles digestifs, et en particulier :

  • Des nausées et des vomissements, le plus souvent durant le premier trimestre ;
  • Des douleurs abdominales, suite aux remaniements liés au développement de l’utérus dans la cavité abdominale ;
  • Une constipation, liée aux changements hormonaux et à l’appui exercé par l’utérus sur l’appareil digestif.

Ces troubles digestifs sont le plus souvent considérés comme des petits maux de la grossesse. Quelques règles hygiéno-diététiques (une bonne hydratation, une alimentation équilibrée) ou le recours aux médecines douces (acupuncture, homéopathie) peuvent la plupart du temps aider à soulager ces symptômes, parfois difficiles à supporter tout au long des 9 mois de la grossesse.

Néanmoins, la survenue de troubles digestifs doit faire l’objet d’une surveillance médicale. La femme enceinte doit signaler tout symptôme anormal à l’équipe médicale, qui suit la grossesse (sage-femme, gynécologue). La survenue d’une fièvre associée à des signes digestifs impose immédiatement une consultation médicale, en raison du risque de listériose aux conséquences potentiellement graves pour le fœtus. De même, si les symptômes digestifs persistent ou s’aggravent, une prise en charge médicale est nécessaire.

Estelle B. / Docteur en Pharmacie

– Présentation des symptômes digestifs. Le manuel MSD. Consulté le 4 février 2019.
– Les divers troubles digestifs. Laboratoires Ponroy. Consulté le 4 février 2019.
– Les troubles digestifs à l’effort en diététique du sportif. IRBMS. 10 octobre 2017.
– Le stress et vos intestins. Société Canadienne de Recherche Intestinale. Juillet/Août 2007.
– Le traitement des troubles de la digestion. EurekaSanté VIDAL. 22 avril 2015.